DECLARATION DE LA CGT SAINT GOBAIN AUBERVILLIERS (93) SUITE A L'EXPULSION DES SANS PAPIERS

Publié le par Tourtaux

Déclaration de la CGT Saint-Gobain Aubervilliers (93) suite à l’expulsion des sans-papiers


Objet : Journées d’action, sans-papiers : déclaration sur l’évolution de la CGT

 

Chers camarades, Compte tenu des évolutions récentes, notre syndicat a jugé nécessaire de faire cette déclaration et de la diffuser largement.

Salutations syndicales le syndicat CGT Saint-Gobain Aubervilliers (93)

Aubervilliers, le 26 juin 2009
DECLARATION DU SYNDICAT CGT SAINT-GOBAIN AUBERVILLIERS (93)
A PROPOS DE L¹EVOLUTION DE LA CGT

1) Le syndicat CGT Saint-Gobain Aubervilliers a pris connaissance de la lettre des camarades de la CGT Goodyear à Bernard Thibault. Il en partage tous les termes et
en assurera la diffusion.
http://www.cgt-goodyear-nord.fr/index.php?news/2009/06/16/425-la-cgt-goodyear-interpelle-bernard-thibault-secretairegeneral-
de-la-cgt
Il est temps de savoir si nous privilégions la discussion dans les ministères ou la construction d¹un véritable rapport de force de lutte de classe.

2) Le syndicat CGT Saint-Gobain Aubervilliers a pris connaissance de l¹évacuation par la force des sans-papiers qui occupaient la Bourse du Travail depuis le 2 mai 2008.
Evacuation réalisée par un groupe de miliciens armés qui se prétendent nos camarades.
Scandalisé, le syndicat CGT Saint-Gobain Aubervilliers condamne explicitement et sans aucune réserve cette évacuation.
Si au lieu de négocier avec Hortefeux les critères scandaleux d¹une immigration adaptée aux besoins du capitalisme, la confédération avait élargi le mouvement à tous les sans-papiers – les plus précaires des travailleurs -, si le mouvement avait pris l¹ampleur des espoirs qu¹il soulevait, si l¹élargissement indispensable et possible n¹avait pas été purement et simplement enterré par choix délibéréde la Confédération, nous n¹en serions pas arrivés là.
On en arrive aujourd¹hui à à peine 1500 régularisations, les portes désormais fermées et le mouvement en reflux. Et pourtant, ce n¹est pas l¹énergie d¹un certain nombre de
militants CGT et de structures locales qui a manqué pour développer et organiser, bien seuls, la lutte de nos camarades sans-papiers.
Il est absolument normal que le désespoir et le sentiment d¹abandon se répandent chez nos camarades, alors qu¹ils ont vu l¹an dernier, concrètement, qu¹il aurait été possible de gagner la régularisation pour tous les sans-papiers.
Quant à la méthode employée, elle ne soulève chez nous que dégoût et honte de notre carte syndicale. Nous imaginons désormais sans mal que la même chose se produirait si d¹autres camarades en lutte (les Goodyear, peut-être ?) se mobilisaient d¹une manière qui déplaît à nos dirigeants.

3) Le syndicat CGT Saint-Gobain Aubervilliers appelle l¹ensemble des syndicats du Verre et de la Céramique d¹une part, de la Seine Saint-Denis d¹autre part à se prononcer explicitement et publiquement sur ces événements très concrets. Il est temps d¹en finir avec les protestations de couloir, les escarmouches d¹appareil. Il est temps de prendre position. A la veille du 49ème Congrès de décembre, il est temps de savoir qui défend réellement l¹orientation confédérale actuelle, et qui s¹y oppose.

Pour tout contact : cgt.sgr@gmail.com
Saint-Gobain Recherche
Aubervilliers

Publié dans Lutte des classes

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article