Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

REFERENDUM EN CRIMEE : 70% DE VOTANTS A 17H MALGRE DES PROVOCATIONS ORGANISEES PAR DES JOURNALEUX OCCIDENTAUX. LES OBSERVATEURS EUROPEENS SOUTIENNENT LE REFERENDUM.

Publié le par Tourtaux

Aujourd'hui, 19:55

Le taux de participation au référendum en Crimée était de 70%

Le taux de participation au référendum en Crimée était de 70%

Par La Voix de la Russie | Le taux de participation au référendum en Crimée à 17h00 heure locale (15h00 GMT) était de 70%, indique le site du référendum.
http://french.ruvr.ru/news/2014_03_16/Le-taux-de-participation-au-referendum-en-Crimee-etait-de-70-7240/

 
Aujourd'hui, 17:58

Les observateurs européens soutiennent le référendum en Crimée

Les observateurs européens soutiennent le référendum en Crimée

Par La Voix de la Russie | Le référendum en Crimée est tout à fait légal, estime l'eurodéputé de la Hongrie, membre du parti Jobbik, Bela Kovacs qui est arrivé en république en tant qu’observateur international.

« Ce référendum est tout à fait légal. La démocratie, c'est un phénomène, où les personnes ont le droit de déterminer leur propre avenir », a déclaré Bela Kovacs.

« Nous reconnaissons certainement le droit des peuples à exprimer leur opinion », ajoute, à son tour, l’eurodéputé de la Grèce, communiste Charalambos Angurakis.

Aussi, l’observateur finlandais Johan Backman, le vice-président du parlement de Serbie, Nenad Popovic et les autres se sont prononcés en faveur du référendum.

 http://french.ruvr.ru/news/2014_03_16/Les-observateurs-europeens-soutiennent-le-referendum-en-Crimee-8715/

 

Les journalistes occidentaux organisent des provocations au référendum en Crimée (observateur)

Les journalistes occidentaux organisent des provocations au référendum en Crimée (observateur)

Par La Voix de la Russie | Certains journalistes occidentaux organisent des provocations au référendum en Crimée, a déclaré l’observateur international de la Finlande, Johan Backman.

« Il y a beaucoup de journalistes occidentaux. Certains d'entre eux, selon mes données, exercent une pression psychologique sur les employés des bureaux de vote », a-t-il noté. « Il est possible qu’il s'agirait d’une opération spéciale. Ils, par exemple, posent des questions étranges aux représentants des commissions électorales ».

Pour sa position honnête et sans compromis, le président du Comité antifasciste de la Finlande, Johan Backman est soumis à la persécution chez lui. En particulier, le tribunal lui a interdit d'enseigner à l'Université de Helsinki.
http://french.ruvr.ru/news/2014_03_16/Les-journalistes-occidentaux-organisent-des-provocations-au-referendum-en-Crimee-observateur-6159/

Publié dans Ukraine

Partager cet article

Repost 0

QUAND HOLLANDE FAISAIT ALLEGEANCE A L'AMBASSADEUR AMERICAIN, EN 2006 : "NOUS SERONS PLUS PRO-EUROPEENS ET PRO-AMERICAINS QUE CHIRAC"

Publié le par Tourtaux

barack-obama-et-francois-hollande-portent-un-toast-lors-du.jpegQuand Hollande faisait allégeance à l'ambassadeur américain, en 2006

 

« Nous serons plus pro-européens et pro-américains que Chirac »

 

Article AC pour http://solidarite-internationale-pcf.over-blog.net/

 

La visite de François Hollande aux Etats-unis en février marquait, au-delà des échanges d'amabilités, l'affirmation d'une convergence totale de vues sur une politique étrangère impérialiste. Rien de surprenant si on lit des documents secrets publiés par Wikileaks.

 

Rien de top secret dans les deux dépêches publiées par l'ambassade américaine et révélées par Wikileaks, deux rapports à un an d'intervalle – juillet 2005, juin 2006 – dans la foulée du « Non » à la Constitution européenne de 2005, dans la préparation des présidentielles de 2007.

 

L'ambassadeur américain décrit la prestation de François Hollande, le 30 juin 2005, comme impressionnante, son analyse « raisonnée et éclairante ».

 

Qu'a dit François Hollande lors de ces rencontres ? Il évoque ses manœuvres de politicien roué au sein du PS, ses prédictions plutôt justes sur l'issue des primaires puis des présidentielles, le besoin de « changement » et de difficiles « réformes » du pays (déjà!), enfin, surtout, son adhésion pleine et entière à l'intégration européenne, ainsi que sa foi dans l'avenir de la relation atlantique.

 

Sa conception de la politique n'est guidée que par un objectif, le pouvoir, un moyen les manœuvres politiciennes. L'ambassadeur américain raconte comment Hollande tout à coup devient « enjoué » lorsqu'il évoque sa tactique électorale.

 

« Les réformes en France sont difficiles à mettre en oeuvre »

 

Pourtant, Sarkozy estime la bataille serrée pour 2007 et surtout la possibilité de mettre en œuvre les réformes nécessaires : « le vainqueur de 2007 n'aura pas un mandat pour réformer la France », a confié Hollande à l'ambassadeur … ce qui explique que l'homme de pouvoir Hollande ne semble pas affecté plus que cela par sa prédiction que Royal serait la candidate aux présidentielles.

 

Réformes ? Le mot revient dans les deux rencontres affublé des termes « difficiles », « nécessaires ». Selon Hollande, au vu de la division de la France en 2007 sur la question (dans la France post-Non de 2005), c'est trop tôt.

 

Ainsi, en 2005, Hollande dénonce le fait que « les réformes en France sont difficiles à mettre en œuvre, car elles sont imposées par le parti majoritaire et ne sont pas l'objet d'un compromis entre les partenaires – un système qu'il a caractérisé comme inefficace ».

 

Vive le dialogue social, l'union sacrée, on connaît …

 

En 2006, Hollande, à l'approche des présidentielles, se disait inquiet que les « réformes ne soient introduites que très lentement, si ce n'est pas du tout » dans le mandat 2007-2012.

 

Sur le contenu de ces réformes, Hollande reste évasif pour la plus grande frustration de l'ambassadeur américain qui confie qu'il n'est pas sûr qu'Hollande « soit l'homme du changement » qu'il prétend être, notant qu'Hollande fait systématiquement référence au gouvernement Jospin.

 

A noter qu'en 2006, Hollande est présent à l'Ambassade avec un autre habitué visiblement, un certain Pierre Moscovici.

 

« Chirac parle de modèle social français, moi je parle de modèle social européen : ce modèle social français, personne n'en veut »

 

Un sujet sur lequel Hollande n'est pas évasif, c'est l'intégration européenne, vue par Hollande comme la seule voie pour l'avenir de la France.

 

Ainsi, sur le « Non » à la Constitution européenne, Hollande évoque un « déficit dans l'explication du traité » (vieille rengaine), le repli nationaliste, la peur de la mondialisation, et donc la nécessité de « relancer la construction européenne ».

 

Pour lui, il ne faut pas proposer un nouveau référendum sur la Constitution, on ne peut pas non plus la faire passer au Parlement (or, c'est ce qu'a fait Sarkozy avec le soutien des députés socialistes  !).

 

Moscovici garantit à l'ambassadeur qu'un gouvernement socialiste serait « plus pro-européen que ceux de Chirac ou Villepin ».

 

Hollande rajoute que lui, contrairement à Chirac ne parle pas de « modèle social français » mais de « modèle social européen ». En effet, selon le dirigeant socialiste d'alors, « ce modèle social français, personne n'en veut ailleurs » (sic).

 

« Avec les Etats-unis, les divergences doivent devenir l'exception » (Moscovici)

 

Et quelle politique étrangère pour la France ?

 

D'abord, Hollande ancre sa future politique dans l'Europe bien sûr, mais surtout en Afrique  : « la France a une responsabilité unique sur ce continent ». On l'a vu depuis, même si l'ambassadeur américain souligne que Hollande voit dans l'UE la « panacée » à tous les problèmes.

 

Sur l'Asie, Hollande souligne le malaise au sein du peuple français : « on peut pas dire aux travailleurs de plus travailler » (ce qu'il fait maintenant!), donc il faut des protections … mais surtout pas du protectionnisme, « juste que tout le monde joue les mêmes règles », donc le protectionnisme hypocrites à coups de normes sociales, environnementales, classique.

 

Enfin, sur la relation franco-américaine, le couple Hollande-Moscovici a de quoi séduire l'ambassadeur qui note que « on entend avec lui un ton singulièrement différent », évoquant l'intervention américaine en Irak.

 

Hollande critique alors Chirac, en 2006, sur son bras de fer avec les Etats-unis, comme un an auparavant, en 2005 il avait qualifié sa future politique étrangère de « ni Blair, ni Chirac », pas de soutien acritique, mais surtout pas d'obstruction gratuite à la politique américaine.

 

En 2006, on est plus proche de Blair que de Chirac en effet, Hollande affirmant la nécessité d'une «  politique étrangère ancrée plus fermement dans des valeurs universelles, tel le soutien à la démocratie, que dans une approche personnaliste comme celle de Chirac ».

 

Cela veut dire soutien aux interventions impérialistes américaines futures, avec sa propre politique.

 

Moscovici conclut par la nécessité de ne jamais aller au conflit avec les Etats-unis : « quand il y a des divergences, il faut ouvrir un dialogue, les différences doivent être l'exception, non la règle ».

 

Le commentaire fait par l'Ambassade révèle qu'ils ont été alors séduits par la prestation de François Hollande, bien que dubitatif sur sa capacité à incarner le changement en 2007. Sept ans après, le programme tracé par Hollande, évoqué plutôt à l'ambassade américaine que devant le peuple, est appliqué avec zèle.


Dimanche 16 mars 2014

Publié dans Politique

Partager cet article

Repost 0

DU 09 AU 15/03/2014 LA LISTE DES ARTICLES LES PLUS CONSULTES SUR LE BLOG DU SANGLIER ROUGE

Publié le par Tourtaux

 

Du 09 au 15/03/2014

Ci-dessous, la liste des articles les plus consultés

sur le blog du Sanglier Rouge


Contenus
Accueil Le blog de Jacques Tourtaux  
Mobile FRANCOIS CLUZET REFUSE DE REMETTRE UN CESAR A LA SIONISTE SCARLET…  
Article LISTE DES 110 DEPUTES FRANCAIS QUI S'OPPOSENT A LA RECONNAISSANCE DE…  
Article FRANCOIS CLUZET REFUSE DE REMETTRE UN CESAR A LA SIONISTE SCARLET…  
   
Article UN GRAND HOURRAH A L'ARMEE DE LA CRIMEE INDEPENDANTE QUI VIENT…  
Article ALAIN JULES : L'UKRAINE VA ATTAQUER LA CRIMEE AUJOURD'HUI OU AVANT LE…  
Article SELON LE GENERAL FRANCAIS V. DESPORTES, LA RUSSIE NE VIOLE AUCUNE…  
Article PARIS : JEUDI 13 MARS A 14H MOBILISATION DES CHOMEURS, PRECAIRES,…  
     
 
 
Article LE CUMUL DES PETITS TAUX D'IPP ET LA POSSIBILITE D'OPTER POUR LE…  
Article VENEZUELA : LES FASCISTES PRENNENT D'ASSAUT UNE TOUR A CARACAS - Le…  
Page GUERRE D'ALGERIE - SOUVENIRS D'UN APPELE ANTICOLONIALISTE - Le blog…  
Article BIELORUSSIE : LA RUSSIE DEPLOIE DES CHASSEURS SU-27, UN DES MEILLEURS…  
Article PIERRE DESPROGES SE FOUT DE LA GUEULE DE BHL - Le blog de Jacques…  
Article TURQUIE : LE SINISTRE ERDOGAN VIENT ENCORE DE TUER ! - Le blog de…  
Article OBAMA ET SA MAFIA ONT DU PLOMB DANS L'AILE. UN DRONE US INTERCEPTE EN…  
 
Article UKRAINE : APRES LA FETE DU MAIDAN, LE PEUPLE PASSE A LA CAISSE ! - Le…  
Article POURQUOI LA RUSSIE N'A PAS PEUR DE L'OCCIDENT ? - Le blog de Jacques…  
Article DE RETOUR DE SYRIE ENVIRON 400 TERRORISTES TUNISIENS RENTRENT AU…  
Article ALERTE ANTIFA - VENDREDI 14 ET SAMEDI 15 MARS, REIMS ACCUEILLE…  
Article SANCTIONS ECONOMIQUES US CONTRE LA RUSSIE : LE PARTI COMMUNISTE DE…  
Article ISRAËL : LE FAMEUX DOME DE FER-PASSOIRE INEFICACE FACE AUX ROQUETTES…  
Article SYRIE : L'ASSAUT FINAL LANCE CONTRE LES TERRORISTES A YABROUD PAR…  
Article ALORS QUE LA PRESSE US CONFIRME LA PRESENCE DES MARINES AU SUD DE LA…
Article UKRAINE : LA BAVEUSE MERKEL CRACHE SON VENIN. IVRE DE REVANCHE, ELLE…
Article VERS QUOI HOLLANDE CONDUIT-IL LA FRANCE? - Le blog de Jacques Tourtaux
Article MARC VANDEPITTE : LE FOSSE ENTRE RICHES ET PAUVRES N'A JAMAIS ETE…
Article
                    
                                            
                                         
 
 

Publié dans Lutte des classes

Partager cet article

Repost 0

REFERENDUM EN CRIMEE : EN DEPIT DES GESTICULATIONS ET VOCIFERATIONS DES ENNEMIS DU DROIT DES PEUPLES A DECIDER EUX-MEMES DE LEUR DEVENIR, PLUS DE 44% DE PERSONNES ONT DEJA VOTE A MIDI

Publié le par Tourtaux

Crimée/référendum: plus de 44% de la population a voté

Dossier: L’avenir de la Crimée

Crimée/référendum: plus de 44% de la population a voté
15:37 16/03/2014
SIMFEROPOL, 16 mars - RIA Novosti

Plus de 44% de la population de la Crimée, soit 670.000 personnes, a déjà participé au référendum sur le statut de cette république autonome, a annoncé lors d'un point de presse à Simféropol Mikhaïl Malychev, chef de la commission du Conseil suprême de Crimée pour l'organisation du référendum. 


Selon les données disponibles à midi (heure locale), "38,63% de la population a voté à Alouchta, 43% à Armiansk, 45% à Djankoï, 64,35% à Kertch, 66% à Krasnoperekopsk, 47,13% à Soudak, 51% à Théodosie, 40% à Ialta, 41% dans la région de Simféropol", a indiqué le responsable.  


"Il s'agit d'une activité électorale sans précédent", a souligné M.Malychev.  


Ce dernier a en outre fait savoir que le référendum se déroulait sans aucun incident majeur.  


Dimanche, les habitants de la Crimée prennent part au référendum sur le statut de cette république autonome ukrainienne. Ils sont invités à répondre à deux questions: "Souhaitez-vous le rattachement de la Crimée à la Fédération de Russie en qualité de sujet fédéral?" et "Etes-vous pour le rétablissement de la Constitution de la République de Crimée de 1992 et du statut de la Crimée au sein de l'Ukraine?".  


Environ 1,515 million d'électeurs sont attendus dans les bureaux de vote de la république qui ont ouvert leurs portes dimanche à 08h00 et fermeront à 20h00 heure locale.   


Peuplée principalement de russophones, la Crimée a été rattachée en 1954 à l'Ukraine qui faisait alors partie de l'Union soviétique. Il s'agissait d'une décision purement formelle, car le transfert de ce territoire a été effectué à l'intérieur du même Etat. Après la chute de l'URSS en 1991, la Crimée est restée au sein de l'Ukraine, mais a reçu le statut de république autonome. Conformément à sa première Constitution de 1992, la Crimée définissait ses relations avec l'Etat ukrainien sur la base d'accords bilatéraux. La Rada suprême (parlement ukrainien) a aboli la Constitution de 1992 en mars 1995, supprimant de facto l'autonomie de la Crimée.

 

Publié dans Ukraine

Partager cet article

Repost 0

"ISRAËL" BOMBARDE LA BANDE DE GAZA

Publié le par Tourtaux

Israël bombarde et détruit violemment la bande de Gaza

posté le 14 mars 2014 par Halalbook dans Politique 

La bande de Gaza vit à nouveau des moments difficiles. Près d’une trentaine de bombardements ont eu lieu dans la nuit de mercredi à jeudi dernier par les forces armées israéliennes dans cette zone.

Pour le moment aucune victime n’a été déclarée mais ce nombre devrait vite grimper puisque les raids visaient bien des zones peuplées. Officiellement, l’armée israélienne a "simplement" riposté aux tirs de roquettes revendiqués par le Jihad islamique quelques heures auparavant..

La plupart des médias oublient (volontairement ?) de mentionner que ces tirs en direction des colonies israéliennes n’étaient qu’une réponse au raid israélien qui a pris la vie de 3 palestiniens membres du Jihad islamique le mardi 11 mars. Auxquelles s’ajoutent la mort de deux autres palestiniens à la même date à la suite du blocus de l’Etat sioniste.

C’est uniquement pour cette raison que le Jihad islamique a tiré à son tour, dans le but de se défendre et de montrer que la résistance n’est pas morte. Les médias les plus importants n’ont que faire de la mort de quelques palestiniens, pour eux, Israël se défend et ne commet aucun acte atroce.

Dans tous ces bombardements le Jihad islamique a pris le temps de démentir qu’il avait rompu la trêve avec Israël pendant que le Hamas a rappelé à juste titre le « droit du peuple palestinien à se défendre ».


http://www.halalbook.fr/actufiche-19-2397.html?Isra%C3%ABl-bombarde-et-d%C3%A9truit-violemment-la-bande-de-Gaza

Publié dans Palestine

Partager cet article

Repost 0