Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

LES 28 PAYS DE L'OTAN SUSPENDENT LEUR COOPERATION CIVILE ET MILITAIRE AVEC LA RUSSIE

Publié le par Tourtaux

Otan-Russie: la coopération civile et militaire suspendue

Otan-Russie: la coopération civile et militaire suspendue
21:04 01/04/2014
BRUXELLES, 1er avril - RIA Novosti

Réunis mardi à Bruxelles, les chefs de diplomatie des 28 pays de l'Otan ont confirmé leur décision de suspendre tous les contacts avec la Russie au niveau des experts, tout en maintenant les contacts dans le cadre du Conseil Russie-Otan au niveau des ambassadeurs et à un niveau plus élevé.
 
"Nous avons décidé de suspendre toute forme concrète de coopération civile et militaire entre l'Otan et la Russie. Notre dialogue politique au sein du Conseil Russie-Otan peut se poursuivre, si nécessaire, au niveau des ambassadeurs et à un niveau plus élevé", lit-on dans le communiqué de l'Alliance, dont la décision a été adoptée "suite à l'annexion par Moscou de la république autonome ukrainienne de Crimée".
 
Les ministres ont convenu de revenir à l'examen des relations avec la Russie lors de leur prochaine rencontre en juin.
 
Peuplée en majorité de russophones, la république autonome de Crimée a proclamé son indépendance vis-à-vis de l'Ukraine et sa réunification avec la Russie au terme d'un référendum tenu le 16 mars, lors duquel 96,7% des habitants de la péninsule ont appuyé cette décision. La Russie et la Crimée ont signé le 18 mars dernier le traité sur le rattachement de la république de Crimée et de la ville de Sébastopol à la Fédération de Russie.

 

Publié dans Russie

Partager cet article

Repost 0

COMPTE TENU DE LA SITUATION EN UKRAINE, LA RUSSIE VEUT ELARGIR SA COOPERATION MILITAIRE AVEC LA BIELORUSSIE

Publié le par Tourtaux

Moscou souhaite élargir sa coopération militaire avec Minsk

Minsk
19:59 01/04/2014
MINSK, 1er avril - RIA Novosti

La Russie souhaite élargir sa coopération militaire et technique avec la Biélorussie compte tenu de la situation en Ukraine, a déclaré mardi à Minsk le vice-premier ministre russe Dmitri Rogozine lors d'une rencontre avec le président biélorusse Alexandre Loukachenko.

"Nous bénéficions d'un large soutien de nos collègues biélorusses. Je suis arrivé en Biélorussie pour voir ce qu'on peut faire pour élargir notre coopération compte tenu de la situation actuelle", a indiqué M.Rogozine.

M.Loukachenko a pour sa part déclaré que la Biélorussie resterait toujours aux côtés du peuple russe. "Dans ce contexte, nous tenons compte de la situation et défendons les intérêts de notre peuple et ceux de notre allié stratégique", a-t-il noté.

Selon le président biélorusse, Minsk souhaite intensifier la coopération militaire et technique avec Moscou, notamment dans la modernisation de l'industrie de défense. "Si nous avons des liens avec l'industrie de défense russe, la modernisation de nos usines sera plus efficace et nos produits trouveront preneur, avant tout en Russie", a ajouté le président. 

Fin mars 2014, le consortium public ukrainien Ukroboronprom a gelé les livraisons d'armes et de matériels de guerre en Russie. Or, l'industrie de défense ukrainienne avait reçu des propositions sur les livraisons de matériels en Russie pour 200 millions de dollars lors du salon aérospatial international MAKS en août-septembre 2013 à Joukovski.

Un changement de pouvoir ayant toutes les caractéristiques d'un coup d'Etat s'est produit en Ukraine le 22 février dernier. La Rada suprême (parlement) a destitué le président Viktor Ianoukovitch, réformé la constitution et fixé l'élection présidentielle au 25 mai. Moscou conteste la légitimité des nouvelles autorités du pays.

 

Publié dans Russie

Partager cet article

Repost 0

EN SANCTIONNANT LA RUSSIE LES USA SE TIRENT UNE BALLE DANS LE PIED

Publié le par Tourtaux

Sanctions antirusses : l’arme à double tranchant des hydrocarbures

L’Occident étudie les mesures de pression sur la Russie suite à sa position sur la question ukrainienne. Les sanctions introduites par les Etats-Unis et par leurs alliés à l’encontre de certains fonctionnaires russes et des organisations de crédit, n’ont eu aucun impact négatif sur la politique et sur l’économie russes.

Dans ce contexte, il a été proposé de rompre l’équilibre social et économique de la Russie en provoquant l’écroulement du marché mondial des hydrocarbures. Mais la Russie ne sera pas la seule à en souffrir.

Le milliardaire américain Georges Soros a proposé de faire chuter les prix du pétrole sur le marché mondial. Pour cela, les Etats-Unis peuvent vendre le pétrole de leurs réserves stratégiques. Selon M. Soros, cette mesure sera plus efficace que le gel des comptes bancaires et les interdictions de visas à l’encontre de certains fonctionnaires russes, parce que le coup sera porté au budget de Russie.

Une telle variante a été soutenue avec enthousiasme par une partie du Congrès des Etats-Unis. Les réserves stratégiques du pays contiennent près de 700 millions de barils de pétrole, ce qui dépasse de deux fois la norme établie. Les excédents peuvent être mis sur le marché. Mais l’effet n’en sera pas considérable et ne durera pas longtemps. De plus, les conséquences négatives frapperont non seulement la Russie, mais également les autres exportateurs de pétrole, dont de nombreux alliés américains.

« Aujourd’hui les Etats-Unis ne sont pas intéressés à réduire le prix du pétrole. Les Etats-Unis connaissent un boom du pétrole de schiste. Le coût en est estimé à 60-80 dollars le baril. Si le prix baisse au-dessous de 80 dollars le baril, l’extraction du pétrole de schiste sera un échec. Ainsi, les Etats-Unis sont intéressés à ce que le pétrole coûte cher, parce que cela permet au pays de développer l’extraction sur le territoire national », explique Konstantin Simonov, directeur du Fonds de la sécurité énergétique nationale de Russie.

Il y eu d’autres propositions américaines en vue d’influencer l’économie russe via le marché des hydrocarbures. En l’occurrence, le président américain Barack Obama a proposé aux partenaires européens de refuser d’importer du gaz russe. En contrepartie, il a proposé d’acheter du gaz américain liquéfié. Mais si l’on regarde cette initiative de près, on comprend que cette idée n’est économiquement pas justifiée. Par ailleurs, les Européens ne sont pas prêts à réorienter leurs importations d’hydrocarbures. Même si l’on commence à travailler dans cette direction aujourd’hui même, des années s’écouleront avant que l’Europe puisse se passer du gaz russe.

Il faut se rappeler que la Russie a l’intention de répondre aux mesures occidentales. Alors, ce sera une course sans vainqueur. Avec les sanctions contre la Russie, les Etats-Unis se tirent une balle dans le pied, estime le financier américain Jim Sinclair.

Natalia Kovalenko

 

Voix de la Russie

 

Source: Médias

01-04-2014 - 14:08 Dernière mise à jour 01-04-2014 - 14:09

 

Publié dans USA

Partager cet article

Repost 0

LE MINISTRE IRANIEN DE LA DEFENSE ET DES ARMEES : "LE REGIME SIONISTE EST INCAPABLE DE FAIRE FACE A L'IRAN"

Publié le par Tourtaux

Iran : " le régime sioniste est incapable de faire face à l’Iran"

 

L’équipe du site

Le ministre iranien de la défense et des forces armées iraniennes, Hussein Dehgan a déclaré que " le régime sioniste est incapable de faire face à l'Iran" a rapporté la chaine satellitaire  satellitaire  iranienne alAlam.

"Aujourd'hui, le peuple iranien jouit d'une capacité  défensive et de dissuasion si ample que l'ennemi n'osera jamais à s'engager dans une nouvelle aventure.  L'Iran ne représente aucune menace pour aucun pays cependant il ripostera à toute attaque à tous les niveaux nécessaires" a poursuivi  le ministre iranien.

Evoquant les Etats-Unis, le général Hussein Deghan a souligné que les " Etats-Unis se sont embourbé en Irak et en Syrie, inquiets  sur  leurs intérêts dans la région, les Américains tentent de présenter l'Iran commune une menace pour ses voisins".

En ce qui concerne les capacités militaires iraniennes cybernétiques, Dehgan s'est exprimé en ces termes : "les équipements militaires iraniens devront impérativement être doté d'une dimension électronique. C'est une fonction qui permettra à nos forces armées de promouvoir la précision de leurs tirs et de leurs armements".

Et d'ajouter :"Ces derniers  devront s'appuyer de plus en plus sur des systèmes de guidage et de contrôle interne, tout en étant en mesure d'assurer une protection poussée pour faire face à la cyber guerre.  En termes comparatives, notre puissance de frappe est bien supérieure par rapport à beaucoup de nos voisins. Notre place sur l'échelle internationale est aussi remarquable. Nous maitrisons les technologies défensives les plus avancées".

Il a conclu en notant que  " sous mon mandat, le cap sera dirigé vers les innovations. Notre industrie défensive a besoin de 15000 projets d'innovation technique. Nos techniciens sont à l'œuvre pour exécuter beaucoup de ces innovations et de multiples projets avancent en ce sens.  Nous nous sommes fixés comme priorité de travailler sur la qualité de nos équipements militaires et nous envisageons d'atteindre nos objectifs d'ici deux ans".

Source: Agences

01-04-2014 - 15:13 Dernière mise à jour 01-04-2014 - 15:13

 

Publié dans Iran

Partager cet article

Repost 0

BATAILLE DE LATTAQUIE : AU MOINS 8.335 TERRORISTES TUES ET BLESSES EN 10 JOURS

Publié le par Tourtaux

Bataille de Lattaquié : plus de 8.000 miliciens tués et blessés en 10 jours

 

L’équipe du site


Plus de 8.335 miliciens rebelles ont été tués et blessés dans les combats qui font rage dans la province de Lattaquié, au nord-ouest de la Syrie depuis moins de 10 jours.

Selon l’Agence syrienne Syria Now, citant la télévision turque, quelques 2700 miliciens ont été tués et quelques 5635 blessés et se trouvent dans les hôpitaux turcs frontaliers.  

Assistées par la Turquie, les milices du front d’al-Nosra Al-Qaïda et du Front Islamique, financée par l’Arabie Saoudite mènent depuis le dimanche 23 mars une bataille baptisée « Al-Anfal » pour s’emparer du  littoral syrien proche de la Turquie. Elles l’ont déclenchée  au moment où l’armée syrienne s’est emparée de la localité de Yabroud, fief des miliciens dans la province du Qalamoune, à l’est de Damas.

Avec l’aide de l’artillerie turque, elles se sont emparées de  la localité frontalière de Kassab, habitée sans sa majorité par des Syriens d’origine arménienne.

 

 

Des arméniens tués et enlevés


Il y est question d’une centaine d’habitants qui ont été tués, selon le président tchétchène Ramadane Kadirov, rapporté par l’agence de presse russe Ria Novosti.  Kadirov estime que « les terroristes qui commettent ce genre de crimes ont été éduqués, nourris et approvisionnés en armements par les  Occidentaux et ils exécutent les ordres pour détruire la Syrie et affaiblir le monde musulman ».

Il y est également question de 33 arméniens qui ont été enlevés par les miliciens, selon le vice-président du parti démocratique social en Arménie, Vazgan Misroubiane  qui s’exprimait pour le journal Tertam. Selon lui, 22 d’entre eux ont été emmenés vers des prisons modernes situées à proximité de la frontière turque, et 11 autres sont portés disparus. Misroubiane a assuré que les terroristes ont utilisé les téléphones portables de leurs victimes arméniennes pour contacter leurs proches, les ont menacés et leur ont pillé leurs maisons, assurant qu’aucun d’entre eux n’a été tués.

Quant aux autres habitants de la localité, ils se sont soit réfugiés àLattaquié soit à Alep.
     
« Aigles du Sahara »

 

Ce mardi, au bout d’une dizaine de jours de combats violents, l’armée syrienne a définitivement sécurisée la colline de l’observatoire 45 et hissé le drapeau syrien sur son sommet.

Selon le site d’information syrien al-Hadath News, les forces gouvernementales syrienne sont parvenues à stopper l’avancée des miliciens et leur ont infligé de lourdes pertes.  Ces derniers ont été délogés du triangle qui relie Kassab-Samra- Assalma et des collines qui l’entourent. Ils ont été endigués dans une enclave géographique fermée où ils ont fait l’objet d’un déluge de feu. Ce qui explique leurs grosses pertes.

Cet exploit a été possible grâce à l’entrée en action d’une unité de frappe conçue spécialement par l’armée syrienne. Baptisée « Aigles du Sahara », elle avait entamé ses missions à Homs, à la frontière syrienne avec l’Irak pour couper les voies d’approvisionnement des miliciens entre les deux pays et a réalisé des missions spéciales à la frontière avec la Jordanie, selon le site libanais proche du CPL elnaschra.

Cette force spéciale formée d’élites de l’armée syrienne ainsi que de jeunes volontaires syriens âgés entre 25 et 40 ans est dotée d’armements légers et moyens et est parfois assistée par l’artillerie de l’armée. Elle s’est surtout spécialisée dans les embuscades et l’exécution des missions spéciales difficiles.

Alors que les militaires de l’armée régulière et leurs supplétifs dans les forces de défense nationale et de la résistance syrienne affluent en grands nombres dans la région, des chars ont été déployées sur les collines qui surplombent plusieurs villages.


Manif turques


En même temps, les régions turques limitrophes de cette région dont Iskenderun sont ces derniers temps le théâtre de manifestations effectuées par leurs habitants pour protester contre la politique turque d’ingérence en Syrie, et de soutien aux miliciens d’Al-Qaïda et autres rebelles.

Selon l’agence de presse Asia News,  lors d’une manifestation dans la localité Hreybate, dans la soirée de lundi, les manifestants se sont attaqués à une ambulance transportant des miliciens blessés syriens et arabes, et se rendant vers les hôpitaux de la ville d’Antakié.  

Les manifestants ont aussi réclamé au gouvernement turc de cesser d’approvisionner les miliciens en Syrie  en armes et munitions.

 

Nouvel appel aux femmes

 

Dans une vidéo publiée sur Twitter, un nouvel appel a été lancé par des miliciens aux femmes vivant dans le monde l’impiété (koufr) pour venir en Syrie.

«  Le conseil que j’adresse aux sœurs, et je pense que la plupart des moudjahidines le partagent, est de quitter les pays du polythéisme et de se rendre vers les pays de l’Unicité divine » a dit en anglais un milicien.

«Ici nous avons des maisons, de la sécurité et de belles vues. Dieu merci nous avons un grand nombre de frères et de sœurs qui nous aident pour fonder petit-à-petit une société islamique où, c’est important de le dire, les ennemis de Dieu paient le tribu (jizya) qui leur doit», a-t-il aussi dit.

ASL : 10 années encore, et Masri quitte  


A cet égard, et selon l’ancien numéro un de la milice pro insurrection de l’Armée Syrienne Libre le général déserteur Abdel Jabbar al-Akidi , la guerre en Syrie pourrait se poursuivre encore dix années.

«  La décision internationale est bien claire. Les Etats-Unis et la Russie ont convenu de laisser la guerre en Syrie suspendue, sans vainqueur ni vaincu même si elle se poursuit 10 années », a indiqué Akidi dans une déclaration accordée au site d’information Zamane al-Wasel .

Il a été évincé de son poste depuis un an, après avoir été accusé d’avoir manqué à son devoir de porter assistance aux miliciens dans la région de Qousseir, localité de l’ouest de Homs, limitrophe du Liban et qui a été sécurisée par l’armée syrienne l’an dernier.

Akidi a qualifié de « bonnes » sa relation avec les factions armées à Alep, et d’excellentes avec le Front al-Nosra.

Dernière évolution au sein de cette milice en perte de vitesse, Fahed al-Masri , son célèbre porte-parole relayé sur la plupart des chaines de télévision panarabes et occidentales l’a quittée. Dans un communiqué, publié lundi, il a imputé sa décision a plusieurs raisons dont « l’échec de parvenir à l’établissement d’un commandement unifié pour l’institution militaire de la révolution, le chaos qui sévit et le mélange entre le bon et le mauvais », selon Hadath News.


Autres


Finalement et pour illustrer l’ampleur des destructions qui ont eu lieu en Syrie, et selon le ministre syrien de l’électricité, pas moins de 80 centrales électriques sur les 400 du pays ont  été détruites et totalement endommagées par les rebelles.

Dans la province d'Alep, rapporte le site de la télévision iranienne arabophone al-Alam, 22 personnes loyalistes ont été exécutées dans la localite de Sfeira. certaines ont été decapitées et d'autres abattues d'une balle tirée à bout portant 

Source: Divers

01-04-2014 - 18:54 Dernière mise à jour 01-04-2014 - 18:54

 

Publié dans Syrie

Partager cet article

Repost 0