Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

AHMED HALFAOUI : LE " CHOC DES CIVILISATIONS " PREND FORME

Publié le par Tourtaux

Transmis par Ahmed Halfaoui

 

Le « Choc des civilisations » prend forme

 

 

 

Salman Rushdie, qui s’en souvient ? Pas grand monde. Il a sombré dans l’anonymat alors qu’il a été l’homme le plus célèbre du monde pendant des semaines et des mois.
Il ne doit rien, ni à un talent particulier, encore moins à un génie littéraire.
En 1980, il a tout simplement touché à la religion musulmane, dans l’un de ses livres. Une fatwa de Khomeiny va le propulser au plus haut de la notoriété. Ce qui restera, ce sera que les musulmans sont les ennemis mortels de la liberté de création.

 

Un peu plus tard, en 2010, Terry Jones, un pasteur du Dove World Outreach Center, une petite église fondamentaliste de Floride, à Gainsville, qui ne dépasse pas le nombre de 50 adeptes, se fait un nom planétaire. Il a eu les télévisions, Barak Obama, le pape Benoît XVI et l’inévitable Benyamin Netanyahu. Il ne doit rien à lui-même, et on peut même affirmer qu’il n’y est pour rien. Il a projeté une première fois de brûler des pages du Coran, en représailles contre les attentats du 11 septembre 2001, qui ont détruit le World Trade Center. Devant
les appels des grands de ce monde, il fait le grand seigneur et annule son projet. Mais prenant goût à la chose, il remet l’année suivante et passe à l’acte. Les médias ont fait le travail pour lui et les foules, les mêmes qui ont
fustigé Rushdie, ont été au rendez-vous, dès que la publicité de Terry leur est parvenue. Il est retombé dans l’oubli après avoir eu l’effet escompté, il a même été arrêté en 2013, dans l’anonymat.

 

Rushdie et Terry n’ont pas été les seuls à défrayer la chronique, avant que soit atteint le summum du processus, avec l’affaire de Charlie-Hebdo. Le « Choc des civilisations » prend forme, avec ces images hautes en couleurs, gracieusement offertes par des foules hystériques, déchaînées, déversant leur haine, juste là où il faut. Là où se trouve cette « civilisation » qui menace l’Occident et ses valeurs, la démocratie, la liberté d’expression et tout ce qui va avec. De la Tchétchénie au Niger, les musulmans ont manifesté. Ceux qui crèveront les écrans seront passés par un casting particulier, ils doivent obéir aux critères qui définissent le « terrorisme », cet ennemi global. Il suffisait de peu, il n’y a presque rien à investir, la technique est rodée et l’expérience très concluante.
Et ça a fonctionné, au-delà de toute espérance. Le résultat est plus que probant pour la France qui est le focus de l’embrasement. Le pouvoir français est gratifié d’un ralliement fulgurant d’une opinion qui, il y a une dizaine de jours, le vouait aux gémonies.

 

Le centre de gravité de l’inévitable affrontement se déplace de l’intérieur de la société des autochtones (ou assimilés comme tels) vers l’extérieur, où sont intégrés les Français musulmans, tous suspects. La « Civilisation », désormais, croit pouvoir détourner ses populations vers ces contrées lointaines où il faut aller défendre sa survie.

 

«Dans des circonstances où la démocratie politique a montré un sens élevé de ses devoirs et de son unité, la démocratie sociale est un élément majeur de notre cohésion nationale » a dit François Hollande, appelant à l’union sacrée. C’est dire que pour l’austérité, le chômage, les atteintes aux acquis sociaux, on verra plus tard. Ne compte plus que de « lutter contre la barbarie islamiste » qui tétanise les bonnes âmes, convaincues de la chose.

 

 

 

Ahmed Halfaoui

Publié dans Politique

Partager cet article

Repost 0

L'UNION DES JUIFS POUR LA RESISTANCE ET L'ENTRAIDE (UJRE) S'ELEVE AVEC FORCE CONTRE L'INACCEPTABLE INGERENCE DE NETANYAHOU APPELANT LES JUIFS DE FRANCE A REJOINDRE "ISRAËL"

Publié le par Tourtaux

 

Sur l'appel de Netanyahou à l'émigration des Juifs français en Israel : inacceptable ingérence pour l'Union des Juifs pour la Résistance

La-grosse-colere-de-Manuel-Valls-contre-un-garde-du-corps-d.jpgInacceptable ingérence

 

Communiqué de l'Union des Juifs pour la Résistance et l'Entraide (UJRE) repris par http://www.solidarite-internationale-pcf.fr/

 

Après les assassinats dirigés contre la liberté d’expression à Charlie Hebdo, après les assassinats antisémites de l’hyper cacher de la porte de Vincennes à Paris, la journée du 11 janvier 2015 a été un moment de sursaut national, de protestation et de solidarité, ce dont l’Union des Juifs pour la Résistance et l’Entraide (UJRE [*]) ne peut que se réjouir.

 

 

C’est ce moment qu’a choisi le Premier ministre israélien, présent à Paris, pour appeler les juifs de France à rejoindre Israël. En leur proposant ainsi de déserter le combat pour les libertés et la démocratie en France, ce dirigeant, responsable encore tout récemment de milliers de morts civils dans la bande de Gaza, a pratiqué une inacceptable ingérence dans les affaires françaises.



Rappelons que depuis que la Révolution de 1789 a permis aux juifs d’accéder à la citoyenneté, ils ont toujours bénéficié des progrès de la démocratie. Quand celle-ci était compromise, ils ont su la défendre, comme ce fut le cas dès 1939 puis sous Pétain.



L’UJRE s’élève avec force contre les propos de Benjamin Netanyahou.



C’est en France que l’UJRE est résolue à mener le combat pour les valeurs démocratiques, la laïcité, le progrès social et l’émancipation de tous les peuples.



UJRE



Paris, le 14 janvier 2015

 

[*] L’UJRE, issue du mouvement de résistance « Solidarité » naît en 1943, dans la clandestinité, dans et par la Résistance à l’occupant nazi.

 

Publié dans Israël

Partager cet article

Repost 0

TENTEE PAR LE PIRE, KIEV PREPARE UNE DANGEREUSE PROVOCATION CONTRE LA RUSSIE

Publié le par Tourtaux

mardi 20 janvier 2015

La tentation du pire...

La guerre totale, dernière carte de Kiev pour sauver la partie...

L'information qui suit est a mettre en lien avec la brutale déclaration de la chancelière allemande Angela Merkel, exigeant de la Russie la restitution de la Crimée à l'Ukraine.

Après l'attentat contre le MH17, les allégations concernant une invasion russe dans le Donbass, le gouvernement de Kiev ch, mais cette fois directement par une agression de la Crimée.

Sur le terrain, les forces ukrainiennes refusant de respecter les accords de Minsk, subissent des revers importants et abandonnent chaque jour un peu plus leurs morts et le terrain aux Forces Armées de Novorossiya. Le pouvoir de Kiev est dans une impasse, car il ne ne peut assurer seul une victoire militaire et jeter l'éponge provoquerait la colère des bataillons spéciaux emmenés par les radicaux de Prayvi Sector et Svobodan a renverser les satrapes occidentaux du Maïdan..

Pour faire voler pleinement  l'aigle américain au secours du naufrage, il faudrait que la Russie monte sur le ring et soit pointé du doigt par une communauté internationale sur le pied de guerre. 

Jusqu'à aujourd'hui, la diplomatie russe a réussi à éteindre le feu des pyromanes occidentaux, en démontrant un par un leurs provocations et leurs mensonges, et en organisant des médiations diplomatiques permanentes.

La tragédie du Boeing MH 17, les bombardements génocidaires de la population civile, l'attentat contre le bus de Valkhonava, n'ont pas fait sortir l'ours russe de sa tanière vers le piège tant espéré.

Pour tenter de sauver sa folle aventure criminelle d'un désastre militaire, économique et politique, et sauver les intérêts américains en Ukraine, la junte de Kiev n'a bientôt plus d'autre recours que d'attaquer directement la Fédération de Russie. 

Voilà pourquoi son regard haineux se tourne à nouveau vers la Crimée, cette péninsule qui le 18 mars 2014, devant l'éruption constitutionnelle provoquée par le coup d'état du Maïdan, a largué ses amarres et rejoint la Mère Patrie après 60 petites années de séparation.

En effet, les frontières historiques de la Crimée restaurées par un référendum populaire unanime et réalisé dans les règles selon les observateurs étrangers présents, ne sont toujours pas reconnues par la communauté occidentale. Un agression ukrainienne contre la péninsule ne saurait donc être reconnue comme une invasion de la Russie et même certainement saluée par Washington et Bruxelles, comme une tentative de restauration légitime de l'espace national ukrainien.

Une intervention militaire occidentale serait alors probablement déclenchée dès la première contre-attaque russe défendant son territoire.

Cette hypothèse extrêmement dangereuse pour la stabilité internationale déjà fortement fragilisée est en train de prendre une forme concrète et rapide dans la région de Kherson, frontalière avec Simferopol...

Erwan Castel

Via Natalia Fridricksen

L'Ukraine prépare une provocation à la frontière avec la Russie

Le Président du Centre International d'analyse géopolitique, le général Leonid Ivashov croit que l'armée ukrainienne prépare à une grosse provocation contre la Russie.

Selon l'expert militaire, Plus de 300 unités d'artillerie militaires ukrainiennes du Lance-Roquettes Multiple "Grad" au missile balistique "Toshka" sont déployées sur le secteur d'Arabatskaya Strelka, la zone frontalière avec la Crimée de la région de Kherson. 

Par ailleurs il a été repéré des activité de renseignemt et de sabotage menées en Crimée par des militants radicaux du "Paryvi Sector" "Ils savent que la Crimée est la Russie. Ils ont une autre tâche – afin de provoquer des conflits ".

Le Général n'exclut pas que la guerre en Crimée puisse être provoquée dès le mois prochain. Les pays de l'OTAN se joindront à ce conflit. Les préparatifs militaires ont commencé et pas seulement pour faire pression sur la Russie.

"Le scénario a été parfait en Irak, Libye, Syrie et dans la République fédérale de Yougoslavie. Il procède d'une diabolisation des pays russes et de leur dirigeant, accusé d'être une menace mondiale. Je ne crois pas que l' "Euromaidan" soit un hasard. j'observe qu'il est conforme à une manière d'opérer de cette géopolitique. C'est l'application d'un plan d'une géopolitique qui est à l'oeuvre"  ajouté le général  Ivashov.
__________

Publié dans Ukraine

Partager cet article

Repost 0

MANLIO DINUCCI : LES PORTE ETANDARD DE LA LIBERTE

Publié le par Tourtaux

Transmis par Marie-Ange Patrizio

 

 

Lart de la guerre

 

 

 

Les porte-étendard de la liberté

 

 

 

Manlio Dinucci

 

 

 

Il a signé le livre de condoléances pour les victimes de lattentat terroriste contre la rédaction de Charlie Hebdo et, en le définissant comme « une attaque outrageante contre la liberté de la presse », il a déclaré que « le terrorisme sous toutes ses formes ne peut jamais être toléré ni justifié ». Paroles justes si elles navaient pas été prononcées par Jens Stoltenberg, secrétaire général de lOtan, lorganisation militaire qui utilise comme méthodique instrument de guerre lattaque terroriste contre les rédactions radiotélévisées. Celle contre la radiotélévision serbe à Belgrade, frappée par un missile Otan le 23 avril 1999, provoqua la mort de 16 journalistes et techniciens. Même chose, par lOtan, dans la guerre de Libye, en bombardant en 2011 la radiotélévision de Tripoli. Pareil dans la guerre contre la Syrie, quand pendant l’été 2012 des combattants entraînées et armés par la Cia (dans ces mêmes camps doù semble-t-il provenaient les auteurs de lattentat de Paris) ont attaqué les stations de télé dAlep et de Damas, en tuant une dizaine de journalistes et techniciens.

 

   Sur ces attaques terroristes est tombé en Occident un silence médiatique quasi total, et pratiquement personne nest descendu dans la rue avec les photos et les noms des victimes. A lattentat contre Charlie Hebdo a été donnée par contre une résonance médiatique mondiale. Et, sappuyant sur le sentiment naturel de condamnation de lattentat et de partage du deuil pour les victimes, Charlie Hebdo a été érigé en symbole de lutte pour la liberté par un vaste rassemblement politique. En ignorant le rôle discutable de cette revue qui, par ses vignettes « désacralisantes », se placerait « à la gauche de la gauche ».

 

   En 1999 le directeur de Charlie Hebdo, Philippe Val, soutient par une série d’éditoriaux et de dessins la guerre Otan contre la Yougoslavie, en comparant Milosevic à Hitler et en accusant les Serbes de perpétrer au Kosovo des « pogroms » semblables à ceux des nazis contre les juifs. Même ligne en 2011 quand Charlie Hebdo (bien que Val ne fut plus à la direction) contribue à justifier la guerre Otan contre la Libye, en dessinant Kadhafi comme un dictateur féroce qui écrase son peuple sous ses bottes et prend un bain dans une vasque pleine de sang. Même ligne en 2012 à l’égard de la Syrie quand Charlie Hebdo, représentant le président Assad comme un cynique dictateur qui écrase des femmes et des enfants sous les chenilles de ses chars dassaut, contribue à justifier lopération militaire USA/Otan.

 

   Dans ce cadre sinsère la série de dessins avec lesquels la revue ridiculise Mahomet. Même si la revue exerce aussi une satire sur dautres religion[1], les caricatures sur Mahomet équivalent à autant de bidons dessence jetés sur le terrain déjà enflammé du monde arabe et musulman. Et elles apparaissent plus odieuses encore aux yeux de grandes masses musulmanes car ceux qui ridiculisent leur religion et leur culture sont des intellectuels parisiens, oublieux du fait que la France a assujetti sous sa domination coloniale des peuples entiers, non seulement en les exploitant et en les massacrant (rien quen Algérie plus dun million de morts), mais en leur imposant leur propre langue et leur propre culture.

 

   Politique que Paris poursuit aujourdhui sous des formes néo-coloniales. On ne s’étonnera donc pas si, dans le monde arabe et musulman qui a en majorité condamné les attaques terroristes à Paris, se propagent les protestations contre Charlie Hebdo. A ceux qui en Occident en font l’étendard de la « liberté de la presse », on demandera : que feriez-vous si vous trouviez dans les rues des dessins pornos sur votre père ou votre mère ? Vous ne vous énerveriez pas, vous ne les qualifieriez pas de provocation ? Vous ne penseriez pas quil y a là derrière la main de quelquun qui essaie de lancer une guerre contre vous ?

 

 

 

Edition de mardi 20 janvier de il manifesto

 

http://ilmanifesto.info/i-portabandiera-della-liberta/

 

 Traduit de litalien par Marie-Ange Patrizio

 

 

 



[1] Sans faire les mêmes profits phénoménaux quand elle attaque les autres religions : « En 2006, les Editions Rotative, éditrices de Charlie Hebdo, ont enregistré un résultat bénéficiaire de 968 501 euros.

Près de 85 % de cette somme (soit 825 000 euros) ont été redistribués en dividendes aux quatre associés du groupe : Philippe Val, directeur de la publication et propriétaire de 600 des 1 500 parts de l'entreprise et Cabu, dessinateur et directeur artistique, aussi détenteur de 600 parts, ont perçu 330 000 euros chacun. Les deux autres actionnaires, l'économiste Bernard Maris, directeur adjoint de la rédaction, et le responsable financier Eric Portheault (respectivement 200 et 100 parts) ont touché 110 000 et 55 000 euros. Outre [en 2006] la bonne tenue des ventes et des abonnements (85 000 exemplaires vendus chaque semaine, en moyenne, selon la direction), ce gain s'explique, notamment, par la diffusion extraordinaire du numéro spécial consacré aux caricatures de Mahomet, le 8 février 2006 (500 000 exemplaires...) : http://www.lemonde.fr/actualite-medias/article/2008/07/29/de-la-bande-de-copains-a-l-entreprise-prospere_1078244_3236.html, NdT .

  

 

 

Publié dans Politique

Partager cet article

Repost 0

DANS UN EFFORT COMMUN, RUSSIE, INDE ET CHINE VONT CHANGER L'ORDRE MONDIAL ET METTRE AINSI FIN A L'HEGEMONIE DES USA

Publié le par Tourtaux

lundi, 19 janvier 2015 10:21

Le triangle Russie-Inde-Chine mettra un terme à l'hégémonie des USA

  •      
Le triangle Russie-Inde-Chine mettra un terme à l'hégémonie des USA  
IRIB-Le site remarque que ces dernières années, le "paysage politique" a changé de telle manière que la Russie, la Chine et l'Inde peuvent dans un effort commun parvenir au leadership, changer l'"ordre mondial" et s'opposer à l'hégémonie américaine. Selon InSerbia, les accords bilatéraux signés par Moscou, Pékin et New Delhi en décembre 2014 sont un très grand pas vers la transition d'un monde unipolaire à un monde multipolaire. Pour les auteurs de l'article, les sanctions décrétées par les USA contre la Russie ont rapproché cette dernière de la Chine et de l'Inde. Le site reprend Francesco Brunello Zanniti, directeur de l'Institut italien pour les études avancées en géopolitique, qui estime que la "nouvelle approche de Moscou vis-à-vis des deux puissances asiatiques peut être considérée comme le moteur d'un nouvel ordre mondial multipolaire". InSerbia rappelle que la Russie, la Chine et l'Inde avaient entamé une coopération active bien avant la crise ukrainienne, dans le cadre des organisations comme le Brics. "Pékin et New Delhi ont toujours considéré Moscou comme un partenaire fiable", indique l'article. Selon le site, un tel triangle pourrait, à long terme, avoir un impact positif sur la situation politique en Asie.

Publié dans USA

Partager cet article

Repost 0