Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

1830 articles avec syrie

VASTE ET FULGURANTE OFFENSIVE DE L'ARMEE SYRIENNE DANS LE SUD DU PAYS. A DERAA, DEFAITE CINGLANTE ET REDDITION EN MASSE DES TERRORISTES !!

Publié le par Tourtaux


Par Samer R. Zoughaib

L'armée syrienne a lancé une vaste offensive dans le sud du pays, dans un triangle stratégique entre les provinces de Damas, Deraa et Quneitra. Les lignes de défense des groupes terroristes commencent à s'effondrer.

 

L'Armée arabe syrienne a lancé une offensive-éclair, la plus importante depuis des mois, dans le sud du pays. Dans cette région, les groupes extrémistes soutenus par «Israël» et les pétromonarchies du Golfe, dirigés par une chambre d'opération animée en Jordanie par des experts européens et américains, ont gagné du terrain depuis l'été dernier. Leur objectif est d'instaurer une ceinture de sécurité le long du Golan occupé par «Israël», large de 5 à 7 kilomètres, et de faire la jonction entre les provinces de Deraa et de Quneitra, pour menacer, à terme, Damas par le flanc sud.
Des colonnes blindées de l'armée syrienne, appuyées par l'artillerie et l'aviation et par des unités de l'Armée de défense nationale, ont lancé cette offensive dans le but, justement, d'empêcher la jonction entre les groupes extrémistes de Quneitra et de Deraa. L'attaque vise à reprendre un triangle stratégique situé entre ces deux provinces et la campagne au sud de Damas.
 
L'armée syrienne a foncé vers Tall Merhi, Danaji et Deir Maker, qui sont les trois localités séparant la campagne au sud de Damas et les villages du Nord de Quneitra. Après de violents combats et un pilonnage intensif de l'artillerie, les positions des extrémistes ont commencé à s'effondrer et l'armée a pris Tall Merhi dimanche dernier. Elle a ensuite poursuivi sa progression vers Danaji, qu'elle a repris ce mardi, après des combats acharnés, qui ont fait des dizaines de morts et de blessés dans les rangs des terroristes. L'armée syrienne concentre actuellement ses efforts sur Deir al-Adas, plus au sud, qui lui permettra de progresser vers les localités de Nabeh al-Sakhr et al-Hara, qui constituent la limite entre Deraa et Quneitra. Si elle réussit à prendre toutes ces localités, elle menacera alors les deux grands bourgs de Inkhel et Jassem, les principales positions extrémistes au nord-ouest de la province de Deraa.

 

Une diversion qui tourne court

 

Surpris par cette offensive fulgurante, les groupes extrémistes ont du mal à tenir leur position, d'autant que l'armée syrienne a engagé d'importantes forces dans cette bataille. Pour tenter de réduire la pression exercée par les troupes loyalistes, «la première armée», dirigée par le colonel dissident Saber Safar -relevant de l'Armée syrienne libre-, a tenté une diversion en attaquant les positions de l'Armée arabe syrienne dans la localité de Sanamein, située au sud-est de Deir al-Adas. Les tirs de mortier des extrémistes ont fait deux morts et onze blessés civils. Le but de cette attaque était de couper l'autoroute internationale Damas-Deraa au niveau des localités de Farqa et Sanamein, afin de perturber les routes d'approvisionnement de l'armée autour de Inkhil, d'où partent les extrémistes pour attaquer les localités de Deraa.
Les groupes terroristes ont également tenté une diversion similaire près de Kfar Chams, au sud-ouest de Deir al-Adas. Mais ces opérations ont été vouées à l'échec et les extrémistes ont perdu un grand nombre de combattants. 
Cette offensive de l'armée syrienne vers le sud s'accompagne d'un regain d'activité sur la plupart des autres fronts dans le pays. 
Autour de Damas, l'armée syrienne a progressé dans la région de ‘Aley, près de la localité de Douma, au nord-est de Damas, qui est le fief de «Jach al-Islam», dirigé par le terroriste Zahran Allouche, financé par les pétromonarchies. Dans cette bataille, les troupes régulières sont secondées par la milice de «Jaych al-Wafaa», formée d'anciens rebelles repentis, qui ont décidé de revenir dans le giron de l'Etat. Ces dernières semaines, plusieurs milliers de personnes, fuyant les conditions de vie difficiles et les exactions des miliciens de Allouche, ont quitté la Ghouta orientale, et ont été accueillies dans les régions sous contrôle du gouvernement. «Jaych al-Wafa» est formé de ces gens-là, qui veulent se battre pour retourner dans leurs villages, qui ploient sous le joug des extrémistes.
L'armée syrienne a également repris la région stratégique de Ras al-Maqtaa, dans la campagne de Homs, et accentue sa pression sur le quartier al-Waar, dans la ville de Homs, où les extrémistes d'al-Nosra tentent de saboter les efforts de réconciliation.

 

Source : French.alahednews

11-02-2015 | 19:43

 

   
mercredi, 11 février 2015 11:40

Deraa: reddition en masse des terroristes !!    

Deraa: reddition en masse des terroristes !!

IRIB- L'avancée fulgurante des forces syriennes, sur le front de Deraa,
accompagnée de la défaite cinglante des terroristes, ont poussé ces derniers, en majorité, membres d'Al-Nosra, à déposer leurs armes et à se rendre aux forces de l'armée nationale. Selon une dernière information, les terroristes, à Deraa et à Quneitra, ont lancé des sos aux médiateurs du régime Assad, dans des villages de rif de Deraa, soit ceux qui sont impliqués, dans le processus de réconciliation nationale, dans la région, pour solliciter une médiation. les terroristes en sont au stade de demander un accord secret avec l'armée syrienne. l'une des clause évoquée par les terroristes dans le cadre de cet accord est celle-ci : les offociers de l'armée et de sécurité déserteurs syriens demanderaient une amnistie en échange de la remise du contrôle des villages occupés de Queintara et de Daraa. une majorité d'habitants de ces villages collaborent étroitement avec l'armée syrienne et informent l'armée et ses alliés des voies d'approvisionnement et des repaires  des terroristes  

 

  

Publié dans Syrie

Partager cet article

Repost 0

LE TRIANGLE SYRIE, HEZBOLLAH, IRAN FRAPPE DARAA CONTRAIGNANT LES TERRORISTES A UNE REDDITION MASSIVE

Publié le par Tourtaux

mercredi, 11 février 2015 09:31

Triangle Syrie/Hezb/Iran frappe Daraa: les 1ers acquis?

  •      
Triangle Syrie/Hezb/Iran frappe Daraa: les 1ers acquis?  
IRIB- Au troisième jour de la vaste offensive lancé par l'armée syrienne
et ses alliés contre les deux rifs de Damas et de Daraa , les premiers acquis militaires ne se sont pas faits attendre. le point de concentration des opérations militaires se concentre dans le nord ouest de Daraa et dans le rif ouest de Damas : il s'agit pour les forces de l'armée d'expurger tous les villages et les localités de cette zone de la présence des terroristes. les forces d'infanterie de l'armée syrienne ont passé à l'acte , secondé très vigoureusement par les unités de l'artilerie lourde de l'armée syrienne. les cibles onté té Deir al Adas , Tal Marai et Kfar Chams . les unités d'infanteurie ont été largement couvertes par le feu d'artillerie leur avancée a été fulgurante.  un premier acquis . Tal Maraï , à rif ouest de Damas a été libéré... c'est une localité située dans le rif nord de Daraa, un autre point sen,sible des combats . les soldats de l'Infanterie ont poursuivi leur progression et ont également réussi de reprendre le contrôle des collines stratégiques de al Danaji , ce qui leur permet d'avoir sous leur feu direct les cités de Deir Maker, de al Danaji et de al Bahariya. le fu nourri de l'armée vise également l'axe Deir al Adas et Ffar Chams . les terroristes sont tellement sous le feu qu'ils ne cessent d'en appeler à toutes les milices en action dans les régions environnantes dans l'espoir d'obtrenir leur assisstance et soutien. mardi, une opération éclaire s'est déroulée dans la ville stratégique de kfar Chams . mais quelles sont les tactiques auxquelles les forces syriennes ont en général recours? les soldats syriens et leurs alliés utilisent largement des tactiques basées sur le principle de surprise : des guet-apens tendus aux terroristes s'avèrent particulièrement efficaces dans la mesure où de nombreux terroristes se laissent tomber dans le piège. les opérations sont d'une efficacité redoutable au point de laisser pantois les sites et les sources d'information liés aux takfiris. les terroristes ont perdu quelques 100 effetifs ces derniers jours et ce mis à part des dizianes de blessés , évacués dans des hôpitauix de campagne à rif de Daraa et même en Jordanie .

Publié dans Syrie

Partager cet article

Repost 0

KOBANE LIBEREE : DES CENTAINES DE FEMMES KURDES, MAIS AUSSI TURQUES, IRANIENNES ET D'AUTRES PAYS, ONT FAIT RECULER LES TERRORISTES. GLOIRE ET HONNEUR A CES VAILLANTES COMBATTANTES ! (VIDEO)

Publié le par Tourtaux

 

 

VIDEO. Des brigades de combattantes face aux jihadistes

Des centaines de femmes kurdes, mais aussi turques et iraniennes, ont fait reculer le groupe État islamique dans la ville de Kobane, enclave kurde en Syrie. Une de ces femmes a accepté de répondre aux questions de France 2.

 

 

(FRANCE 2)

Francetv info

Mis à jour le 09/02/2015 | 11:42 , publié le 08/02/2015 | 22:43

 

Elles sont majoritairement kurdes et ont décidé de se réunir pour combattre le jihad islamique. Des brigades improvisées qui ont réussi à reprendre la ville de Kobane en Syrie, en janvier 2015. 
Nassrin Abdalla, commandante à la tête d'une armée en première ligne du conflit, était présente à Paris et a bien voulu se confier aux équipes de France 2. "Je suis vraiment fière d'avoir participé à la libération de Kobane, mais aussi de l'avoir fait en tant que femme, car c'est aussi un combat de femmes. [...] Il y a des étudiantes, des femmes mariées. Toutes sortes de femme vont au combat."

De l'avantage psychologique d'être du sexe dit faible

Nassrin Abdalla était journaliste avant de décider de prendre les armes et de défendre Kobane, où la guerre sévit depuis cinq mois entre jihadistes et Kurdes.
Elle est persuadée que son sexe est un avantage psychologique. "Ils ont peur de nous, et ils croient qu'être tué par une femme signifie qu'ils n'iront pas au paradis."
Kobane est libérée mais détruite, et le groupe État islamique sévit toujours en Irak et en Syrie. Mais à l'image de ces femmes soldats, Nassrin Abdalla est prête "à se battre jusqu'au bout, jusqu'au dernier centimètre".

 

 

Publié dans Syrie

Partager cet article

Repost 0

LA SYRIE HOSTILE A TOUTE INTERVENTION ETRANGERE TERRESTRE CONTRE LES TERRORISTES

Publié le par Tourtaux

Syrie: Damas hostile à toute intervention étrangère terrestre contre Daesh
 

La Syrie refuse toute intervention de troupes terrestres sur son territoire pour combattre le groupe wahhabite takfiriste Daesh (Etat islamique-EI), a déclaré lundi le ministre des Affaires étrangères Walid Mouallem à Damas.
   
M. Mouallem a indiqué en outre que la Jordanie n'avait pas répondu à une demande syrienne de coordonner les efforts contre l'EI, après l'annonce le 3 février de l'exécution d'un pilote jordanien.

"Il n'y a pas jusqu'à présent de coopération entre la Syrie et la Jordanie dans le domaine de la lutte contre le terrorisme", a-t-il souligné dans une conférence de presse avec son homologue bélarusse Vladimir Makei.

"Concernant des informations de presse sur une (éventuelle) entrée de troupes terrestres en Syrie, nous disons clairement que nous ne permettrons aucune violation de la souveraineté syrienne. Nous n'avons pas besoin de ces forces terrestres, l'armée syrienne mène cette mission avec bravoure", selon lui.
   

Concernant les énormes besoins humanitaires générés par la guerre M. Mouallem a critiqué "des réticences des donateurs" internationaux. "Le gouvernement syrien contribue à hauteur de plus de 70% des aides" pour les Syriens, a-t-il indiqué accusant les pays qui soutiennent l'opposition de payer des sommes énormes pour l'achat d'armes plutôt que pour les aides.
   
L'émissaire de l'ONU Staffan de Mistura est attendu mardi à Damas pour évoquer son plan visant à "geler" les combats à Alep (nord) pour laisser passer l'aide humanitaire. M. Mouallem a indiqué que Damas était "prêt à l'écouter".


Avec AFP

 

Source: Agences

09-02-2015 - 18:09 Dernière mise à jour 09-02-2015 - 18:09

Publié dans Syrie

Partager cet article

Repost 0

SYRIE : AVANCEE DE L'ARMEE A QALAMOUNE, DEIR EZZOR ET DERAA

Publié le par Tourtaux

Avancées de l’armée syrienne à Qalamoune, Deir Ezzor, et Deraa

 

L’équipe du site

 

Dernières évolutions de la scène syrienne ces derniers jours, l’armée syrienne a réalisé d’importantes  avancées : contre le front al-Nosra dans le Qalamoune et Deraa et contre Daesh (Etat Islamique) à Deir Ezzor.


Sécuriser la Békaa

Dans le Qalamoune, région frontalière avec le Liban, elle a infligé d’importantes pertes à la branche d’Al-Qaïda en Syrie et ses alliés des Ahrar al-Cham (Libres du Levant)  dans leur dernier bastion du Qalamoune, dans la localité Zabadani et sa province.

Selon le site d’information libanais al-Hadath News, durant cette opération qui a été lancée vendredi dernier, les troupes gouvernementales se sont emparées de quelques villages situés à l’ouest de la province de Zabadani, dont al-Kafir, Kfir-Yabouss et autres, ainsi que de quelques collines dont Mreyjat et Zahr al-Wardé.

Selon le journal libanais al-Akhbar, elle s’est emparée aussi de la localité de Maadar, aux confins avec le Liban, et de ses environs.

Dans la nuit de dimanche a lundi, elle bombardé via un missile téléguidé un camion transportant des munitions et des miliciens se rendant vers la vallée Chahrayat et l’a détruit entièrement.

Le but de cette opération consiste aussi à sécuriser les régions libanaises de la Békaa, surtout que les miliciens utilisent la montagne et le jurd de l’ouest pour s’infiltrer vers l’Anti-Liban, et attaquer la localité libanaise de Brital.

Voiture piégée contre Nosra

Au sud de la capitale, et plus précisément dans le camp palestinien de Yarmouk, contrôlé également par le front al-Nosra et ses acolytes, c’est une importante percée que les forces régulières ont réussi, de l’aveu des Comités de l’opposition sur leurs pages des réseaux sociaux.

Elles sont parvenues à s’infiltrer à travers les tranchées dans le quartier Tadamon et ont attaqué les sièges des miliciens tuant et blessant un certain nombre d’entre eux.

Au cœur du camp de Yarmouk, une voiture piégée a explosé au milieu d’u attroupement de miliciens du Nosra tuant et blessant un certain nombre d’entre eux.

Liquidations contre Daesh

A l’est de la capitale, dans la Ghouta orientale, les combats fratricides se poursuivent : selon al-Akhbar, des miliciens du groupuscule Jaïch al-Islam (JI)  ont liquidé le responsable des assassinats de Daesh Jihad al-Khouli, ainsi qu’un autre milicien, Abou Ayham, connu sous le pseudonyme « le sniper des Sahawat ».

Dans le gouvernorat de Homs, dont la majeure partie est désormais entre les mains du pouvoir, l’armée a repris deux localités de sa province est, Khattab et al-Mchayrafeh. Même situation à Hassaké, où l’armée a restitué 3 villages  de sa province sud.
 
 

 

17 véhicules détruits

Dans la région de Deir Ezzor, où l’armée syrienne est passée à l’attaque, son unité de la Garde républicaine poursuit son avancée dans la localité de Hwaïjet-Mreyiyyat qu’elle avait investie depuis une dizaine de jours.
Elle y a détruit 17 véhicules équipés de mitrailleuses et tué plus de 60 miliciens de Daesh (Etat islamique).

 

50 tués et 200 blessés

Dans le gouvernorat d'Idleb, l'échec essuyé par la milice "Sokour al-Cham" (SC) dans sa tentative de prendre une position de l'armée syrienne à la montagne  Arabïne n'a pas fini de faire parler de lui.

Selon l'agence Asia News, tous les groupuscules armés s'entendent pour l'imputer au chef des SC , Abou Issa al-Cheikh, surtout que les pertes sont particulièrement lourdes: 50 tués et plus de 200 blessés.

Le Nosra assure avoir proposé à Cheikh de participer avec lui dans l'attaque, mais celui a refusé, arguant ne pas avoir besoin de son aide.

Cheikh fait partie des dirigeants de la coalition des milices du Front Islamique (FI), et il est selon certains observateurs sités par Asia News le plus faible des personnalités de l'opposition armée en Syrie


 

Un Jordanien parmi les tués

Au sud de la Syrie, dans le gouvernorat de Deraa où l’armée qui se prépare à une importante bataille, après avoir convoqué d’importants renforts dont la brigade-15, elle est parvenue depuis deux jours à reprendre deux points : l’usine d’oxygène et Maasarat, situés au nord de la localité de cheikh Miskine.

Des combats ont eu lieu à Bosra al-Cham au cours desquels 7 miliciens ont été abattus, dont un jordanien. Il est également question de la mort d’un chef de groupuscule qui s’appelle le mouvement al-Mathna , Bassel al-Zoebi )photo à gauche) , lequel a succombé à ses blessures dans un hôpital jordanien, non loin de la frontière syrienne.

 

 

Des tchétchènes parmi les tués

Dans le gouvernorat de Lattaquié, l’armée syrienne a violemment riposté aux bombardements des villes et localités qui ont coûté la vie à de nombreux civils la semaine passée. Elle a pilonné ces derniers jours les repaires des miliciens dans la localité de Salma et environs, proches de la frontière avec la Turquie. Elle a détruit des dépôts d’armes et un certains nombres de véhicules équipés transportant des dizaines de miliciens.

Plusieurs tchétchènes figurent parmi les tués, dont Abou Bakr al-Mouhajer qui est le chef militaire de la milice Jound al-Cham (Soldats du Levant).

 

Source: Divers

02-02-2015 - 17:10 Dernière mise à jour 02-02-2015 - 17:10

Publié dans Syrie

Partager cet article

Repost 0