Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

GENEVE-2 : L'HEROÏQUE RESISTANCE SYRIENNE MET EN ECHEC LE GANSTERISME POLITIQUE DES USA ET DE LEURS LAQUAIS

Publié le par Tourtaux

  Akil Cheikh Hussein

Par sa résistance, la Syrie a mis en évidence les liens organiques entre le terrorisme takfiri et l'axe du mal étasunien et ses outils dans la région.

Le gangstérisme politique est le même de Hillary Clinton, l'ex-secrétaire d'Etat étasunienne, à son successeur John Kerry. La première est célèbre par son appel adressé, dès le début de ce qu'on appelle la «révolution syrienne» aux rebelles de ne pas jeter les armes. Elle a ensuite été démise de ses fonctions en raison de l'échec de sa politique concernant notamment la Syrie. Le second est sur le point de subir le même sort du fait de son obstination à suivre la même voie duGenève 2: le revers du gangstérisme politique des Etats-Unis. gangstérisme: Il a justifié les agissements terroristes en Syrie en disant qu'en occupant le sommet du pouvoir en Syrie, le président Assad attire le terrorisme vers ce pays.

Entre Clinton et Kerry s'étend l'infinité d'actes criminels qu'ont perpétrés et perpètrent encore les ennemis de la Syrie de tout rang et de toute rémunération. Assassinats, attentats, destructions des infrastructures, vol des ressources du peuple syrien, égorgements, viols et enlèvements. Le tout pour souligner que le gangstérisme est le trait le plus caractéristique des politiques adoptées par les ennemis de la Syrie.

Un coup au nom des droits de l'homme tout en oubliant que les Etats-Unis qui sont derrière ces politiques sont les plus impliqués dans la violation de ces droits depuis l'extermination des Peaux rouges, la traite des Noirs, les bombes atomiques larguées sur les villes japonaises et les centaines d'agressions militaires effectuées dans les pays du Tiers-monde depuis la fin de la seconde guerre mondiale. Crimes auxquels s'ajoutent la destruction des économies de la plupart de ces pays et la mort, chaque année, de dizaines de millions de leurs habitants, suite aux maladies et aux famines.

Et un autre coup au nom de la démocratie tout en oubliant que le financement de la guerre contre la Syrie et le recrutement des mercenaires se fait par des régimes gouvernés par des familles despotiques sans référence aucune à des constitutions, des lois ou des élections même factices.

A l'heure où se réunit la conférence de Genève 2 censée être une conférence de paix, le gangstérisme règne en maître sur les politiques adoptées par les ennemis de la Syrie. C'est lui seul qui explique l'ignoble retrait de l'invitation sérieusement adressée à l'Iran pour une conférence censée être de paix, alors qu'y assistent quelques dizaines de pays non concernésGenève 2: le revers du gangstérisme politique des Etats-Unis. par les événements en Syrie et au Moyen-Orient, et ce en dépit de la reconnaissance de l'importance de la position iranienne vis-à-vis de la conjoncture en Syrie et dans la région. Mais surtout en dépit des thèses l'accusant de participation à ces événements.

L'opposition syrienne de l'intérieur a, quant à elle, été exclue bien qu'elle représente une partie non négligeable du peuple syrien. L'avion de la délégation officielle syrienne en route pour Montreux a été bloqué pendant des heures à Athènes. Les us et les protocoles en vigueur à l'intérieur de la conférence ont été enfreints lorsque certains ont qualifié de «Son excellence le président» le président de ce qui reste d'une coalition en disloquement permanent.

Quel autre nom, si ce n'est le gangstérisme qualifié, donner à cette obstination à considérer ce qui reste de la Coalition comme représentant du peuple syrien et interlocuteur du régime alors que tout le monde sait que celui qui la dirige effectivement et parle en son nom n'est rien d'autre que Robert Ford? Réduits dans la Conférence à des simples figurants, les membres de la Coalition ne sont en mesure de mettre en application aucun accord qui pourrait y être pris, ou même de se rendre dans les régions syriennes encore sous le contrôle des terroristes parmi les mercenaires et les takfiris.

Il en est de même de l'obstination à évoquer Genève 1 bien qu'elle exige l'arrêt des violences comme condition de la mise en application des autres clauses relatives à l'avenir du pouvoir en Syrie.

Le gangstérisme atteint son paroxysme lorsqu'on voit les ennemis de la Syrie s'octroyer le droit d'exiger le départ du président Assad tout en ignorant que ce droit appartient exclusivement au peuple syrien et que le président Assad a affirmé l'aptitude de la Syrie à organiser des électionsGenève 2: le revers du gangstérisme politique des Etats-Unis. libres sous supervision internationale dans les plus proches délais.

Il est clair que toutes ces positions rétives prises par les ennemis de la Syrie ne visent qu'à la mise en échec de la conférence de Genève 2 qui a fini par se réunir en dépit de tous les louvoiements ayant pour but d'empêcher sa réunion.

Le seul fait que la conférence soit réunie en la présence de la Syrie en tant qu'interlocuteur des deux parties, russe et étasunienne, vue la marginalité des autres parties prouve -après toutes les allégations parlant de la perte de légitimité du régime syrien- que le gangstérisme n'a pas pu imposer la soumission au peuple syrien.

Que signifie l'échec de Genève 2 si ce n'est le désir des ennemis de la Syrie de voir se perpétuer une guerre dont les antagonistes s'avèrent être la Syrie, d'un côté, et le terrorisme takfiri soutenu par les Etats-Unis et ses outils dans la région?

La poursuite de cette guerre qui a fait éclater des guerres ouvertes à l'intérieur du camp takfiri lui-même et des désaccords affichés et ouverts à des guerre entre les ennemis de la Syrie, signifie-elle autre chose que l'échec du gangstérisme et une défaite en Syrie dont l'amertume dépassera de loin celle des défaites encaissées par l'axe du mal étasunien en Afghanistan, en Irak et au Liban en 2006?

Source: French.alahednews

31-01-2014 | 10:34

 

Publié dans Syrie

Partager cet article

Repost 0

LA NORVEGE BOYCOTTE DEUX ENTREPRISES ISRAELIENNES POUR LEUR IMPLICATION DANS LA COLONISATION DE JERUSALEM. LE BOYCOTT DIVISE LE GOUVERNEMENT ISRAELIEN

Publié le par Tourtaux

La Norvège bannit deux entreprises israéliennes pour leur implication dans la colonisation à al-Qods occupée (Jérusalem).

Le ministère norvégien des Finances a annoncé jeudi que le fonds souverain du pays, le plus grand du monde, bannissait deux entreprises israéliennes ayant pris part à la construction de logements dans la partie Est d'al-Qods occupée (Jérusalem-Est).

Africa Israel Investments et Danya Cerbus, deux sociétés israéliennes qui sont impliquées dansColonisation: La Norvège boycotte deux entreprises israéliennes les construction à al-Qods occupée seront soumises à cette interdiction pendant trois ans. Les deux entreprises étaient déjà sous le coup d'un bannissement de ce même fond qui avait expiré en août 2013.

Le conseil norvégien de l'éthique a informé le ministère des Finances que les entreprises en question avaient «contribué à de graves violations des droits individuels en prenant part à la construction d'implantations à Jérusalem-Est, dont l'annexion par Israël n'est pas reconnue par la communauté internationale». Le ministère des Finances a déclaré qu'il allait suivre les recommandation du Conseil.

Plus tôt ce mois-ci, un grand fonds de pension des Pays-Bas avait retiré ses investissements de cinq banques israéliennes en raison de leur implication dans le financement de la construction des logements dans les implantations de la Cisjordanie occupée.

Le boycott divise le gouvernement israélien

Les différents ministères israéliens sont très divisés sur la façon de gérer les menaces, de plus en plus nombreuses, de boycott et de sanctions contre «Israël» et ses implantations.
De hauts fonctionnaires font état de profondes divisions au sein des ministères sur l'ampleur et la gravité même de cette menace. Ces divisions seraient dues, selon eux, à un manque d'informations sur les instigateurs de ces boycotts et à une insuffisance de fonds.
Alors que le ministre des Affaires stratégiques, Yuval Steinitz, préconise la mise en place d'une vaste campagne de «contre-attaque» médiatique, Avigdor Lieberman, le ministre des Affaires étrangères affirme que ce serait «jouer le jeu de ces militants et desservirait la cause israélienne».
Pour sa campagne de contre-attaque médiatique, Steinitz réclame 100 millions de Shekels (environ 25 millions d'euros). Le ministre des Affaires stratégiques affirme que cette campagne «de délégitimisation d'Israël est grave car elle prend de l'ampleur, et qu'il faut mettre en place une campagne publique agressive pour l'enrayer». Les diplomates du ministère des Affaires étrangères pensent, quant à eux, que Steinitz exagère la menace.

Une réunion concernant la stratégie gouvernementale à adopter face aux menaces de boycott était prévue pour mercredi dernier au bureau du Premier ministre, mais en raison de la crise Netanyahou-Bennett, cette réunion a été repoussée à la semaine prochaine.

Source : i24 et rédaction

31-01-2014 | 15:27

 

Publié dans Israël

Partager cet article

Repost 0

ETAT D'ESPRIT ET MANQUE DE PROFESSIONALISME INQUIETANT POUR 92 OFFICIERS RESPONSABLES DE LA FORCE NUCLEAIRE US SUSPENDUS POUR TRICHERIE.

Publié le par Tourtaux

Une affaire de triche à un examen de routine au sein de l’armée de l’Air américaine a pris de l’ampleur jeudi après l’annonce par les autorités de la suspension de 92 officiers.

«Avec l’avancée de l’enquête, nous pouvons décompter aujourd’hui un total de 92 membres de l’armée identifiés comme ayant une part d’implication» dans cette affaire, a déclaré la secrétaire à l’Air Force Deborah Lee James.

«Soit ils ont participé à la triche, soit ils étaient au courant, ne s’y sont pas opposés etForces nucléaires US: 92 officiers suspendus pour tricherie. n’ont rien dénoncé», a-t-elle précisé lors d’une conférence de presse.

Ces derniers mois, les incidents se sont multipliés sur les trois bases de missiles balistiques intercontinentaux (ICBM) et ont jeté un malaise sur l’armée de l’Air américaine.

Il y a deux semaines, l’US Air Force avait suspendu 34 officiers de la même base, accusés de s’être échangé des réponses à un examen mensuel de compétence. Les enquêteurs avaient réussi à remonter jusqu’à un soldat, qui avait envoyé les réponses via son téléphone portable.

Les hommes étaient stationnés à Malmstrom (Montana, nord-ouest), base sur laquelle travaillent 190 officiers, tous chargés de lancer les missiles nucléaires intercontinentaux (ICBM) en cas de guerre. C’est donc plus de la moitié des officiers de cette base qui ont été suspendus.

La secrétaire à l’Air Force a confié qu’elle venait d’inspecter les trois bases des forces nucléaires et qu’elle avait constaté «des problèmes généraux» d’ordre moral entre le personnel soumis à un climat de stress et de peur».

L’affaire avait été découverte à l’occasion d’une autre enquête ouverte contre plusieurs officiers, soupçonnés d’avoir de la drogue en leur possession. Dans cette affaire, deux nouveaux soldats ont été démasqués, portant à 13 le nombre d’hommes compromis, a précisé Deborah Lee James.

Au vu de ces scandales, toutes les promotions d’officiers de la force nucléaire ont été suspendues, a précisé à l’AFP un responsable de la défense.

«Ils sont en train de réexaminer toutes les promotions», a-t-il affirmé sous couvert de l’anonymat.

Cette affaire souligne des inquiétudes sur l’état d’esprit et du professionnalisme des officiers responsables de la force nucléaire américaine. Plus de 500 officiers sont chargés de la maintenance et de la surveillance de 450 missiles nucléaires balistiques répartis sur trois bases situées dans le nord-ouest (Montana, Dakota et Wyoming).

Source: agences et rédaction
31-01-2014 | 14:16

 

Publié dans USA

Partager cet article

Repost 0

GENEVE-2 : ECHEC DES NEGOCIATIONS PAR LA FAUTE D'UNE DELEGATION DE L'OPPOSITION NON REPRESENTATIVE ET DES USA. LA SYRIE DECIDERA DE REVENIR OU NON APRES LE RAPPORT CHEZ LE PRESIDENT ASSAD

Publié le par Tourtaux

 

La délégation officielle syrienne: Nous avons déployés tout effort pour profiter de Genève 2

31 Jan 2014

Genève-envoyé de Sana / La délégation officielle syrienne a affirmé qu'elle avait déployé tout effort pour profiter de la tenue de la conférence de Genève II, mais la délégation de la coalition n'a pas réagi avec ce que la délégation officielle avait avancé quant au dossier politique ou à la lutte contre le terrorisme, ce qui a mis en échec les efforts déployés pour arrêter l'effusion du sang syrien.

Répondant à la délégation de la coalition, la délégation officielle a insisté que "Notre pays était et restera gouverné par des hommes d'Etat et non pas par des amateurs ou de demi-hommes".

Selon la délégation officielle, "Nous étions prêtes à discuter de l'exécution de la déclaration de Genève, mais il est impossible de le faire avec des personnes qui ne représentent qu'eux-mêmes sans la participation de toutes les catégories de l'opposition nationale".

La délégation officielle a souligné l'implication d'Israël dans la crise en Syrie, ce qui exige une condamnation de chaque Syrien national, mais ce sujet n'a pas été évoqué par la coalition surnommée "opposition" ni à l'intérieur ni à l'extérieur des réunions.

L.W.L.A.

Genève-2: Damas décidera de revenir ou non après le rapport chez Assad

Dossier: Conférence "Genève 2"

Walid Mouallem
21:05 31/01/2014
GENEVE, 31 janvier - RIA Novosti
La Syrie décidera de sa participation ultérieure à Genève-2 après l'examen du rapport sur les résultats du premier round de la conférence par le président du pays Bachar el-Assad, a déclaré vendredi devant les journalistes à Genève le chef de la diplomatie syrienne Walid Mouallem.

"Le président Bachar el-Assad et le gouvernement seront les premiers à lire notre rapport sur ce qui s'est produit au cours de cette semaine, et après la discussion au gouvernement et avec nous, la décision sera adoptée", a répondu le ministre à la question de savoir quand la décision définitive sera prise sur le retour de la délégation gouvernementale à Genève pour le deuxième round de négociations avec l'opposition qui est prévu le 10 février prochain.

Syrie: la délégation de l'opposition pas représentative (Damas)

Dossier: Conférence "Genève 2"

Walid Mouallem
20:24 31/01/2014
GENEVE, 31 janvier - RIA Novosti

 

La délégation de l'opposition aux négociations de Genève n'est pas représentative et doit être élargie à l'avenir, a estimé vendredi le chef de la diplomatie syrienne Walid Mouallem.

"Il est difficile de prendre une décision par un groupe qui ne représente qu'une petite formation qui se déclare l'opposition. Mais il existe encore l'opposition nationale à l'intérieur de la Syrie. Pourquoi ces opposants n'ont-ils pas été invités?", a déclaré le ministre devant les journalistes à Genève.

 Les représentants du pouvoir et de l'opposition syriens ont engagé des négociations dans le cadre de la conférence de paix Genève-2 lancée le 22 janvier à Montreux, en Suisse. Initié par Moscou et Washington, ce forum prend fin ce vendredi 31 janvier. Les parties ont convenu de poursuivre le dialogue le 10 février prochain.

 

Al-Mouallem: Pas de résultats tangibles durant les pourparlers de Genève 

31 Jan 2014

Genève-envoyé de Sana / Le vice-président du conseil des ministres, ministre des affaires étrangères et des expatriés, Walid al-Mouallem, a affirmé qu'on n'est pas parvenu à des résultats tangibles durant une semaine de dialogue car l'autre partie n'est ni sérieuse ni mature.

Dans une conférence de presse tenue aujourd'hui à Genève, al-Mouallem a dit: "Nous sommes venus à Genève et nous sommes ouverts à tous les sujets. Nous avons accepté de discuter de tous les sujets mais il semble que l'autre partie n'a pas bien lu la déclaration de Genève et qu'elle a été programmée de voir un seul article".

Il a indiqué que "Ceux qui ont pris la décision aux Etats-Unis d'armer l'opposition et entre parenthèse "l'opposition modérée" s'assoient sur la lune et ils savent qu'il n'existe pas une opposition modérée mais des organisations terroristes qui détruisent l'infrastructure en Syrie et tuaient les innocents".

Le chef de la diplomatie a souligné que la délégation officielle syrienne a œuvré pour créer une plate-forme commune entre les Syriens qui se base sur la lutte contre le terrorisme mais l'autre partie l'a malheureusementrefusé . "Sont-ils des Syriens? Et  seraient-ils des partenaires dans l'édification de la Syrie?" s'est interrogé al-Mouallem.

Al-Mouallem a dit: "Nous avons souligné à Brahimi qu'il est difficile de déterminer l'avenir de la Syrie en discutant avec un petit courant qui se nomme opposition", soulignant qu'il y a une opposition nationale qui doit être invitée aux pourparlers pour que le dialogue soit global.

Il a indiqué que "Nous avons déduit durant cette semaine de pourparlers la distance qui sépare entre la délégation de la coalition surnommée opposition et ce qui se passe sur le terrain".

"La délégation de la coalition surnommée "opposition" n'a pas l'autorité à personne sur les territoires syriens", a-t-il critiqué.

En ce qui concerne la déclaration de Genève 1, al-Mouallem a souligné que ladite déclaration a été élaborée en l'absence des Syriens et il y a une différence sur l'interprétation de certains articles entre la Russie et les Etats-Unis. "Nous sommes prêts à discuter de tous les articles de la déclaration de Genève 1", a-t-il ajouté.

Il a rappelé que la question de la poste de la présidence n'est pas abordée dans la déclaration de Genève. "Personne ne peut décider, à la place du peuple syrien, de celui qui le dirige. Le sort de la Syrie sera déterminée par les Syriens eux-mêmes", a-t-il affirmé.

De même, al-Mouallem a imputé aux terroristes la responsabilité du report de l'arrivée des aides humanitaires à la vieille ville de Homs. "Celui qui reporte l'arrivé des aides à la vieille ville de Homs est l'un des chefs des groupes terroristes qui menace de tirer le feu sur le convoi des aides car il demande de sortir avec ses armes vers une autre zone", a-t-il éclairci.

Al-Mouallem a indiqué qu'il avait dit à Brahimi qu'il est de son devoir de demander au secrétaire d'Etat américain, John Kerry d'affirmer son attachement sur la solution politique pas militaire de la crise en Syrie et d'ouvrer pour créer un climat adéquat afin de faire réussir le dialogue à Genève.

En outre, al-Mouallem a critiqué la politique de double critère suivie par les Etats-Unis qui soutiennent l'Irak dans sa guerre contre le soi-disant "Etat Islamique en Irak et au Levant" et appuient et armement en même temps la même organisation ainsi que le Front Nosra pour tuer les Syriens; "c'est incompréhensible".

Passant à la position russe, al-Mouallem a souligné la coopération entre la Syrie et la Russie, ajoutant que des rencontres ont été tenues avec la partie russe suite aux séances de dialogue de Genève. Il a affirmé que la Russie n'exerce pas des pressions sur la délégation officielle syrienne. "Nous respectons l'autre avis mais en fin du compte, la décision sera syrienne", a-t-il assuré.

L.W./ L.A.

http://sana.sy/fra/51/2014/01/31/525426.htm

Syrie: pas de résultats à Genève-2 par faute de l'opposition et des USA (Damas)

Dossier: Conférence "Genève 2"

Walid Mouallem
20:01 31/01/2014
GENEVE, 31 janvier - RIA Novosti

La première étape de la conférence de paix sur la Syrie, dite Genève-2, s'est achevée sans résultat à cause de l'attitude adoptée par l'opposition et de l'ingérence des Etats-Unis, a estimé vendredi le chef de la diplomatie syrienne Walid Mouallem.

"Nous n'avons pas obtenu de résultats tangibles pendant cette semaine de dialogue pour deux raisons. Tout d'abord, par manque de sérieux de l'autre partie (de l'opposition, ndlr) et à cause de ses menaces de faire échouer la conférence et de sa persistance lors de l'examen de certains éléments (du communiqué de Genève, ndlr)", a déclaré le ministre.

"Et la deuxième raison de la tension aux négociations, ce sont l'ingérence des Etats-Unis et leurs tentatives de faire échouer la conférence", a ajouté M.Mouallem.

Les représentants du pouvoir et de l'opposition syriens ont engagé des négociations dans le cadre de la conférence de paix Genève-2 lancée le 22 janvier à Montreux, en Suisse. Initié par Moscou et Washington, ce forum prend fin ce vendredi 31 janvier. Les parties ont convenu de poursuivre le dialogue le 10 février prochain.


http://fr.ria.ru/world/20140131/200361287.html

Publié dans Syrie

Partager cet article

Repost 0

UKRAINE : SELON LE CHEF-ADJOINT CHARGE D'ENQUETER SUR LES TROUBLES SURVENUS DANS LE PAYS, CEUX-CI N'ETAIENT PAS SPONTANES MAIS PREPARES D'AVANCE PAR DES EXTREMISTES

Publié le par Tourtaux

Ukraine: les troubles préparés d'avance (police)

Dossier: Manifestations pro-européennes en Ukraine

2 / 2
Ukraine: les troubles préparés d'avance (police)
18:51 31/01/2014
KIEV, 31 janvier - RIA Novosti

Les policiers chargés d'enquêter sur les troubles survenus en Ukraine disposent de preuves attestant que les actions de protestation qui ont éclaté en novembre dernier à Kiev n'étaient pas spontanées, mais préparées d'avance, a annoncé vendredi Alexandre Gnativ, chef-adjoint de la Direction d'enquête auprès du ministère ukrainien de l'Intérieur.


Selon lui, lors d'une perquisition effectuée dans une société de services informatiques, l'instruction a saisi des serveurs appartenant au parti d'opposition Batkivtchina (Patrie).


"L'information stockée sur ces serveurs concernait le mouvement politique ukrainien Batkivtchina. Cette information atteste que les actions de protestation lancées le 21 novembre dernier à Kiev n'étaient pas spontanées, mais préparées d'avance. L'instruction dispose de documents confirmant que leurs organisateurs envisageaient la possibilité d'un recours à la force", a déclaré M. Gnativ lors d'une conférence de presse.


Depuis novembre dernier, l'Ukraine est en proie à des manifestations massives dirigées contre le pouvoir en place. Le rassemblement organisé le 19 janvier au centre de Kiev a dégénéré en affrontements entre les forces de l'ordre et les militants radicaux de l'opposition. Ces affrontements ont fait trois morts, selon les autorités ukrainiennes. Le 28 janvier, le président Viktor Ianoukovitch a accepté la démission du premier ministre Nikolaï Azarov et a chargé le vice-premier ministre Sergueï Arbouzov de diriger le gouvernement par intérim.

 

Publié dans Europe

Partager cet article

Repost 0

1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 20 30 40 50 60 70 80 90 100 > >>