UKRAINE : LES MEURTRES AU MAÏDAN PERPETRES PAR DES FASCISTES AVEC LA COMPLICITE DE L'OCCIDENT

Publié le par Tourtaux

 
Ukraine: les meurtres au Maïdan perpétrés par l’opposition,l’Occident aura honte

Les meurtres au Maïdan lors des troubles à Kiev  ayant été perpétrés par les membres de l'opposition, l'Europe aura bientôt honte de les avoir soutenus, a déclaré samedi aux journalistes l'ex-directeur  du Service de sécurité ukrainien (SBU) Alexandre Iakimenko.

"Les meurtres de manifestants du Maïdan, tous les meurtres ont été perpétrés par les opposants eux-mêmes. Bientôt, l'Europe aura honte pour les actions de personnes qu'elle a soutenues. Le temps finira par mettre tous les points sur les i", a indiqué l'ex-responsable.

Il a ajouté  que les actuelles autorités ukrainiennes n'avaient pas envie d'enquêter sur la mort de policiers.


"Il est évident que cela les intéresse le moins du monde. C'est le Maïdan qui veut savoir les noms de ceux qui assassinaient ses partisans et on essaie actuellement de trouver n'importe qui que l'on pourrait sacrifier pour justifier es assassinats", a souligné l'ex-directeur du SBU.


Au moins 100 personnes ont trouvé la mort dans les violences à Kiev, en février dernier, lorsque des tireurs d'élite embusqués ont tiré à la fois sur les manifestants et les policiers sur la place de l'Indépendance, berceau de la contestation ukrainienne qui a débouché sur un changement de pouvoir dans la capitale ukrainienne.

Iakimenko avait alors assuré que les coups de feu ont été tirés du bâtiment de la Philharmonie, supervisé par un coordinateur du Maïdan, Andreï Paroubi, et dans lequel  personne ne pouvait pénétrer sans son autorisation.


« Le 20 février, des tireurs d'élite et des hommes avec des fusils automatiques ont tiré depuis ce bâtiment. Ils ont soutenu l'action de force contre les policiers, qui étaient déjà démoralisés et fuyaient car on leur tirait dessus comme des lapins", a-t-il expliqué sur la chaîne Rossia 24.

"Le feu a été ouvert sur ceux qui attaquaient les policiers. Ils ont également commencé à subir des pertes. Et tout cela venait du bâtiment de la Philharmonie. Quand la première vague de tirs a cessé, des témoins ont vu 20 personnes en tenue spéciale sortir de ce bâtiment. Ils portaient des sacs spéciaux pour le transport d'armes, y compris des fusils à lunette. Les spécialistes l'ont remarqué. Tous possédaient des fusils AK avec visée optique", a poursuivi l'ex-directeur du SBU.

D'après Alexandre Iakimenko, non seulement les forces de l'ordre mais aussi les représentants du Maïdan ont constaté la même chose : "Le Secteur droit l'a vu, les représentants de Svoboda aussi. Ainsi que les représentants de Patrie et Oudar. Tous ceux qui se trouvaient à proximité l'ont vu. Ils se déplaçaient en direction de l'hôtel Ukraïna. Ils se sont séparés en deux groupes. Un groupe de dix hommes est entré dans l'hôtel. L'autre groupe est parti en direction de l'hôtel Dniepr ou un autre bâtiment. Nous n'avons pas réussi à les suivre".

"Par la suite, quand on a commencé à tirer sur les représentants du Maïdan, le Secteur droit et Svoboda m'ont demandé en tant que chef du SBU d'envoyer le groupe Alpha pour nettoyer ces bâtiments, pour éliminer les tireurs d'élite", a ajouté Alexandre Iakimenko.

Le 8 mars, le ministre russe des Affaires étrangères Sergueï Lavrov avait déclaré que l'enquête sur "l'affaire des snipers" qui ont tiré sur les manifestants dans le centre de Kiev les 18 et 20 février devait être prise en charge par l'Organisation pour la sécurité et la coopération en Europe (OSCE).

Quelques jours plus tôt, la conversation téléphonique entre le ministre des Affaires étrangères estonien Urmas Paet et la haute représentante de l'Union Catherine Ashton avait été rendue publique sur internet. Selon le ministre estonien, "tout indique que les personnes tuées dans les deux camps – les policiers et les civils – par des tireurs d'élite ont été abattues par les mêmes snipers… on comprend de mieux en mieux que ce n'est pas Ianoukovitch qui est derrière les tireurs d'élite mais quelqu'un de la nouvelle coalition".

Source: Ria Novosti

06-04-2014 - 12:34 Dernière mise à jour 06-04-2014 - 12:34

 

 

Publié dans Ukraine

Commenter cet article

Tourtaux 07/04/2014 22:30

L'Occident s'arroge tous les droits en toute illégalité

Tourtaux 07/04/2014 22:29

Bismark Villacrés : Je ne crois pas que tous les occidentaux qu'ont soutenu le sanglant coup d'état en Ukraine se sentent responsables. Puisque c'était un soutien sans vergogne et immoral.