Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

UKRAINE/DONETSK : SUR LA PLACE LENINE, DES MANIFESTANTS PRO RUSSIE OCCUPENT LE SIEGE DE L'ADMINISTRATION REGIONALE

Publié le par Tourtaux

Aujourd'hui, 18:59

Ukraine/Donetsk : des manifestants occupent le siège de l'administration régionale

Ukraine/Donetsk : des manifestants occupent le siège de l'administration régionale

Par La Voix de la Russie | Des manifestants ont pénétré dimanche à Donetsk dans le bâtiment de l'administration régionale, brisant les cordons policiers. Le service de l'ordre a fait venir devant le bâtiment un canon à eau.

Avant cette occupation, environ 2.000 personnes manifestaient sur la place Lénine en faveur des policiers antiémeute Berkout, interpellés par les services spéciaux ukrainien et soupçonnés de meurtres lors des des désordres à Kiev.

Selon certains manifestants, « on joue ainsi la carte des répressions contre les contestataires ». Les participants au meeting ont scandé leurs slogans en tenant en mains les drapeaux de la Fédération de Russie, des rubans de Saint-George, ainsi que des drapeaux d'organisations non gouvernementales prorusses.   N
http://french.ruvr.ru/news/2014_04_06/Ukraine-Donetsk-les-manifestants-occupe-le-siege-de-ladministration-regionale-8962/

Publié dans Ukraine

Partager cet article

Repost 0

LES FAUX AMIS DU PEUPLE SYRIEN PARMI LESQUELS LA fRANCE ET LES USA JUGENT ILLEGITIME LA PROCHAINE PRESIDENTIELLE QUI VERRA LA REELECTION MASSIVE DU PRESIDENT ASSAD

Publié le par Tourtaux

 

Assad sera président !!

 

L’équipe du site

La déclaration «  des Amis du peuple syrien » était l'apogée de l'hypocrisie et de la démagogie.

Ce groupe  est, tout comme la Ligue arabe,  un groupe menteur qui agit  et complote contre les intérêts du peuple syrien.  11 pays réunis dans le groupe des   Amis de la Syrie  ont, dans leur récente réunion, mis en garde contre la tenue à la date prévue  de l'élection présidentielle en Syrie, tout en prétendant que les résultats de cette élection seront  dépourvus de légitimité.
Ce groupe qui réunit des pays tels que les Etats-Unis, la Grande Bretagne, la France, l'Arabie Saoudite, les Emirats Arabes Unis, le Qatar, la Jordanie, la Turquie et l'Egypte, a dit dans son communiqué que «l'élection organisée par et pour Bachar al-Assad serait une parodie de démocratie et  signerait le rejet par le régime de la base des pourparlers de Genève, et approfondirait la partition de la Syrie ».

Quiconque lit ce communiqué s’imagine que les auteurs vivent dans une autre planète et s'expriment dans une langue qui n'est plus compréhensible, pour ne pas dire qu'elle a disparu. Ils pensent que les peuples arabes manquent de raison et d'intelligence, qu’ils sont ignorants, illettrés et vivent toujours à l'âge de la pierre.

Premièrement, les auteurs de ce communiqué disent que les résultats de cette élection seraient illégitimes. Nous leur demandons à notre tour : « comment se fait-il que cela est illégitime ? Expliquez-nous,  s'il vous plaît, les raisons ? » Ce à quoi ils fournissent immédiatement comme réponse : «  car, ces résultats montrent que le gouvernement syrien n'a pas respecté les règles du jeu de la conférence de Genève ». Et nous leur reposons  cette question : «Qui a organisé cette conférence de Genève ? Qui ont participé aux troisième et quatrième volets de cette conférence ? » La réponse à cette question est le silence absolu.

Deuxièmement, dans son communiqué, ce groupe prévient qu'en cas de tenue du scrutin présidentiel, les divisons et les écarts s'amplifieront dans le pays. Mais ils ne nous expliquent pas comment un tel fait se produira ? Si ce pays est divisé et déchiré, la seule chose qui  reste est l'alliance du gouvernement, de l'armée et des appareils de sécurité.  Ce, alors que dans le camp opposé, il n'y a que des fissures et des frictions dans les rangs des rebelles qui changent tous les six mois de commandant militaire.

Troisièmement, en disant que les résultats des prochaines élections présidentielles sont dépourvus de légitimité, ils laissent entendre tacitement que les précédentes élections présidentielles étaient légitimes et démocratiques. La raison réside dans le fait que la Syrie était à l'époque l'alliée de l'Occident, l'ami de ses actuels ennemis arabes et participait à la guerre contre le terrorisme.

Quatrièmement, ce groupe n'avait-il pas annoncé dans ses précédentes réunions, à Paris, à Istanbul, à Tunis et à Marrakech, que le gouvernement syrien était dépourvu de légitimité et n'avait devant lui que des jours limités. Si tel est le cas, pourquoi les autorités du gouvernement syrien avaient alors été invitées à participer à la conférence de Genève II , en même temps que le secrétaire d'Etat américain, John Kerry et le Secrétaire général de l'ONU, Ban Ki-Moon, ainsi que les Ministres des affaires étrangères de 50 pays du monde et qui s'étaient assis à côté d'une délégation syrienne, conduite par le ministre des Affaires étrangères, Walid Mouallem ?

Le scrutin présidentiel aura lieu, très probablement, à la date prévue, c'est-à-dire le 7 juillet.
Et le Président Assad en sortira vainqueur.

 

Les membres de ce même groupe inviteront de nouveau son gouvernement à participer à la nouvelle version de la conférence de Genève II. Et la délégation syrienne sera présidée par Walid Mouallem, ministre des Affaires étrangères, qui passe sa convalescence, à Beyrouth, après son opération de cœur.

 

Le fiasco  des opposants syriens à  présenter une alternative pour l'avenir et l'échec de tous les calculs des Etats-Unis et de leurs alliés arabes de renverser le gouvernement syrien, durant ces trois dernières années, ont amené de nombreux syriens à cette conclusion : ils devront regagner leurs villes et villages au lieu de rester dans les camps de réfugiés où leur dignité et leur honneur sont bafoués du fait de l'action des prétendus amis du peuple syrien.

Le groupe des amis du peuple syrien est, à l’instar de la Ligue arabe un gros mensonge.
 Dès le premier jour de la crise, il n’a fait que comploter contre le peuple syrien. Il lui a volé sa révolution, l'a dévié de son cours initial et démocratique et l'a utilisé pour réaliser ses visées en détruisant un pays arabe hostile à Israël et à ses projets expansionnistes dans la région.

Avant tout, nous réclamons aux membres de ce même groupe d'organiser des élections libres dans leurs propres pays. Et ce n’est qu’après que nous leur conférerons le droit de critiquer les élections dans les autres pays et de se prononcer sur les résultats de ces élections, y compris, le scrutin présidentiel en Syrie.

Abdel Bari Atwane
Ancien rédacteur en chef du journal arabophone londonien « AL-Quds al-Arabi », et actuel rédacteur en chef du journal en ligne « Ar-Ray al-Yaoum » (L’Opinion d'opinion)

 

Avec Irib.

Source: Journaux

06-04-2014 - 13:18 Dernière mise à jour 06-04-2014 - 13:18

 

 

Publié dans Syrie

Partager cet article

Repost 0

UKRAINE : LES MEURTRES AU MAÏDAN PERPETRES PAR DES FASCISTES AVEC LA COMPLICITE DE L'OCCIDENT

Publié le par Tourtaux

 
Ukraine: les meurtres au Maïdan perpétrés par l’opposition,l’Occident aura honte

Les meurtres au Maïdan lors des troubles à Kiev  ayant été perpétrés par les membres de l'opposition, l'Europe aura bientôt honte de les avoir soutenus, a déclaré samedi aux journalistes l'ex-directeur  du Service de sécurité ukrainien (SBU) Alexandre Iakimenko.

"Les meurtres de manifestants du Maïdan, tous les meurtres ont été perpétrés par les opposants eux-mêmes. Bientôt, l'Europe aura honte pour les actions de personnes qu'elle a soutenues. Le temps finira par mettre tous les points sur les i", a indiqué l'ex-responsable.

Il a ajouté  que les actuelles autorités ukrainiennes n'avaient pas envie d'enquêter sur la mort de policiers.


"Il est évident que cela les intéresse le moins du monde. C'est le Maïdan qui veut savoir les noms de ceux qui assassinaient ses partisans et on essaie actuellement de trouver n'importe qui que l'on pourrait sacrifier pour justifier es assassinats", a souligné l'ex-directeur du SBU.


Au moins 100 personnes ont trouvé la mort dans les violences à Kiev, en février dernier, lorsque des tireurs d'élite embusqués ont tiré à la fois sur les manifestants et les policiers sur la place de l'Indépendance, berceau de la contestation ukrainienne qui a débouché sur un changement de pouvoir dans la capitale ukrainienne.

Iakimenko avait alors assuré que les coups de feu ont été tirés du bâtiment de la Philharmonie, supervisé par un coordinateur du Maïdan, Andreï Paroubi, et dans lequel  personne ne pouvait pénétrer sans son autorisation.


« Le 20 février, des tireurs d'élite et des hommes avec des fusils automatiques ont tiré depuis ce bâtiment. Ils ont soutenu l'action de force contre les policiers, qui étaient déjà démoralisés et fuyaient car on leur tirait dessus comme des lapins", a-t-il expliqué sur la chaîne Rossia 24.

"Le feu a été ouvert sur ceux qui attaquaient les policiers. Ils ont également commencé à subir des pertes. Et tout cela venait du bâtiment de la Philharmonie. Quand la première vague de tirs a cessé, des témoins ont vu 20 personnes en tenue spéciale sortir de ce bâtiment. Ils portaient des sacs spéciaux pour le transport d'armes, y compris des fusils à lunette. Les spécialistes l'ont remarqué. Tous possédaient des fusils AK avec visée optique", a poursuivi l'ex-directeur du SBU.

D'après Alexandre Iakimenko, non seulement les forces de l'ordre mais aussi les représentants du Maïdan ont constaté la même chose : "Le Secteur droit l'a vu, les représentants de Svoboda aussi. Ainsi que les représentants de Patrie et Oudar. Tous ceux qui se trouvaient à proximité l'ont vu. Ils se déplaçaient en direction de l'hôtel Ukraïna. Ils se sont séparés en deux groupes. Un groupe de dix hommes est entré dans l'hôtel. L'autre groupe est parti en direction de l'hôtel Dniepr ou un autre bâtiment. Nous n'avons pas réussi à les suivre".

"Par la suite, quand on a commencé à tirer sur les représentants du Maïdan, le Secteur droit et Svoboda m'ont demandé en tant que chef du SBU d'envoyer le groupe Alpha pour nettoyer ces bâtiments, pour éliminer les tireurs d'élite", a ajouté Alexandre Iakimenko.

Le 8 mars, le ministre russe des Affaires étrangères Sergueï Lavrov avait déclaré que l'enquête sur "l'affaire des snipers" qui ont tiré sur les manifestants dans le centre de Kiev les 18 et 20 février devait être prise en charge par l'Organisation pour la sécurité et la coopération en Europe (OSCE).

Quelques jours plus tôt, la conversation téléphonique entre le ministre des Affaires étrangères estonien Urmas Paet et la haute représentante de l'Union Catherine Ashton avait été rendue publique sur internet. Selon le ministre estonien, "tout indique que les personnes tuées dans les deux camps – les policiers et les civils – par des tireurs d'élite ont été abattues par les mêmes snipers… on comprend de mieux en mieux que ce n'est pas Ianoukovitch qui est derrière les tireurs d'élite mais quelqu'un de la nouvelle coalition".

Source: Ria Novosti

06-04-2014 - 12:34 Dernière mise à jour 06-04-2014 - 12:34

 

 

Publié dans Ukraine

Partager cet article

Repost 0

HOLLANDE NE VEUT PAS SE RENDRE AU RWANDA A LA COMMEMORATION DU GENOCIDE D'UN MILLION DE RWANDAIS. SON AMI LE PS MITTERRAND, DECORE DE LA FRANCISQUE PAR LE TRAITRE PETAIN EST COUPABLE DE CE GENOCIDE

Publié le par Tourtaux

 

25 Novembre 2006


Paul Barril et le génocide du Rwanda


http://mai68.org/spip/spip.php?article7061


 

C'est la France de Mitterrand qui est coupable

du génocide du Rwanda en 1994

 

        Bonjour à toutes et à tous,

    En 1982, Paul Barril a introduit des armes chez les Irlandais de Vincennes pour les faire passer pour des terroristes.

    Ce fut le "scandale des Irlandais de Vincennes"

    En 1994, Paul Barril était curieusement au Rwanda pile au moment où il fallait faire passer les Tutsis pour des terroristes tout justes bons à être génocidés.

   

 Au lien suivant, dans un article daté de fin sept 95 :

    http://members.tripod.com/hlv-vlr/reserve/terrorisme/BOUM.htm

    

on apprend que « c'est la revue "Maintenant" elle-même qui, dans son numéro 10 à la page 19, note 2, donne les preuves comme quoi l'attentat qui a tué les chefs d'États du Burundi et du Rwanda (où le vrai chef était le Capitaine Barril au service de la France) a été commis il y a un peu plus d'un an [le 6 avril 1994] par des hommes en service commandé par la France. Pourtant, afin de provoquer le génocide [des tutsis] qui a suivi, la France avait fait croire que c'était le FPR [Guérilla Tutsie] qui avait fait cet attentat. »


    C'est l'attentat contre l'avion où se trouvait le Hutu Habyarimana (président du Rwanda) qui avait servi à "justifier" le génocide des Tutsis (en 1994) par les milices Hutus armées et entraînées par la fRANCE. Car oui ! c'est bel et bien la fRANCE (petit "f" et grand "RANCE"), qui a commis le génocide du Rwanda en 1994 : 1 000 000 de morts en trois mois, tués lentement à la machette, en tranchant d'abord dans les articulations, là où ça fait mal.


    Il y a environ deux ans, on nous a parlé de la fameuse boite noire de l'avion du président du Rwanda, Habyarimana, qui avait été descendu pour déclencher le génocide des Tutsis. On nous a dit qu'on ne savait pas où était passée cette boite noire.


    Moi, j'entends encore dans ma tête le Capitaine barril à France-Info, peu après l'attentat contre Habyarimana. Barril était tout joyeux et se vantait d'avoir retrouvé la boite noire de l'avion.


    Si on veut la boite noire, on sait parfaitement où elle est  !


        Bien à vous,
        do
        25 Novembre 2006
        http://mai68.org/spip


Post-scriptum : Lire à tout prix le livre de Colette Braekman RWANDA Histoire d'un génocide, chez Fayard. Après ça vous saurez que c'est bel et bien la fRANCE (petit "f" et grand "RANCE") qui a commis le génocide du Rwanda. Ce livre est fantastique, un des meilleurs que j'ai lu dans toute ma vie.


La suite avec l'affaire Paul Barril et les Irlandais de Vincennes :

http://mai68.org/spip/spip.php?article7061


C'est la France de Mitterrand qui est coupable du génocide du Rwanda en 1994

Extrait du livre Le dernier Mitterrand, de Georges-Marc Benamou, paru le 27 janvier1997 chez Plon, et qui donne la parole à François Mitterrand : « La France ne le sait pas, mais nous sommes en guerre avec l'Amérique. Oui, une guerre permanente, une guerre vitale, une guerre économique, une guerre sans mort apparemment. Oui, ils sont très durs les américains, ils sont voraces, ils veulent un pouvoir sans partage sur le monde. C'est une guerre inconnue, une guerre permanente, sans mort apparemment et pourtant une guerre à mort. »

Ce qui s'est passé au Rwanda est en fait une conséquence de cette guerre. Les Hutus parlaient d'ailleurs français et les Tutsi anglais. La France était derrière les Hutus et les Amerloques derrière les Tutsis. La France a cru qu'avec un bon petit génocide, elle pourrait conserver le Rwanda dans son giron. Voilà le pourquoi de ce génocide, et voilà pourquoi la "communauté internationale" n'est pas intervenue.

La suite :

http://mai68.org/spip/spip.php?article6676

 

Publié dans colonialisme

Partager cet article

Repost 0

CIP-IDF : POUR CONTINUER LA LUTTE, A PARIS, CE LUNDI 7 AVRIL 19H ASSEMBLEE GENERALE

Publié le par Tourtaux

Lundi 7 avril

- 14h-17h30 : Pour continuer la lutte : commissions au CICP (21ter, rue Voltaire, m° Rue-des-Boulets)

19h au Théâtre de la Ville : Assemblée générale
Place du Chatelet

 

Mardi 8 avril

- 14h : pour continuer la lutte : commissions au CICP (21ter rue Voltaire, m° Rue-des-Boulets)

- 19h : Intercommissions au CICP

 

Jeudi 10 avril

Les agents publics franciliens de Pôle emploi font grève pour que vive le statut public

 

Samedi 12 avril

14H République

Tous à la manifestation
contre la valls des profits et la casse des vies

Les désirs ne chôment pas, fuck l’austérité



Publié dans Lutte des classes

Partager cet article

Repost 0