Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

"ISRAËL", "EN CAS DE GUERRE, LE HEZBOLLAH NOUS ATTAQUERA CHEZ NOUS"! AVEC LA FUITE DE SOLDATS DE HAUT RANG ET DE 40% DE SES COMBATTANTS LES TORTIONNAIRES D'ENFANTS COMMENCENT A BALISER???

Publié le par Tourtaux

lundi, 17 février 2014 15:56

"En cas de guerre, le Hezbollah nous attaquera chez nous " (Israël)

"En cas de guerre, le Hezbollah nous attaquera chez nous " (Israël)

IRIB-Un site israélien Walla, tout en se présentant un rapport sur les manœuvres militaires menées par l'armée israélienne
se livre à un commentaire des récents propos du secrétaire général du Hezbollah et surtout cette phrase où Nasrallah dit :" le Hezbollah s'attaquera à Al Jalil (Galilée) au cours d'une future guerre contre Israël"  : " la principale hypothèse du commandant en chef du front nord Yaïr Golan est la suivante : la future confrontation sur les frontières avec le Liban aura lieu sans aucun collecte d'informations préalable car quand Nasrallah parle de Galilée , il veut dire que le hezbollah s'apprête à étendre les combats, au cours de sa future guerre au territoire israélien et qu'il n'en restera pas aux frontières"!! " le site mentionne un autre haut officier de la bataillon 91 de la Galilée : " il est vrai que le hezbollah se bat et qu'il subit des dégâts mais la réalité est que le hezbollah est une organisation sérieuse et bien entrainée" et l'officier sioniste d'ajouter :" en Syrie,le Hezbollah a fait preuve d'une double compétence : créativité et puissance de frappe. la guerre syrienne n'est pas une simple guerre mais un conflit multidimentionnel . en Syrie, le Hezbollah a compris que le fait de concentrer les efforts est une nécessité de guerre. d'où la créativité qu'il a employée et qu'il a combinée.  à sa force de combat . c'est pourquoi il a pu remporter des victoires. nous n'oublierons pas ces deux points dans nos exercices militaires . c'est pourquoi chaque bataillon de notre armée suit un plan de guerre bien déterminé sans oublier qu'au cours de la future guerre, nous pourrons être pris pour cible sur notre propre terre" . .

Publié dans Israël

Partager cet article

Repost 0

DES UNITES D'ELITE US/GR ET PROBABLEMENT FRANCAISES ACTUELLEMENT EN JORDANIE POUR ALLER AGRESSER L'ARMEE DE CONSCRIPTION SYRIENNE, FILLE DU PEUPLE !!

Publié le par Tourtaux

lundi, 17 février 2014 07:38

Guerre : Forces spéciales US/GB en route pour la Syrie?!!

Guerre : Forces spéciales US/GB en route pour la Syrie?!!

IRIB-Selon les sources diplomatiques occidentales,
"les experts de renseignement et de sécurité américains et britanniques se trouvent actuellement en Jordanie pour une mission, celle entre autre de faciliter le déploiement en Syrie des unités de force spéciale américaines et britanniques" . Ces sources consultées par  Al Raï al Youm, ont relevé les propos de Robert Ford , ex ambassadeurs US en Syrie qui promet un embrasement du front du sud de la capitale Damas ou encore ceux de Wendy Sherman qui évoque un plan B en cas de l'échec de Genève II pour affirmer que la Jordanie va se transformer sur ses régions frontalières  en une véritable porte d'entrée des armes euro américaines vers la Syrie. . les experts américains et européens spécialisés en sécurité et en renseignement sont actuellement présents en Jordanie et examinent plusieurs projets dans deux sens : il s'agit d'abord de faciliter l'entrée d'une force spéciale anglo américaine en Syrie et ce sous prétexte de faire face aux terroristes takfiris de l'Etat islamique en Irak et au Levant (Daesh) et d'Al Nosra et les empêcher de s'approcher des frontières avec Israël ( ndlr : ce qui est un pur prétexte dans la mesure où c'est Israël lui-même qui arme et forme Daesh et Al Nosra aussi bien en Syrie qu'en Irak) . Suivant ce volet les forces speciales resteront à Daraa et en étroits rapports avec l'ASL . la seconde dimension de ces plans consiste à surveiller l'acheminement d'armes et de munitions aux opposants et à élaborer des plans pour lancer des opérations armées contre le régime Assad et son armée et ses alliés de façon à ce que des armes ne tombent pas entre les mains des extrémistes djihadistes . " le journal fait remarquer ensuite la récente visite du roi jordanien aux Etats Unis où il a réussi à s'assurer une tranche d'aide de 1 milliard de dollars, aide qui est en effet le signe d'une parfaite entente entre Abdellah et Obama sur la Syrie . la Jordanie jouera donc le rôle central dans de nouveaux agissements militaires contre Assad . la Jordanie serait donc une porte d'acheminement des armements aux rebelles au cas où la Jordanie déciderait de doter les terroristes de missiles anti aériens. en effet dans cette nouvelle configuration, le sud de la capitale Daraa constituera un "petit état" ou " une petite zone sécurisée" pour les opposants armés d'où ils  mèneront une guerre de longue haleine et d'usure contre le régime Assad . cette zone "tampon" ou mini état pourrait s'étendre dans les semaines et mois à venir . le secrétaire d'état Kerry a d'ailleurs mentionné de " nouvelles formules" auxquelles il pensait au sujet de la Syrie depuis qu'Obama le lui avait demandait . Al Qods al Arabi a d'ailleurs le mot juste pour parler de ce plan de substitution : il est question surtout d'armer à nouveau les rebelles et de les réorganiser sur le front sud où Al Nosra et Daesh ont moins d'emprise. Selon les diplomates américains, la cible c'est Damas et il s'agit d'en prendre le contrôle  à l'aide des forces spéciales entrainées par les américains et les français en Jordanie.

Publié dans Syrie

Partager cet article

Repost 0

LIBAN : A L'OCCASION DE LA COMMEMORATION DU MARTYRE DES DIRIGEANTS DE LA RESISTANCE SAYED NASRALLAH AFFIRME : "NOUS SORTIRONS VICTORIEUX DE LA GUERRE CONTRE LES TAKFIRIS"

Publié le par Tourtaux

lundi, 17 février 2014 03:13

Nasrallah: "Nous sortirons victorieux de la guerre contre les takfiris"

Nasrallah: "Nous sortirons victorieux de la guerre contre les takfiris"

IRIB-lDans ce qui suit les idées principales du discours du secrétaire général du Hezbollah, Sayed Hassan Nasrallah:


"Que la paix de Dieu soit sur vous, sur le prophète de l'islam et sur sa sainte famille.


Au début je salue les âmes de nos dirigeants martyrs, du maitre des martyrs Sayed Abbas Moussaoui, du cheikh des martyrs cheikh Ragheb Harb et du dirigeant martyr hajj Imad Moghniyé, et je salue les martyrs de l'armée, des forces de sécurité, des Libanais martyrs, des Syriens et des Palestiniens dont le sang a irrigué cette terre pour permettre la réalisation des grandes victoires.
Je salue les familles des martyrs qui combattent à tous les fronts pour défendre la dignité de la patrie et protéger ses frontières.

Je salue les familles des martyrs des derniers attentats terroristes et je les appelle à la patience, je salue les blessés et toutes les personnes qui souffrent et endurent pour défendre leurs convictions et leurs visions.
Dans la première partie du discours, je m'attarderais sur l'ennemi israélien et la résistance.
Dans la deuxième partie, je parlerais de la confrontation actuelle au Liban, en Syrie et dans la région, et des défis sécuritaires et politiques.
Dans la troisième partie, je m'arrêterais sur la formation du nouveau gouvernement.

Les USA et Israël profitent des conditions actuelles pour liquider la cause palestinienne


A l'occasion des dirigeants martyrs, nous devons rappeler une évidence qui est, malheureusement, oubliée chez beaucoup de gens: Il s'agit d'Israël, de ses dangers et ses menaces, et de ses tentatives continues de profiter des opportunités actuelles avec l'aide de l'administration américaine. Le temps ne suffit pas pour parler des dangers qui guettent la nation.


En ce qui concerne la Palestine et le Liban, avons-nous besoin de rappeler le danger israélien sur la Palestine? sur le peuple palestinien et les lieux-saints? Ce sont des évidences mais qui sont aujourd'hui absentes. Chaque pays est occupé de ses affaires internes. Des pays sont malheureusement dans une situation de guerre. Malheureusement, d'aucuns ne veulent pas parler d'Israël et de la Palestine.


C'est ce à quoi ont oeuvré les Etats-Unis et Israël. Les Américains ne veulent pas que la Palestine et la lutte contre l'ennemi sioniste restent une priorité pour la nation arabo-islamique. On reconnait que les Américains ont réussi à un certain point de réaliser cet objectif. Les Palestiniens assument une responsabilité sur cette question.

L'administration US oeuvre actuellement pour liquider la cause palestinienne, et parle d'un accord de paix dans les tous prochains mois. tout simplement, parce que le monde arabe et islamique sont occupés par d'autres questions que la cause palestinienne. On veut régler nos crises au détriment de la cause palestinienne. D'aucuns veulent rester au pouvoir en faisant des concessions sur la cause palestinienne. Les Palestiniens sont eux aussi affaiblis. Les Israéliens et les Américains veulent profiter de cette faiblesse pour imposer leurs conditions sur les Palestiniens. Mais on n'a pas tout perdu, et on est capable de stopper cette dégradation de la situation.


Des Libanais ont toujours justifié les attaques israéliennes


Sur le plan libanais, il faut rappeler qu'Israël est notre ennemi. Depuis Sayed Moussa Sadr, cheikh Ragheb Harb et Sayed Abbas et autres dirigeants des factions de résistance, on n'a cessé de mettre en garde contre les dangers israéliens sur le pays et par la suite l'importance de rester vigilents pour faire face à ces menaces. Malheureusement, d'aucuns partis ont toujours cherché à montrer qu'Israël n'a aucune ambition dans notre pays et que les sionistes ne constituent pas de menaces pour le Liban. Ils ont dit que le problème d'Israël réside avec les organisations de résistance palestinienne. Pourtant, même après le départ de l'organisation de la libération de la Palestine du Liban, les occupants israéliens sont restés dans le pays. La raison en est: l'occupation des terres libanaises pour réaliser ses objectifs. Sachez que sans la résistance, toutes les communautés libanaises auraient payé le prix des ambitions et des menaces israéliennes.


Donc, Israël demeure l'ennemi numéro 1 du Liban. Dans les dernières semaines, les menaces sionistes s'étaient multiplié. Israël veut lancer une offensive sur la résistance libanaise compte tenu des circonstances actuelles. Pour cet ennemi, cette résistance libanaise constitue l'obstacle unique à la mise en oeuvre de ses objectifs. Après cette longue expérience de la résistance avec l'ennemi, ce dernier réalise que le HEzbollah demeure toujours en état de vigilence et que la force de la résistance grandit de jour en jour. De plus, malgré les martyrs de la résistance qui tombent en Syrie, et dont cette résistance est fière, l'ennemi sait très bien que le Hezbollah est prêt à faire face à toute attaque.


Le 22 septembre 2006, j'ai dit que nous rêvons que le Liban devienne un pays capable de faire face aux menaces qui posent sur lui. Nous souhaitons toujours que l'armée libanaise devienne capable de relever les défis et de protéger le pays contre les menaces sionistes pour que les combattants du hezbollah puissent déposer les armes et s'occuper de leurs affaires quotidiennes.
Notre objectif est que l'Etat rassembleur et patriotique puisse construire une armé forte capable de défendre la patrie.


Autre point que je voudrais évoquer: depuis 1982 jusqu'à 2006, certains Libanais accusaient le Hezbollah d'assumer la responsabilité des agressions sionistes à cause des opérations martyres de la résistance. Jusqu'à l'an 2000 aussi, certains Libanais n'ont jamais parlé de "martyrs" du Hezbollah et ont évoqué des hositilités entre deux parties adverses, cherchant ainsi à ôter toute forme de patriotisme à cette résistance. Si nous avons entendu la logique selon laquelle les agressions israéliennes sont une riposte aux actes de la résistance, l'ennemi israélien aurait toujours occupé nos terres et poursuivi sa politique agressive.


Autre menace pour la nation: Les takfiris et leur esprit éliminatoire


La deuxième menace qui met en danger tous les peuples de la nation: la menace takfirie. La politique takfirie en elle-même ne constitue pas du point de vue intellectuel un danger pour les gens. Le problème du takfir c'est qu'on élimine l'Autre, et qu'on donne le feu vert à tuer cet Autre et à usurper ses propriétés. La menace des takifiris est répandue dans tout le monde arabo-islamique. Cette menace frappe toutes les communautés. Il y a quelques semaines, le front annosra et l'EIIL se sont affrontés et voilà comment ils ont commencé à se lancer des accusations d'apostasie et s'entretuer.

Les combats violents entre l'EIIL et le front annosra doivent être bien étudiés. en quelques semaines, des milliers de mort et des centaines d'attaques aux voitures piégées ont eu lieu. Des villages de l'opposition ont connu de violents accrochages, des massacres et des meurtres. Regardez bien ce modèle pour comprendre l'esprit qui régit ces groupes et ces personnes. L'ignorance règne dans les rangs de ces groupes. En Afghanistan, les groupes de résistance ont lutté contre la plus grande armée du monde à l'époque, l'armée soviétique. Mais puisque parmi ces groupes djihadistes figuraient des groupes takfiris,  voyez comment les meurtres et les massacres ont éliminé ces personnes.
C'est le cas aussi de l'Algérie et la liste s'allonge.


Au Liban, plusieurs attentats terroristes ont eu lieu, dont des femmes, des enfants et des vieillards en ont été victimes. Nous avons appelé à patienter pour s'assurer les véritables auteurs de ces crimes. Les groupes takifris ont publiquement revendiqué ces attentats. Il est donc certain que les sionistes et les Américains ont infilitrés ces réseaux à travers des Libanais, des Syriens et des Palestiniens qui dirigent ces attentats.


Des Libanais justifient les attentats des takfiris contre nous


D'aucuns au Liban ont jusitifié ces attaques, attribuant à l'intervention militaire du Hezbollah en Syrie la raison de cette riposte. Avant même l'intervention en Syrie voire le conflit syrien, ces groupes ont commis des attentats au Liban contre l'armée. Donc, soit notre intervention en Syrie est la raison, soit notre intervention n'a rien à voir et que le Liban figure sur la liste de la banque des cibles de ces groupes. Sachez que ces groupes ont annoncé ouvertement que le Liban sera leur prochaine cible après la Syrie. Ils ont occupé les territoires frontaliers du Liban avec la Syrie.


Par ailleurs, la politique américaine qui cherche avant tout à protéger le projet sioniste dans la région transformera le Liban en une scène de combats.
Passons à la deuxième logique, selon laquelle les partisans du Hezbollah paient le prix de l'intervention du parti dans le conflit syrien. Sur ce point, on pose la question suivante: Est-ce que le fait d'aller combattre à Qousseir et Damas mérite tout ce sacrifice?   


Mobilisation internationale pour faire face au retour des groupes takfiris


Les nouvelles données sur le plan régional et international montrent que les pays qui ont financé et soutenu les combattants étrangers en Syrie commencent à afficher leurs craintes face à la victoire de ces groupes armés en Syrie et aux répercussions sécuritaires dangereuses du retour de ces combattants.


Les services de renseignements arabes et occidentaux se réunissent en permanence pour savoir comment agir face aux dangers de ces groupes. Certains pays comme la Tunisie ont récemment décrété des lois contre tout citoyen qui aille combattre en Syrie.

Pourquoi? Parce que ceux qui sont rentrés en Tunisie ont commis des attentats et des assassinats dans le pays.
L'Arabie Saoudite a pris des mesures récentes à travers une propagande contre les cheikhs saoudiens qui incitent les jeunes saoudiens à aller combattre en Syrie. Pourquoi donc ce changement de position? De plus, une mesure judiciaire a été prise d'emprisonner les civils ou les militaires pendant une trentaine d'années contre ceux qui aillent combattre en Syrie. Les ambassades saoudiennes ont invité les jeunes saoudiens en Syrie à venir régler leurs situations en vue de rentrer à leur patrie.


Pourtant, depuis trois ans, ces mêmes institutions incitaient les jeunes à aller en Syrie. Pourquoi? Parce que les autorités saoudiennes craignent le retour de ces groupes aux territoires saoudiens. Ceci rappelle l'époque du retour des Saoudiens de l'Afghanistan. Ces autorités ont peur que des attentats soient commis en Arabie Saoudite, une fois que ces jeunes rentrent chez eux.


Au Liban, nous devons nous protéger contre les groupes takfiris
Je m'adresse aux Libanais: Pourquoi tous ces pays arabes et occidentaux ont le droit de craindre la présence de leurs ressortissants en Syrie, alors que nous, vosisins de la Syrie, n'avons pas le droit d'avoir des craintes et de prendre des mesures préventives face à cette menace. La politique du gouvernement libanais appelait simplement à rester neutre. Pourtant, des Libanais vivant dans les régions frontalières ont été expulsés de leurs terres, massacrés et leurs femmes violées. Comment agir donc pour protéger 30 mille Libanais habitant à Qousseir?


Lorsque certains Libanais ont menacé de fermer les routes de la Békaa, sur quoi s'étaient-ils basés? Ils s'attendaient au soutien des groupes armés en Syrie qui viendraient bloquer les accès à la Békaa et occuper la région. Le gouvernement en est-il au courant? Quelle aurait été sa réaction?


Si à Dieu ne plaise, ces groupes armés ont remporté en Syrie, qui aurait pris le pouvoir dans ce pays. Serait-il le président de la coalition de l'opposition? Certes que non. Si toutes nos frontières sont devenues ouvertes à ces groupes, pour qui le Liban est un champ de jihad, qu'aurait pu faire le gouvernement? Rien.

Je demande aux chrétiens de regarder les agissements des groupes armés face à vos églises, vos évêques, vos soeurs et autres. Comment allez-vous agir si les groupes armés deviennent capables d'arriver à vos régions. Les druzes de Soueida sont-ils à l'abri de ces groupes? Si les groupes armés sortent victorieux de la guerre en Syrie et commencent à agir au Liban, le courant du Futur, la Jamaa Islamiya et autres dirigeants patriotiques n'auront plus de place au Liban.


On est en train d'éloigner le poison que vous croyez être du cocktail.
Des centaines de milliers de par le monde arabo-islamique ont été victimes de ces groupes takfiris.


Dans le cadre de cette confrontation, il faut:


1- saluer les familles des victimes et des blessés de ces derniers attentats


2- regarder d'un oeil admirateur l'endurance et la prise de conscience de nos partisans


3- Les martyrs de ces attentats sont au même titre d'égalité des combattants martyrs de la résistance qui ont réalisé les victoires au long des années. Il est normal que des combattants et des gens tombent en martyre dans le cadre de cette bataille.
Ceux qui nous demandent de nous retirer de la Syrie pour sauver nos régions sont en train de mentir. Parce que ces groupes ne peuvent vivre sans commettre d'attentats.
Ces groupes ont posé deux conditions pour cesser leurs attentats au Liban: Que le Hezbollah se retire de la Syrie et que leurs détenus soient libérés des prisons.


4- tout le monde doit être conscient que nous allons sortir victorieux de cette bataille. C'est une question de temps. C'est une bataille décisive, mais son horizon est connu: la victoire et non pas la défaite.


5- Le conflit confessionnel est parmi les projets de ces groupes. Leur discours en Syrie et au Liban est un discours fitnatiste. A chaque attentat, ces groupes cherchent à déclencher une division contre les sunnites.

Toute riposte fitnatiste offre un grand service aux groupes takfiris. Ils veulent, tout comme Israël, provoquer une guerre contre les camps palestiniens. L'objectif est de provoquer une tension entre les camps palestiniens et leur entourage.


6- Pour faire face à ces groupes, la confrontation doit être patriotique qui concerne les oulémas de toutes les communautés, notamment les oulémas sunnites. Une partie de la confrontation doit être politique, en cessant d'attiser les haines et de justifier les attentats. De plus, il revient aux forces sécuritaires de déployer les efforts pour dévoiler les projets et les attentats de ces groupes. C'est la responsabilité de l'Etat. Quand nous détenons des informations, nous les livrons aux forces sécuritaires. Dans ce cadre, nous saluons les efforts et les exploits de l'armée libanaise et de ses renseignements. Nous souhaitons que tous les services sécuritaires collaborent ensemble pour sortir victorieux de cette guerre, nous tous, et protéger le pays, les camps de réfugiés.


Un gouvernement d'intérêt national ou le vide


Au sujet du gouvernement: Ceux qui réalisent la difficulté des conditions actuelles dans le pays, comprendront certes les raisons de notre approbation de cette composition gouvernementale. Tout dépend de l'angle à travers lequel nous abordons la question. Il est donc normal que les alliés et les adversaires aient chacun sa propre vision. Dans notre discours politique, nous avons toujours appelé au partenariat national.

A aucun moment, nous n'avons rejeté un gouvernement qui regroupe le courant du Futur, les phalagistes ou les Forces Libanaises. Jamais. Nous appelions à un gouvernement d'union nationale, à un gouvernement rassembleur. Pour cette raison, nous ne sommes pas contrariés face à la formation d'un gouvernement rassembleur. Pendant ces dix derniers mois, celui qui appelait à un gouvernement apolitique, un gouvernement du fait accompli ou encore un gouvernement qui exclut le Hezbollah, est celui qui sabotait la formation du gouvernement. Celui qui a favorisé cet exploit national est le mouvement Amal et le Hezbollah. Sachez que nous sommes dans une position de force, alors que les Américains admettent leur défaite dans la région. Nous sommes dans une position meilleure que dans les trois dernières années.


Un grand problème aurait survenu dans le pays si un gouvernement neutre ou du fait accompli avait été formé. Nous avons permis de parvenir à un tel accord. Ceci doit être vu d'un point de vue positif et optimiste. Quand la question des portefeuilles a été débattue, chaque partie a dit avoir fait des concessions, mais nous sommes la partie qui a fait le plus de concessions. Je sais que parmi nos partisans figurent des voix opposées à ce gouvernement. Mais sachez que l'intérêt du pays figure dans un gouvernement. L'important est le résultat. Le Liban était devant plusieurs choix: La poursuite du vide, et ceci forme un grand danger à tous les plans.
Un gouvernement du fait accompli ou un gouvernement neutre étaient un danger pour le pays.


Le meilleur résultat était un gouvernement d'entente, d'intérêt national. Ce n'est pas un gouvernement rassembleur parce que de nombreux alliés n'y participent pas. Nous voulons que ce gouvernement soit un gouvernement de rassemblement, qui casse les obstacles entre les deux camps, qui amoindrit les tensions dans le pays, et ceci sert l'intérêt de tous les Libanais. Nous cherchons à protéger le Liban face aux vagues des divisions.
Les objectifs de ce gouvernement sont de répondre aux échéances présidentielles et parlementaires.


Faire face aux toutes formes de terrorisme, et c'est la responsabilité des  ministres chargés des portefeuilles de l'intérieur, de la défense et autre.
Certains Libanais craignent que des terroristes soient libérés par des ministres controversés.

Comment le ministre de la justice peut-il libérer Omar el-Atrache, ou Naïm Abbas, ou encore les trois femmes d'Ersal qui transportait une voiture piégée? Ce sont des terroristes, et leur libération provoquera d'importantes répercussions dans le pays.
Telle est notre logique et notre point de vue, nous sommes la partie qui fait toujours des concessions et qui endure le plus.


Un mot aux Bahreinis et aux Palestiniens


A la fin de ce discours, je voudrais saluer le peuple bahreini dont la révolution a entamé sa troisième année. Cette révolution pacifique qui est violemment réprimée par un gouvernement imposé par la force sur ce peuple.


Je dis encore aux frères dans les factions palestiniennes de ne pas se contenter des communiqués de condamnation. Certains veulent exploiter les Palestiniens pour parvenir aux résultats dont j'ai parlé. Je dis aux gens honorables dans la région: Si vous voulez qu'Israël rate les opportunités et si vous voulez épargner une grande  discorde à la région, mettez fin à la guerre contre la Syrie. Faites sortir les miliciens de ce pays, et certes dans ce cas nous n'y resterons pas. Mettez fin à cette guerre en Syrie pour protéger la Palestine et la Liban.

En cette occasion des dirigeants martyrs nous nous engageons à poursuivre leur voie, à adopter leurs positions et leur esprit pour que notre patrie reste dans une situation honorable et capable de relever les défis.
 
Al Manar

 

Publié dans LIBAN

Partager cet article

Repost 0

POUR SOUTENIR LEURS AMIS TERRORISTES LES USA ET LEURS CANICHES S'APPRETENT A ATTAQUER LA SYRIE A PARTIR DE LA JORDANIE

Publié le par Tourtaux

Les alliés arabes de Washington, déçus par les négociations de paix sur la Syrie, ont accepté de fournir aux rebelles syriens des armes plus sophistiquées, y compris des missiles portatifs qui peuvent abattre des avions, rapporte le quotidien Wall Street Journal selon des diplomates occidentaux et arabes et des membres de l'opposition. L'Arabie saoudite a proposé pour la première fois de donner à l'opposition des systèmes chinois portatifs de défense aérienne, ou MANPADS, et des missiles guidés antichars en provenance de Russie, selon un diplomate arabe et plusieurs personnalités de l'opposition informées de ces efforts.

Les États-Unis ont pour leur part accru leur soutien financier, en remettant des millions de dollars, dans le cadre d'une nouvelle aide pour payer les salaires des combattants, ont déclaré des commandants rebelles, qui ont reçu un peu d'argent.

L'objectif est d'initier une nouvelle offensive militaire rebelle pour reprendre la banlieue sud deLes Etats-Unis et leurs alliés préparent une offensive contre Damas à partir de la frontière jordanienne Damas dans l'espoir de forcer le régime à accepter une solution politique à la guerre et un gouvernement de transition sans le président Bachar al-Assad.

Si les MANPADS sont fournis en quantités suffisantes, les rebelles affirment qu'il pourraient faire pencher les rapports de force militaires en leur faveur.

Les chefs rebelles affirment qu'ils ont rencontré des agents du renseignement américains et saoudiens en Jordanie, le 30 janvier, alors que le premier round des pourparlers de paix de Genève venait juste de prendre fin. Lors de cette réunion, les responsables américains et du Golfe ont dit qu'ils étaient déçus par le refus du gouvernement syrien de discuter de l'éviction de M. Assad lors des pourparlers et ont suggéré qu'une offensive militaire était nécessaire pour imposer une solution politique à la guerre qui dure depuis trois ans.

Les armes seront livrées à travers la frontière sud de la Syrie à partir des entrepôts en Jordanie et à travers la frontière nord de la Turquie, a révélé le diplomate occidental. Les chefs rebelles ont déclaré que les livraisons vers le sud de la Syrie devraient être plus importante parce que les combattants de l'opposition sont plus unifiées dans cette région et il y a un plus faible risque que les armes ne tombent entre les mains de groupes inspirés par Al-Qaïda.

Le plan coïncide avec la réorganisation des forces rebelles dans le sud, où 10000 combattants sont déployés. Ce nouveau front vise à briser le siège imposé à la banlieue sud de Damas par les forces gouvernementales syriennes.

Le front sud est sous la direction de Bachar al-Zoubi, qui possède une relation directe avec les services de renseignement occidentaux et arabes à travers une salle d'opérations militaires à Amman, affirment les rebelles.

La salle d'opérations accueille des fonctionnaires des 11 pays qui forment le groupe des Amis de la Syrie, notamment les États-Unis, l'Arabie saoudite, la France et le Royaume-Uni. M. al-Zoubi fait également parti d'un groupe choisi de chefs rebelles qui ont rejoint l'opposition politique à Genève, lors du dernier round de pourparlers de paix.

Le front sud a pris le contrôle d'une série de zones tenues par le gouvernement et des bases militaires depuis le lancement de sa première offensive fin Janvier.

Mais toute avancée vers le sud de la capitale fait face à de formidables défis. Dans un arc au sud de la capitale est déployée la quatrième division de l'armée, des troupes d'élite dirigées par Maher al-Assad, le frère du président. Plus près de la capitale, les forces syriennes sont soutenues par des éléments du Hezbollah libanais.

«Les Saoudiens et les Emiratis ont dit que leur priorité est de lever le siège imposé à l'ensemble de la zone sud de Damas», a déclaré un chef rebelle qui a assisté à la réunion à Amman le 30 janvier. «Une fois que nous aurons atteint cet objectif, il reviendra aux pressions politiques à faire entendre à Assad les demandes internationales» , a déclaré la même source. Lors de la réunion entre les dirigeants des fronts sud et Ouest et les agences de renseignement arabes le mois dernier, les dirigeants rebelles ont déclaré qu'ils avaient reçu les salaires de leurs combattants et des équipements tels que des rations militaires et des tentes. Les rebelles ont dit que les États-Unis ont versé 3 millions $ aux combattants du front sud.

Source : Mediarama
17-02-2014 | 17:26

 

Publié dans Syrie

Partager cet article

Repost 0

LIBAN : UN NOUVEL EXPLOIT DE L'ARMEE LIBANAISE EVITE UN CARNAGE ! UN ATTENTAT AVEC UNE VOITURE PIEGEE TRANSPORTANT 240KGS D'EXPLOSIFS A ETE DEJOUE DANS LA BEKAA

Publié le par Tourtaux

C'est une vraie catastrophe qui a été évitée hier de justesse par la découverte d'une voiture piégée contenant 240 kilogrammes d'explosifs, neutralisée par les experts de l'armée dans le village de Ham, caza de Baalbeck, près de la frontière syrienne. Dans un communiqué, l'armée a confirmé dès 11h avoir saisi le véhicule à l'issue d'une course-poursuite qui s'est terminée par la fuite de son conducteur. La voiture, une Toyota Rav 4 gris métallisé, venait de la région de Qalamoun, en Syrie. Selon la LBC, il est probable que le chauffeur ait emprunté la route qui passe par Toufeil, une route non asphaltée, en raison des mesures de sécurité très strictes sur la route de Yabroud-Ersal que privilégiaient d'autres kamikazes.

Outre les 240 kilos d'explosifs, dix kilos de matières inflammables et deux obus ont également été découverts à l'intérieur du véhicule. Selon une source de sécurité citée par l'AFP, les explosifs étaient reliés de manière sophistiquée à deux téléphones à l'intérieur de la voiture et devaient exploser dès qu'ils sonnent. L'opération de désamorçage a nécessité l'intervention d'un deuxième expert militaire, la charge étant placée de manière très professionnelle dans les différentes parties de la voiture.

Le carnage évité: une voiture piégée avec 240 kilos d’explosifs neutralisée dans la Békaa

Le commissaire du gouvernement près le tribunal militaire, le juge Sakr Sakr, a demandé aux services de renseignements militaires de transporter le véhicule au siège de la Direction des renseignements et d'entamer une enquête.

Ce nouvel exploit de l'armée intervient quelques jours après l'arrestation d'un membre influent des Brigades Abdallah Azzam, Naïm Abbas, accusé d'avoir pris part à plusieurs opérations terroristes, notamment dans la banlieue sud.

L'arrestation de Abbas avait entraîné, mercredi dernier, le désamorçage par les services de l'armée de deux voitures piégées, l'une à Mazraa et l'autre à Laboué (dans la Békaa), et la découverte de roquettes opérationnelles à Debbiyé (au Chouf), destinées à être lancées sur la banlieue sud de Beyrouth, ainsi qu'un dépôt à Saadiyate (au Chouf) bourré d'armes.

Par ailleurs, dans l'affaire de la voiture de Laboué citée plus haut, le juge Sakr a libéré samedi deux des trois femmes arrêtées dans cette Kia qui contenait une centaine de kilos d'explosifs, repérée près de Ersal. L'enquête a montré que A. A. Raëd et Kh. M. Audeh n'avaient aucun lien avec l'incident, malgré leur présence dans cette voiture qui venait apparemment de Syrie. Seule Joumana Hmayed a été gardée sous les verrous.

Source : OLJ

17-02-2014 | 09:22

 

 

Publié dans LIBAN

Partager cet article

Repost 0