Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

L'ONU POUR LA DECOLONISATION DE LA POLYNESIE FRANCAISE. LA GOUVERNANCE FRANCAISE Y VOIT UNE INGERENCE FLAGRANTE MAIS LES INGERENCES FRANCAISES EN LIBYE, EN COTE-D'IVOIRE, EN SYRIE..., C'EST QUOI ?

Publié le par Tourtaux

La Polynésie un territoire à décoloniser, Paris dénonce une ingérence flagrante de l’ONU
L'Assemblée générale de l'ONU a placé la Polynésie française sur la liste des territoires à décoloniser. Une décision qui suscite la colère de Paris, qui parle «d'ingérence flagrante».

Jusqu'au bout, la France aura tenté de faire échouer cette résolution de l'Assemblée générale de l'ONU sur la Polynésie française. Quelques heures avant l'adoption, l'Assemblée de Polynésie a demandé aux Etats membres de retirer ce texte, arguant que la Polynésie a un gouvernement librement élu. Les diplomates français ont aussi tenté de faire pression sur les Iles Salomon, Nauru, Tuvalu et Samoa, qui ont rédigé cette résolution.

Peine perdue. La Polynésie est désormais pour l'ONU un territoire à «décoloniser». Adoptée par consensus, la résolution «affirme le droit inaliénable de la population de la Polynésie française à l'autodétermination et à l'indépendance».

L'ambassadeur français, lui, n'a pas assisté à la séance, et a laissé le siège de la France vide. Paris a dénoncé une «ingérence flagrante, une absence complète de respect pour les choix démocratiques des Polynésiens, un détournement des objectifs que les Nations unies se sont fixés en matière de décolonisation» à l'issue du vote. Le président polynésien sortant, l'indépendantiste Oscar Temaru, était, lui, présent à l'Assemblée générale et a assisté à l'adoption de cette résolution avec gourmandise.

A la suite du vote, plusieurs pays, dont le Royaume-Uni, les Pays-Bas et les Etats-Unis, se sont «démarqués du consensus» pour marquer leur désapprobation, faisant valoir la défaite des indépendantistes aux dernières élections territoriales. Pour l'ambassadeur des Iles Salomon Collin Beck, par contre, ces élections «ne peuvent pas être assimilées à un référendum» sur le sort du territoire.

Une liste contestée

La liste des territoires non autonomes a été élaborée début 1946 conformément au Chapitre XI de la Charte des Nations unies. Décidée à mettre un terme aux derniers vestiges du colonialisme, l'ONU adopte le 14 décembre 1960 une Déclaration sur l'octroi de l'indépendance aux pays et aux peuples coloniaux (résolution 1514).

«A la création de l'ONU en 1945, 750 millions de personnes - soit près du tiers de la population mondiale - vivaient dans des territoires qui n'étaient pas autonomes et qui dépendaient de puissances coloniales. Aujourd'hui, ce sont moins de 2 millions de personnes qui vivent dans des territoires de cette nature», explique l'ONU sur son site.

La liste des Nations unies des territoires non autonomes à décoloniser compte aujourd'hui seize pays, dont dix sont sous administration du Royaume-Uni, trois des Etats-Unis, un de la France et un de la Nouvelle-Zélande.

Mais cette liste et la Déclaration de 1960, qui se focalise sur les colonies occidentales, est aujourd'hui vivement contestée par plusieurs pays.

Source : sites web, édité par : moqawama.org

 

  18-05-2013 | 12-11 m

 

http://french.moqawama.org/essaydetails.php?eid=9459&cid=287

Publié dans colonialisme

Partager cet article

Repost 0

LE MEME COMBAT QUE SARKOZY ET SA CLIQUE : LA FRANCE SOCIALO-SIONISTE REFUSE LA PRESENCE DE L'IRAN A LA CONFERENCE INTERNATIONALE SUR LA SYRIE

Publié le par Tourtaux

 

Paris défavorable à la présence de l’Iran à la conférence internationale sur la Syrie
Paris refuse la participation de Téhéran à la conférence internationale en projet sur la Syrie.

«En ce qui nous concerne, en tous les cas, [nous ne voulons] pas l'Iran», a affirmé vendredi 17 mai le porte-parole du ministère français des affaires étrangères, Philippe Lalliot.
«La crise syrienne, par contagion, touche toute la zone. Il y a un enjeu de stabilité régionale, on voit mal qu'un pays [l'Iran] qui représente une menace pour cette stabilité participe à cette conférence», a ajouté M. Lalliot.

La Russie a affirmé jeudi qu'elle voulait que l'Iran et l'Arabie saoudite soient invités à la conférence, considérant ces pays comme deux acteurs clés pour trouver une solution politique à la crise.

Ces deux pays n'avaient pas participé à la réunion de Genève de juin 2012, qui doit constituer la base des prochaines négociations. Le médiateur d'alors, Kofi Annan, avait proposé leur présence, mais les Etats-Unis et la France s'y étaient opposés.

Réunir l'opposition et le régime

Le diplomate français a reconnu que la question du choix des interlocuteurs pour négocier était un point clé pour la réussite de cette réunion. Le principal enjeu de cette conférence est en effet de réunir représentants de l'opposition et du régime syriens autour d'une même table, et donc de trouver des interlocuteurs acceptés par les belligérants et leurs soutiens respectifs.

«Chacun exprime ses positions aujourd'hui. On va essayer de les rapprocher pour permettre que se tienne cette conférence avec les bonnes personnes, dans le bon format, pour qu'elle soit utile et efficace», a déclaré M. Lalliot.

«Pour nous, il est clair que la Coalition nationale syrienne [CNS], reconnue comme le seul représentant légitime du peuple syrien, est au cœur de la négociation. Mais nous ne serons pas intrusifs au point de coucher sur le papier les noms de ceux qui représenteront l'opposition aux négociations. C'est à elle de faire ses choix», a déclaré M. Lalliot.

Paris est un des principaux parrains de la CNS, qu'il a le premier reconnue comme représentant légitime du peuple syrien.

En ce qui concerne les représentants du régime, il faut «qu'ils n'aient pas de sang sur les mains», a-t-il réaffirmé.

Source : agences, édité par : moqawama.org

18-05-2013

 

http://french.moqawama.org/essaydetails.php?eid=9462&cid=287

Publié dans Iran

Partager cet article

Repost 0

CAPITAINE MARTIN : LA DERNIERE BLAGUE DE THATCHER : DES BOURSES D'ETUDES POUR LES " DIRIGEANTS DU FUTUR "

Publié le par Tourtaux

Rust in peace, Thatcher !Cela ressemble fort à un canular venu tout droit de Grande-Bretagne. Comme vous le savez, Margareth Thatcher s’est éteinte le 8 avril. Effectuant le plus long mandat ininterrompu de Premier ministre depuis le XIXème siècle, la Dame de fer était connue pour avoir géré d’une manière très personnelle les affaires publiques, déclenchant au passage de violentes polémiques de la part de ses détracteurs.

 

Il faut dire qu’elle a privatisé tout ce qui pouvait l’être (ou presque…) en engageant une politique économique d’une rare brutalité, inspirée par les idées de Hayek et de Friedman qu’elle s’efforcera d’appliquer jusqu’à leurs conséquences ultimes. Thatcher n’est probablement pas le personnage le plus adulé de l’autre côté de la Manche ; le jour-même de sa mort, des centaines de personnes se sont rassemblées dans les rues de Londres pour célébrer l’événement. La longue grève des mineurs, l’augmentation de la TVA de 8 à 15 % ou ses relations plus que cordiales avec le dictateur chilien Pinochet y sont certainement pour quelque chose.

 

Mais la Dame de fer nous a encore glissé une petite dernière, à titre posthume cette fois-ci. La prestigieuse université d’Oxford a décidé de créer un fonds Margaret Thatcher délivrant des bourses d’études aux « futurs dirigeants ». Ce fonds est doté de 100 millions de livres (soit 118 millions d’euros) et a déjà ses parrains, parmi lesquels, excusez du peu, l’ex Premier ministre britannique Tony Blair ou l’ancien président étasunien George Bush. Chaque année, dix boursiers seront ainsi sélectionnés dans le monde entier, de préférence s’ils sont issus des milieux les moins favorisés.

 

Le paradoxe, c’est que Thatcher n’a fait que passer à la moulinette les couches populaires durant ses mandats, en privatisant à tout va les services publics et en condamnant les moins lotis à la marginalité. Gageons que ces dix futurs dirigeants transmettront les idéaux et les valeurs chers à la Dame de fer qui est, avec Ronald Reagan, une des responsables de la financiarisation de l’économie… et de la crise dans laquelle nous sommes empêtrés.

 

Capitaine Martin

 

http://www.resistance-politique.fr/article-la-derniere-blague-de-thatcher-des-bourses-d-etudes-pour-les-dirigeants-du-futur-117878061.html

Publié dans Politique

Partager cet article

Repost 0

LA RUSSIE A LIVRE DES MISSILES DE POINTE SOL-MER A LA SYRIE - CES MISSILES SOPHISTIQUES QUI ONT UNE PORTEE DE 300 KMS VONT TENIR A DISTANCE LES NAVIRES DE GUERRE ENNEMIS, ENTRE AUTRES, CEUX DES USA

Publié le par Tourtaux

samedi, 18 mai 2013 05:01

Moscou a livré des missiles sol-mer à Damas

Moscou a livré des missiles sol-mer à Damas

IRIB- La Russie a livré récemment à la Syrie  la nouvelle génération des missiles de pointe sol-mer de type Yakhont, équipé de radar sophistiqué, ont annoncé vendredi des responsables américains à Reuters.

La livraison de ces missiles avait été évoquée tout d'abord par le New York Times dans son édition de jeudi. Le général Martin Dempsey, chef de l'état-major interarmes américain, a estimé que cette fourniture d'armements de pointe risquait d'encourager l'armée régulière syrienne et de prolonger le conflit. Les missiles Yakhont (rubis en français) livrés par Moscou à Damas ont une portée d'environ 300 kilomètres. "Ils sont difficiles à détecter et encore plus difficile à abattre, aussi est-ce un instrument de taille pour tenir les bâtiments de guerre à distance des rivages syriens", a expliqué Nick Brown, rédacteur en chef de la revue IHS Jane's, qui fait autorité en matière de défense. Par ailleurs,  la France s’est  opposée  vendredi à la participation de l’Iran  à la Conférence de Genève II sur la Syrie, alors que la Russie en tant qu’allié de la Syrie exige la présence de l’Iran dans  cette conférence qui doit se tenir en première moitié de juin en Suisse.

 

http://french.irib.ir/info/moyen-orient/item/257360-moscou-a-livr%C3%A9-des-missiles-sol-mer-%C3%A0-damas

Publié dans Syrie

Partager cet article

Repost 0

ARABIE SAOUDITE : UN JEUNE MANIFESTANT ANTI-REGIME S'IMMOLE ET MEURT DES SUITES DE SES BLESSURES

Publié le par Tourtaux

samedi, 18 mai 2013 04:10

Arabie saoudite : un jeune s'immole et en meurt

Arabie saoudite : un jeune s'immole et en meurt

IRIB- C'est sans doute le premier cas d'auto-immolation au Royaume des Al-e Saoud qui est médiatisé :
selon Press TV, Ali Jabri al Harissi, l'un des manifestants anti-régime de Riyad qui s'était aspergé d'essence et s'était immolé, il y a quelques jours, est décédé des suites de ses blessures. La mort d'Al Harissi a provoqué une nouvelle manifestation vendredi soir dans la capitale devant le commissariat de la police. Le régime des Al Saoud se trouve confronté à une révolte populaire dans l'est chiite du pays à Al Qatif qui gagne de plus en plus de terrain et s'étend au reste du royaume.
http://french.irib.ir/info/moyen-orient/item/257355-arabie-saoudite-un-jeune-s-immole-et-en-meurt


Publié dans L'Asie en lutte

Partager cet article

Repost 0