Jeudi 24 juillet 2014 4 24 /07 /Juil /2014 07:39

L’Église d’Écosse soutient le mouvement de boycott, désinvestissements et sanctions (BDS) contre Israël

Flag-Pins-Scotland-Palestine.jpg

L’Église d’Écosse soutient le mouvement de boycott, désinvestissements et sanctions (BDS) contre Israël

 

 

Article du Morning Star, quotidien communiste britannique



Traduction MA pour http://solidarite-internationale-pcf.over-blog.net/



L'Eglise d'Ecosse a « recommandé » hier à sa congrégation un document appelant les fidèles à rejoindre le mouvement de boycott, désinvestissements et sanctions contre Israël.



Les dignitaires ecclésiastiques ont donné un nouvel élan à la campagne de solidarité dans une déclaration commune avec l'Archevêque palestinien de Sebastia, Atallah Hanna.



L'Eglise a déclaré que les massacres de palestiniens par les forces israéliennes laisseraient un « héritage fait de douleur, de souffrance, de ressentiment ».



M.Hanna, qui doit s'occuper de près de 180 000 Palestiniens chrétiens dans toute la Cisjordanie et la Bande de Gaza, a dit qu'ils n'étaient « pas optimistes, mais qu'ils gardaient l'espoir ».



« Tant que l'occupation n'arrive pas à son terme, est-ce qu'on peut vraiment faire un progrès vers le début d'une paix durable ? », a-t-il demandé.



Le modérateur de l'Assemblée générale de l'Eglise d'Ecosse, le révérend John Chalmers – la face publique élue de l'Eglise – a dit que la congrégation forte de 400 000 hommes de foi partageait sa « frustration et sa douleur ».



Il a affirmé : « Pour un observateur extérieur, la réponse disproportionnée de l'Etat d'Israel semble laisser un héritage fait de douleur, de souffrance, de ressentiment qui ne crée pas une atmosphère où une résolution pacifique et juste peut être recherchée ».



La déclaration commune a également suggéré un renforcement de la position de l’Église depui sle vote de l'an dernier, insistant sur le fait que l’Église écossaise « ne doit pas soutenir les prétentions d'un peuple, qu'il soit juif ou autre, à un droit exclusif ou même privilégié à posséder un territoire particulier ».



L'Eglise a historiquement évité de rejoindre explicitement le mouvement pour le boycott, désinvestissement et sanctions (BDS), qui cherche à forcer un changement de la politique israélienne en jouant sur la corde économique.



Mais une porte-parole a déclaré au Morning Star hier que le document « Kairos-Palestine » - qui appelle les « individus, entreprises, Etats » à rejoindre le mouvement BDS a été « recommandé à l'ensemble de l’Église ».



Le président de la campagne de solidarité écossaise avec la Palestine, Mick Napier, a déclaré que cette annonce devait être officialisée.



« Nous voyons cette rencontre de tous les leaders chrétiens écossais comme un pas supplémentaire dans le mouvement d'opposition aux crimes de guerre israéliens », a-t-il défendu.



 

M.Hanna va désormais continuer son tour d'Ecosse, rencontrant les imams écossais à Edimbourg vendredi, à la Société Ahl-al-Bait, participant à une rencontre publique dimanche à l'Adelaides de Glasgow et revenant à l’Église augustine d'Edimbourg dimanche.

 

24/07/2014

Par Tourtaux - Publié dans : Palestine - Communauté : Syndicalisme
Ecrire un commentaire - Voir les 0 commentaires
Jeudi 24 juillet 2014 4 24 /07 /Juil /2014 07:16

Le Venezuela accélère sa ¨transformation du pouvoir citoyen en gouvernement¨

Le 9 mars à Caracas, Maduro rencontre des mouvements communaux venus de tout le pays et annonce l’octroi de 2400 millions de bolivars pour qu’ils puissent réaliser leurs projets socio-productifs ou de construction de logements.

Maduro rencontre des mouvements communaux venus de tout le pays.

 

15 mois après son élection, le ¨chauffeur d’autobus¨ (1) Nicolas Maduro, cet ex-syndicaliste du transport public, ce militant bolivarien méprisé par les professionnels de la politique, celui que Chavez proposa aux électeurs parce qu’il était le seul sans écurie, sans ambition personnelle, accélère le dynamitage de l’État ancien. Certes, c’est depuis 1999 que la révolution bolivarienne construit la démocratie participative mais en juillet 2014, dans l’invisibilité médiatique mondiale, elle lance l’expérience la plus poussée de participation citoyenne dans l’histoire de la gauche mondiale.

On comprend la fébrilité de l’extrême droite vénézuélienne dont les récentes violences appuyées par les paramilitaires colombiens et la CIA (2) ont été déguisées en ¨révolte étudiante¨ par les grands médias dans le monde entier (3). Il ne s’agit plus seulement de récupérer les impressionnantes réserves de pétrole ou de freiner l’unification de l’Amérique Latine. La déstabilisation se fait urgente parce que l’approfondissement du pouvoir citoyen éloigne chaque jour un peu plus la possibilité de rétablir l’autoritarisme néo-libéral, les privatisations et la répression des mouvements sociaux.

Conformément aux engagements du programme sorti des urnes d’avril 2013 (4), le président Maduro annonce pour la mi-août un ¨sacudón¨ (forte secousse) des institutions gouvernementales : ¨Nous révisons à la loupe tous les portefeuilles ministériels, le degré de réalisation de leurs objectifs ainsi que le niveau de production des entreprises d’État. Nous allons maximiser l’efficacité du gouvernement dans la rue (5) et toute l’action de l’État pour transférer le pouvoir à la population. Nous n’avons pas rebaptisé nos ministères ¨du pouvoir populaire¨ pour le plaisir de leur coller une belle étiquette mais pour mettre l’État au service du peuple. Nous devons construire un système de gouvernement populaire qui ne soit pas un aimable slogan pour se souvenir de Simón Rodríguez ou de Hugo Chávez. Il est hors de question que la révolution s’arrête une seconde. Elle doit continuer à se déployer dans toutes les sphères de la vie¨ a-t-il rappelé aux ministres.

"La droite croit qu’il s’agit de changer des ministres, non, ce n’est pas l’essence de ce que nous faisons. Le centre du travail est de changer l’État, ses procédures, l’échafaudage monté par le capitalisme pour que la rente pétrolière serve à tout et à rien à la fois" explique le vice-président Jorge Arreaza.

Pour l’aider à ¨chambarder l’État¨, Maduro appelle depuis quelques mois les mouvements sociaux et le Parti Socialiste Unifié du Venezuela (PSUV) à lui transmettre des propositions concrètes. Le vendredi 18 juillet il s’est rendu dans l’État de Lara à la rencontre d’une assemblée de communes de tout le pays pour y concrétiser officiellement la promesse faite lors d’une assemblée antérieure de délégués communaux (6) : la création d’un Conseil permanent d’articulation entre la présidence et les communes pour que celles-ci dialoguent directement avec le gouvernement, fassent des propositions, définissent des priorités et expriment leurs critiques.

Dans cette réunion de travail avec 300 porte-paroles de diverses instances d’auto-gouvernement communal, Maduro a approuvé leurs premières propositions. Comme celle de créer des conseils du pouvoir citoyen dans les ministères: “

Chaque ministère doit posséder son conseil de pouvoir citoyen comme espace permanent pour travailler la main dans la m

Assemblée paysanne et indigène en vue de rédiger une liste de propositions au gouvernement, Sud du Lac de Maracaibo, juillet 2014.

Assemblée paysanne et indigène en vue de rédiger une liste de propositions au gouvernement, Sud du Lac de Maracaibo, juillet 2014.

ain et éliminer la bureaucratie.

Nous sommes en train de travailler sur un plan de transformation totale de l’Etat ; et plus précisément de cet Etat élitaire dont le bureaucratisme, la corruption, l’indolence, la lenteur sont les maîtres-mots. Il est de notre devoir de le transformer de fond en comble. Nous avons besoin de briser le blocage que nous nous imposons nous-mêmes et de rompre avec les schémas qui nous limitent, qui sont ceux de l’État élitaire, lui-même descendant de l’État colonial, répresseur, autoritaire, raciste et voué au pillage. Parce que là où s’impose la bureaucratie s’impose l’incommunication. Et l’unique mode de restructuration souhaitable, est celui qui consiste à associer à ce changement fondamental, le peuple désormais conscient de ses propres capacités¨.

Nicolas Maduro, le 18 juillet, dans l'État de Lara, crée le conseil permanent présidence/communes.

Nicolas Maduro, le 18 juillet, dans l’État de Lara, crée le conseil permanent présidence/communes.

Lara

Des critiques populaires…

Avant de remettre leurs propositions au gouvernement, les 17 tables rondes des organisations communales ont dressé la liste des principaux ¨noeuds critiques¨ : le manque d’articulation entre les différents corps ministériels chargés de travailler avec les organisations communales et la multiplication d’intermédiaires et d’interlocuteurs qui compliquent la tâche des auto-gouvernements communaux et génèrent une perte considérable de temps; La déficience de formation socio-politique des serviteurs publics; La nécessité de revoir les lois et d’en édicter de nouvelles pour le renforcement des communes; L’absence d’espaces de coordination entre les instances municipales et régionales des missions sociales et les instances du pouvoir communal; La faiblesse du suivi de l’exécution des politiques du gouvernement bolivarien au sein des communes; La présence permanente de contenus violents et d’images discriminatoires envers la femme et les minorités sociales dans les médias privés hégémoniques au Venezuela et la promotion d’une culture de la violence, de l’individualisme et du consumérisme dans la population; ou encore la persistance de pratiques de pollution et de déprédation de l’environnement sur le territoire des communes, notamment dans le traitement des eaux usées et l’usage de techniques agricoles ayant un impact négatif sur l’environnement.

… aux propositions populaires.

La machine s’est accélérée : trois jours plus tard, un peu plus de 200 Communard(e)s venus de tout le pays se sont réunis à Caracas pour la première réunion de la Commission Présidence/Communes. Cinq tables-rondes ont planché sur les axes suivants : Centre National du Commerce Extérieur (Cencoex) ; Banque Communale ; Agriculture et Terres ; Commission Nationale des Télécommunications (Conatel), Loi de Responsabilité sociale à la Radio et à la Télévision; Planification Territoriale. Des propositions issues de cette première session de travail émerge le profil de l’État communal

.

Enfants de la Commune d'El Rosillo (État d'Anzoategui)

Enfants de la Commune d’El Rosillo (État d’Anzoategui)

Table-ronde n°1 : Centre National du Commerce Extérieur (Cencoex) :

- Obtenir des devises pour la consolidation des unités socio-productives communales existantes.

- Renforcer l’industrialisation des systèmes de production.

- Contribuer à la sécurité alimentaire.

- Efficacité renforcée du modèle économique socio-productif communal.

- Faire en sorte que la triangulation « pouvoir populaire/Ministère des Communes/Cencoex » devienne réalité.

- Gérer des licences d’importation afin d’accéder aux devises.

- Elaboration d’un registre unique recensant les unités socio-productives Communales.

- Activation de commissions mixtes.

- Simplification des diverses démarches à remplir.

- Exonération d’impôts durant les premières étapes.

- Assurer la protection douanière des produits issus des Communes.

Table-ronde n°2 : Banque Communale.

- Réaménagement du système bancaire public et consolidation parallèle de la nouvelle institution financière communale.

- Distinguer Banque Communale et Banque privée. Ces deux systèmes distincts ne peuvent et ne doivent en aucun cas se confondre.

- Traitement égalitaire des producteurs Communaux.

- Garantir la viabilité et la pérennité financières de la Banque Communale.

- Prendre en considération les spécificités de chaque Commune.

- Organiser des tables-rondes pour établir les besoins financiers de chaque Commune.

- Créer un système pour que la Banque Communale puisse financer les projets sociaux de la Communauté.

- Assurer de la formation des communards sur le plan financier.

- Enregistrement des communes auprès de l’office unique du Ministère des Communes.

Table-ronde n°3 : Agriculture et Terres.

- Créer des unités ¨Ecopatrias¨.

- Mettre en place des ateliers de formation en agro-écologie.

- Promouvoir la création d’entreprises de propriété sociale (EPS) communales. Assurer la rotation des cultures et la pratique du troc inter-communal.

- Création de fermes intégrales.

- Développer la filière ¨Ecopatria¨ afin de réaliser des fertilisants et des produits écologiques.

- Veiller à éliminer toute bureaucratisation des systèmes en place.

- Revoir et superviser – de concert avec les communards – les diverses attributions de crédits.

- Soutenir les pratiques d’agriculture artisanale.

- Améliorer les voies de transport agricoles.

- Recenser les terrains en jachère dépendant du Ministère de l’Agriculture et de la Terre pour les transférer aux Communes.

Table-ronde n°4 : Conatel (Loi de Responsabilité Sociale des Médias).

- Renforcer les radios et télévisions communautaires.

- Évaluer et contrôler les contenus des programmes transmis par les compagnies de câble (sexe, violence, racisme etc…)

- Transformer la Loi de Responsabilité Sociale pour garantir la libre expression de la population.

- Revoir ce qui est respecté et ce qui ne l’est pas dans la Loi de Responsabilité Sociale.

- Travailler avec les médias alternatifs et communautaires.

- Faire en sorte que le plus grand nombre de porte-paroles des communes puissent participer à l’élaboration des dispositions légales que promulgue la Commission Nationale des Télécommunications.

- Edicter une Loi Organique des Conseils exécutifs nationaux en charge de la Communication.

- Favoriser la création de chaînes de télévision (communautaires) dans chaque commune.

- Constituer des équipes inter-disciplinaires des Communes comme parties prenantes du secteur de la Communication au niveau national.

Table-ronde n°5 : Planification territoriale.

- Réforme de la Loi des Terres, des Parcs et du Cadastre pour reconnaître les communes comme espaces d’auto-gouvernement.

- Oeuvrer à la reconnaissance des Communes à tous les échelons territoriaux.

- Promouvoir la Loi de Transfert de Compétences aux Communes.

- Travailler à la reconnaissance de toutes les instances nouvelles d’auto-organisation.

- Encourager l’épanouissement de la souveraineté territoriale de chaque Commune.

- Convoquer un grand débat national sur la Loi du Territoire Communal.

- Activer les mécanismes de planification territoriale.

- Articuler avec les Communes et les Régions stratégiques de Développement Intégral (Redi).

La militante Yanina Settembrino -porte-parole du courant « Bolivar et Zamora »- a insisté sur le caractère sans précédent de l’événement : « je ne pense pas qu’il existe où que ce soit dans le monde, l’équivalent politico-organisationnel de notre Conseil présidentiel de Gouvernement Populaire Communal ». Carlos Alvarado -Communard originaire de l’état agricole de Guarico- insiste aussi sur le fait que « nous sommes en train de vivre un moment historique exceptionnel, car chaque jour qui passe voit le pouvoir Communal se consolider un peu partout au Venezuela ».

Nous avons beaucoup de pain sur la planche, nous nous battons tous les jours avec la bureaucratie et les conspirations de droite pour rendre possible ce projet inscrit dans la Constitution de la République Bolivarienne” précise le Ministre des Communes Reinaldo Iturriza, ajoutant que le président Chavez liait ce projet à la construction d’une nouvelle institutionnalité basée fondamentalement sur les conseils communaux et les communes. Le Ministre a rappelé que la majorité des communes enregistrées ont créé leurs instances d’auto-gouvernement et produisent, l’enjeu étant de renforcer cette productivité et d’éliminer les obstacles qui entravent leur potentiel.

Thierry Deronne, Caracas, 24 juillet 2014

 

Traductions : Jean-Marc del Percio

 

Notes :

 

 (1) C’est ainsi que la droite qualifie le président élu, le considérant comme indigne de la fonction présidentielle parce qu’il vient du monde du travail.

(2) Lire ¨Brévissime leçon de journalisme pour ceux qui croient encore à l’information¨, http://venezuelainfos.wordpress.com/2014/02/22/brevissime-cours-de-journalisme-pour-ceux-qui-croient-encore-a-linformation/ et ¨Comment la plupart des journalistes occidentaux ont cessé d’appuyer la démocratie en Amérique Latine¨, http://venezuelainfos.wordpress.com/2014/03/16/comment-la-plupart-des-journalistes-occidentaux-ont-cesse-dappuyer-la-democratie-en-amerique-latine

(3) ¨Le Venezuela montre que les manifestations peuvent aussi être une défense des privilèges¨, http://venezuelainfos.wordpress.com/2014/04/16/le-venezuela-montre-que-les-manifestations-peuvent-aussi-etre-une-defense-des-privileges-par-seumas-milne-the-guardian/

(4) ¨Ce que va faire la révolution bolivarienne de 2013 à 2019¨, http://venezuelainfos.wordpress.com/2013/04/15/ce-que-va-faire-la-revolution-bolivarienne-de-2013-a-2019/

(5) ¨Nous t’écoutons Claudia¨, http://venezuelainfos.wordpress.com/2013/05/06/nous-tecoutons-claudia/

(6) ¨Venezuela, la profondeur de la démocratie participative cachée par les médias occidentaux¨, http://venezuelainfos.wordpress.com/2014/06/06/photos-venezuela-la-profondeur-de-la-democratie-participative-cachee-par-les-medias-occidentaux/

Sources (espagnol) de cet article :

http://www.ciudadccs.info/2014/07/maduro-instala-primer-consejo-presidencial-comunal-en-lara/

http://www.ciudadccs.info/2014/07/aprobada-constitucion-de-consejos-del-poder-popular-en-ministerios/

http://www.mpcomunas.gob.ve/comuneros-y-comuneras-se-reunen-para-presentar-propuestas-en-consejo-presidencial-de-gobierno-popular-con-las-comunas/

http://www.mpcomunas.gob.ve/comuneros-y-comuneras-se-reunen-para-presentar-propuestas-en-consejo-presidencial-de-gobierno-popular-con-las-comunas/

URL de cet article : http://wp.me/p2ahp2-1ys

Par Tourtaux - Publié dans : Venezuela - Communauté : Syndicalisme
Ecrire un commentaire - Voir les 0 commentaires
Jeudi 24 juillet 2014 4 24 /07 /Juil /2014 00:42

NEFAST’ FOOD / MALBOUFFE : LA CHINE FERME UNE USINE DE VIANDE FOURNISSANT MCDONALD’S ET KFC

PCN-SPO - NEFAST malbouffe en chine (2014 07 23) FR

 

Nefast’ Food avec PCN-SPO /

2014 07 23 /

https://www.facebook.com/pages/Nefast-Food/135172416533571

http://www.scoop.it/t/pcn-spo

https://www.facebook.com/PCN.NCP.press.office

La ville de Shanghai a fermé une usine du fournisseur américain OSI Group après qu’il a vendu de la viande périmée à de grandes entreprises de restauration, dont McDonald’s et Kentucky Friends Chicken, ont annoncé les autorités lundi, « dans ce qui semble être le dernier scandale alimentaire chinois », dit l’AFP. Comme si ce scandale ne concernait pas aussi McDonald’s, Kentucky Friends Chicken et d’autres grandes firmes de l’alimentation industrielle …

Selon la télévision shanghaïenne, qui a rapporté les premières allégations, les employés de l’usine d’OSI en Chine mélangeaient de la viande périmée à de la viande fraîche et ont délibérément faussé l’enquête des contrôleurs de qualité envoyés par McDonald’s. Qui donc n’est pas fiable. Parmi les autres clients de l’usine figuraient les chaînes Burger King, Papa John’s Pizza, Starbucks coffee et Subway, a rapporté le Shanghai Daily lundi.

Les responsables locaux ont fermé l’usine dimanche et auraient saisi des produits qui utilisaient de la viande périmée, d’après un communiqué de l’administration en charge de la sécurité alimentaire. Selon cet organisme, la police enquête et menace de «représailles sévères» pour des cas similaires à l’avenir.

La Chine a été ébranlée par une série de problèmes de sécurité alimentaire dus à l’application laxiste de la réglementation en la matière, et aux stratégies de certains producteurs pour la contourner. L’un des plus gros scandales remonte à 2008, lorsqu’il a été avéré que de la mélamine, une substance toxique, avait été ajoutée à des laits pour bébés, tuant au moins six d’entre eux et rendant 300.000 personnes malades.

Le géant de la grande distribution américaine Walmart a indiqué au début de l’année qu’il renforcerait les inspections de ses fournisseurs chinois, après qu’il a été forcé de rappeler de la viande d’âne qui s’était avérée contenir du renard.

L’année dernière, la Chine a arrêté des centaines de personnes pour des délits liés à la sécurité alimentaire, notamment la vente de viande de rat et de renard étiquetée comme du boeuf et du mouton, après une campagne de répression de trois mois, a indiqué la police.

McDonald’s a déclaré dans un communiqué avoir «immédiatement» arrêté d’utiliser la production de cette usine et le groupe de restauration Yum a indiqué que ses restaurants KFC et Pizza Hut avaient également cessé de servir de cette viande. KFC avait déjà rencontré des problèmes en 2012 quand des niveaux indus d’antibiotiques avaient été découverts dans ses poulets.

Vous avez-dit « malbouffe » ?

NEFAST’ FOOD / PCN-SPO

____________________

https://www.facebook.com/pages/Nefast-Food/135172416533571

http://www.scoop.it/t/pcn-spo

https://www.facebook.com/PCN.NCP.press.office

 

Par Tourtaux - Publié dans : Chine - Communauté : Syndicalisme
Ecrire un commentaire - Voir les 0 commentaires
Mercredi 23 juillet 2014 3 23 /07 /Juil /2014 22:43
Par F  | juillet 23, 2014 10:59
w-mordechaikedan-07214
  

Le docteur Mordechai Kedar est un professeur israélien spécialiste du Moyen-Orient. Selon lui, la seule façon d’arrêter les combattants palestiniens est de violer leurs proches.

Lors d’une émission enregistrée le 1er juillet sur une chaine de radio israélienne, quelques heures seulement après la découverte des corps de Gilad Shaar, Naftali Fraenkel and Eyal Yifrah (trois adolescents israéliens kidnappé et tué en Cisjordanie), le professeur Mordechai Kedar a affirmé que le seul moyen efficace pour combattre “les terroristes”, le mot utilisé par ses soins pour qualifier les combattants du Hamas et des autres factions de la résistance palestinienne, est de violer leurs sœurs ou leurs mères.

« La seule chose qui peut arrêter les terroristes comme ceux qui ont kidnappé et tué les enfants, c’est de savoir que, s’ils sont rattrapé, leur sœur ou leur mère sera violée. C’est tout, c’est la seule chose qui peut les retenir à la maison, pour préserver l’honneur de leur sœur », a-t-il déclaré. « Ça a l’air terrible, mais c’est ça le Moyen-Orient […] Il faut bien comprendre la culture dans laquelle nous vivons », a-t-il ensuite ajouté.

Avant d’enseigner à l’université de Bar-Ilan, Kedar a servi pendant 25 ans dans les services d’intelligence militaire israéliens, pour lesquels il était spécialiste des groupes islamiques, du discours politique des pays arabe et de la presse arabe. Il a également été président de l’organisation Israel Academia Monitor, qui dénonce « les professeurs israéliens extrémistes qui exploitent leur liberté académique pour nier le droit d’Israël à exister en tant qu’État juif ». Cette organisation est en fait engagée dans une bataille contre les professeurs associés à la gauche israélienne

Les propos de Kedar ont suscité la colère d’activistes féministes, qui ont adressé une lettre au président de l’université Bar-Ilan. Dans cette lettre, les féministes dénoncent un discours incitant au viol et donnant le feu vert à l’armée israélienne et aux civils israéliens pour violer et mettre en danger les femmes israéliennes et palestiniennes. « Les mots de Kedar sont le relais d’un courant qui voit le viol comme un remède alors que c’est un crime de guerre », s’insurgent-elles.

Un des porte-paroles de l’université a tenté de calmer le jeu. « Kedar n’a pas appelé et n’appelle pas à combattre la terreur avec d’autres moyens que des moyens légaux et moraux », a déclaré le porte-parole. « Il voulait illustrer le fait qu’il n’y a aucun moyen d’arrêter les kamikazes […] Ses propos ne sont pas une incitation à commettre un acte aussi méprisable. Son intention était de décrire la culture de mort des organisations terroristes. Dr. Kedar décrivait l’amère réalité du Moyen-Orient, et l’incapacité pour un pays moderne et respectueux de la loi de combattre le terrorisme ».

Par Tourtaux - Publié dans : Israël - Communauté : Syndicalisme
Ecrire un commentaire - Voir les 0 commentaires
Mercredi 23 juillet 2014 3 23 /07 /Juil /2014 22:25
Hier, 23:11

L'ONU vient de créer une commission chargée d'enquêter sur les événements dans la bande de Gaza

 

L'ONU vient de créer une commission chargée d'enquêter sur les événements dans la bande de Gaza

Par La Voix de la Russie | Le Conseil des droits de l'homme (CDH) de l’ONU vient de mettre en place une commission chargée d'enquêter sur les événements dans la bande de Gaza en raison des opérations militaires israéliennes. Cette décision a été prise lors de la réunion d’une session extraordinaire à Genève.

 

 

29 membres du CDH sur 47 ont voté pour la création de ce conseil, les Etats-Unis se sont prononcés contre, et 17 délégations se sont abstenues.

L’opération militaire terrestre de l’armée israélienne « Ligne de défense » a commencé le 8 juillet. Jusqu’au 17 juillet, les actions de Tel-Aviv se limitaient à des frappes à distance de la mer et de l’air. En outre, des raids de commandos sont également effectués. Ensuite l'armée israélienne a lancé une invasion terrestre dans la bande de Gaza. Selon les statistiques palestiniennes, il y a des centaines de tués à Gaza. Du côté israélien il y a aussi des tués et des blessés.

Par Tourtaux - Publié dans : Palestine - Communauté : Syndicalisme
Ecrire un commentaire - Voir les 0 commentaires
Mercredi 23 juillet 2014 3 23 /07 /Juil /2014 22:17

Ukraine: Moscou dénonce l'attitude partiale de Bruxelles

Dossier: Crash d'un Boeing malaisien en Ukraine

Ukraine: Moscou dénonce l'attitude partiale de Bruxelles
21:03 23/07/2014
MOSCOU, 23 juillet- RIA Novosti

Lors de sa rencontre tenue mercredi avec l'ambassadeur de l'Union européenne à Moscou Vygaudas Usackas, le vice-ministre russe des Affaires étrangères Grigori Karassine a attiré l'attention de ce dernier sur les "conclusions" partiales et politisées de l'UE concernant la Russie, indique un communiqué de la diplomatie russe mis en ligne sur son site.

"Au cours de l'entretien, les interlocuteurs ont évoqué différents aspects de la crise en Ukraine et les problèmes liés à l'enquête sur les causes de la catastrophe de l'avion de ligne malaisien dans les environs de Donetsk. Vygaudas Usackas a également commenté les «conclusions» adoptées à l'issue du Conseil des affaires étrangères de l'UE concernant la situation en Ukraine", lit-on dans le communiqué.

Selon le document, la partie russe a "fermement condamné les «conclusions» partiales et politisées de l'UE à l'égard de la Fédération de Russie".

Le vice-ministre a souligné que la Russie se prononçait pour une enquête internationale objective et transparente sur les causes du crash de l'avion malaisien, y compris pour confier à l'OACI le rôle principal dans le décryptage des boîtes noires".

Moscou a également attiré l'attention de la partie européenne sur le fait que "chercher à présenter – comme le fait le président ukrainien Piotr Porochenko - les représentants du sud-est de l'Ukraine comme des «terroristes internationaux» est contreproductif".

 

"Une telle vision compromet tous les efforts visant à amener les deux parties impliquées dans le conflit ukrainien à entamer un dialogue constructif axé sur le règlement de la crise dans ce pays", souligne le ministère russe des Affaires étrangères.

 
Par Tourtaux - Publié dans : Russie - Communauté : Syndicalisme
Ecrire un commentaire - Voir les 0 commentaires
Mercredi 23 juillet 2014 3 23 /07 /Juil /2014 22:03

Vol MH17: frappe de l'artillerie ukrainienne à 20 km du lieu du crash

Dossier: Situation explosive dans l'est de l'Ukraine

Vol MH17: frappe de l'artillerie ukrainienne à 20 km du lieu du crash
22:23 23/07/2014
DONETSK, 23 juillet - RIA Novosti

L'artillerie ukrainienne a attaqué mercredi la ville de Torez (région de Donetsk), à 20 km du lieu où le Boeing malaisien s'est écrasé le 17 juillet dernier, et ce malgré l'ordre du président Piotr Porochenko de cesser le feu dans un rayon de 40 km du lieu du crash.

"Des lance-roquettes multiples Grad ont tiré sur nous pendant 15 minutes. A présent, il y a beaucoup d'incendies dans les banlieues de Torez", ont indiqué des habitants locaux.

Torez fait partie de la zone de sécurité où l'armée ukrainienne et les insurgés ont proclamé une trêve pour garantir la sécurité des experts qui enquêtent sur les causes du crash du Boeing.

Un Boeing 777 de Malaysia Airlines avec 298 personnes à bord s'est écrasé le 17 juillet dans la région où l'armée ukrainienne mène une opération spéciale contre la révolte populaire depuis avril. Les autorités de Kiev accusent les forces d'autodéfense populaire de Donetsk d'être à l'origine du crash, mais les insurgés affirment ne pas disposer de systèmes capables d'abattre un avion volant à 10.050 m d'altitude.

 

Par Tourtaux - Publié dans : Ukraine - Communauté : Syndicalisme
Ecrire un commentaire - Voir les 0 commentaires
Mercredi 23 juillet 2014 3 23 /07 /Juil /2014 21:40
Ukraine: deux avions de chasse abattus dans l’Est
Deux avions de chasse ukrainiens ont été abattus mercredi dans l’est du pays, a annoncé un porte-parole de l’«opération antiterroriste» menée par les forces de Kiev.

Les deux appareils Soukhoï Su-25 ont été touchés au-dessus de Savour-Mogyla, une hauteur dans la région de Donetsk, près de la localité de Snijné, a précisé le porte-parole Oleksiï Dmytrachkivskiï, soit à environ 25 km du site du crash du vol MH17.

«On ignore le sort des pilotes», a indiqué M. Dmytrachkivskiï.

Un autre porte-parole militaire, Vladyslav Seleznev, a indiqué par la suite que «malgré des leurres thermiques lancés par les pilotes, les appareils ont été touchés par des missiles sol-air tirés par les rebelles dans une zone proche du village de Dmitrivka», dans la région de Donetsk proche à la fois de Lougansk et de la région russe de Rostov.

«Les pilotes ont réussi à s’éjecter au-dessus de la zone contrôlée par les forces séparatistes», a ajouté M. Seleznev.

Source: agences
23-07-2014 | 15:47  
Par Tourtaux - Publié dans : Ukraine - Communauté : Syndicalisme
Ecrire un commentaire - Voir les 0 commentaires
Mercredi 23 juillet 2014 3 23 /07 /Juil /2014 21:27

 

mercredi, 23 juillet 2014 05:11

Des soldats sionistes s'auto-mutilent pour échapper à l'enfer de Gaza!!         

 

Des soldats sionistes s'auto-mutilent pour échapper à l'enfer de Gaza!!  
IRIB- En dépit d'une féroce censure, certains médias israéliens publient
des bribes d'informations propres à faire comprendre dans quel lamentable état se trouve le moral des soldats de "l'armée la plus puissante du Moyen Orient "!! selon les sources médiatiques, " ces deux derniers jours , le nombre de soldats qui se trouvent blessés au pied et à la jambe s'est curieusement multiplié"!! " 15 soldats israéliens ont été répertoriés avec des blessures dans les membres inférieurs , ce qui leur permet d'être hospitalisé et de ne plus avoir à aller se battre contre les palestiniens à Gaza"!, affirment ces médias cités par Gaza al An. de l'aveu de l'armée israélienne, 27 soldats ont été tués depuis le 8 juillet, date à laquelle Israël a lancé son offensive "Roche invincible" contre Gaza! le vrai bilan , lui, est bien supérieur : les brigades Qassam évoque 33 soldats sionistes tués depuis le début des affontements.

 

Par Tourtaux - Publié dans : Israël - Communauté : Syndicalisme
Ecrire un commentaire - Voir les 0 commentaires
Mercredi 23 juillet 2014 3 23 /07 /Juil /2014 21:05
  Iran: Il faut traduire "Israël" en justice, Zarif s’entretient avec Mechaal

 

L’équipe du site

 

La porte-parole du ministère iranien des Affaires Etrangères Marzieh Afkham a appelé les organisations internationales à ne pas se contenter de condamner les crimes israéliens à Gaza, mais d’œuvrer à traduire « Israël » en justice devant des tribunaux internationaux.

Lors d’une conférence de presse, Mme Afkham a déclaré que la Palestine fait face toute seule à une guerre disproportionnée avec les sionistes.

Et d’ajouter : L’Iran a entrepris un bon nombre d’initiatives envers la situation à Gaza. La diplomatie iranienne s’active au sein de l’organisation des pays non alignés et œuvre pour obtenir une position islamique unifiée envers l’agression israélienne contre Gaza.

Sur un autre plan, Mme Afkham a salué la résistance palestinienne et indiqué que son pays apporte son soutien à tout ce qui est en faveur du peuple palestinien.

Elle a en outre appelé les autorités égyptiennes à ouvrir le passage frontalier de Rafah pour acheminer les aides humanitaires à Gaza.

 

 

 

 

Soutien à la résistance

De son côté, le chef de la diplomatie iranienne Mohammad Jawad Zarif s’est entretenu par téléphone avec le chef du bureau politique du Hamas, Khaled Mechaal.

Lors de cet entretien M.Zarif a réitéré le soutien de l’Iran au peuple palestinien et à sa résistance face à l’agression israélienne contre Gaza, a indiqué un communiqué publié par le Hamas.

Et de poursuivre: le chef du bureau politique du Hamas a remercié l’Iran pour ses positions en faveur des Palestiniens, affirmant que la résistance est déterminée à repousser l’agression contre Gaza, à briser le blocus et à réaliser la victoire.


 

Un vrai holocauste

Pour sa part, le président de la commission des Affaires étrangères au Parlement iranien, Alaeddine Brojourdi, a affirmé que les prétendants de l’holocauste présumé commettent aujourd’hui un vrai holocauste à Gaza, avec le soutien des Etats-Unis et de leurs alliés occidentaux.  

Lors d’une réunion de la Troïka de l’union des parlements islamiques, Brojourdi a estimé que l’entité sioniste commet actuellement un massacre barbare à l’encontre du peuple palestinien opprimé à Gaza et fait écouler le sang des femmes et des enfants.

Selon lui, « Israël » perpètre un génocide à Gaza, évoquant l’usage des bombes au phosphore contre les habitations civiles.

Il a dans ce contexte appelé la nation arabe et islamique à surmonter leurs différents et à s’unifier à l’encontre de leur ennemi commun, à savoir l’entité sioniste qui bombarde Gaza et soutient en même temps les groupes takfiristes.

M.Brojourdi a en outre appelé l’Egypte à jouer un rôle historique en ouvrant le passage de Rafah.

« Nos aides médicales sont prêtes à être transférées à Gaza en cas d’ouverture du passage ». Et d’ajouter : « l’Iran est prêt à accueillir 1000 blessés palestiniens en cas d’ouverture du passage de Rafah par l’Egypte ».

Un hôpital Juif prêts à accueillir les blessés

Dans ce contexte, la direction de l’hôpital Spir (Téhéran), appartenant à la minorité juive, a publié un communiqué condamnant les crimes israéliens à l’encontre de Gaza, se disant disposé à accueillir des blessés palestiniens.

Et d’ajouter : « Le silence des prétendants de la paix a encouragé les sionistes à commettre leurs actions inhumaines à Gaza ». Appelant « tous les centres hospitaliers à condamner les attaques israéliennes contre les hôpitaux et à traduire en justice l’entité sioniste via le conseil des droits de l’Homme et  les instances internationales ».

 

Des Iraniens solidaires avec le peuple palestinien

S’agissant de la population, la mobilisation de soutien à Gaza va bon train.

Les artistes ont eu recours à des graffitis en soutien à Gaza qui fleurissent et se multiplient dans l'espace public de la capitale iranienne depuis le début de l’agression israélienne, le 8 juillet.

Les images de ces graffitis ont connu un grand succès sur les réseaux sociaux. Une grande partie des internautes, partagent infatigablement ces images, ainsi que des articles de presse et des clichés des horreurs vues à Gaza.

Il est à noter que le peuple iranien participera massivement à des manifestations de soutien à Gaza, lors de la journée mondiale d’AlQuds, prévu le dernier vendredi du mois béni de Ramadan.

 

Source AlAlam traduit par AlManar

 

Source: Divers

23-07-2014 - 17:19 Dernière mise à jour 23-07-2014 - 18:35 
 
 
Par Tourtaux - Publié dans : Iran - Communauté : Syndicalisme
Ecrire un commentaire - Voir les 0 commentaires

Présentation

catégories

Créer un Blog

Liens

Moteur de recherche 1789

Loading

Recherche

Calendrier

Juillet 2014
L M M J V S D
  1 2 3 4 5 6
7 8 9 10 11 12 13
14 15 16 17 18 19 20
21 22 23 24 25 26 27
28 29 30 31      
<< < > >>
Créer un blog gratuit sur over-blog.com - Contact - C.G.U. - Rémunération en droits d'auteur - Signaler un abus - Articles les plus commentés