Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

L'UKRAINE SE REVOLTE : UNE FEMME PARLE AU NOM DU PEUPLE

Publié le par Tourtaux

 

L'Ukraine se révolte: Zaporozhié contre la mobilisation

 

 

 

Publié dans Ukraine

Partager cet article

Repost 0

ROBERT BIBEAU : LA PAUVRETE VOLONTAIRE DES NOUVEAUX VICAIRES DE L'ECONOMIE

Publié le par Tourtaux

LA PAUVRETÉ VOLONTAIRE DES NOUVEAUX VICAIRES DE L’ÉCONOMIE

 

8.02.2015

 

Bibeau.robert@videotron.ca

 

http://www.les7duquebec.com/actualites-des-7/la-pauvrete-volontaire-des-nouveaux-vicaires/

 

Un débat fait rage parmi les bobos, les poncifs économistes, les altermondialistes et  les intellectuels altruistes cloîtrés dans leur Tour d’Argent sur la rue Saint-Jean et dans les bistros des beaux quartiers de Paris, Montréal, Londres, Berlin et New York.  Naomi Klein et Noam Chomsky, font partie de cette fratrie des amis de la petite bourgeoisie.

 

LA question qui tue, LA question qui se pose à l’humanité selon les poncifs des cafés branchés  serait «Doit-on dire NON à la croissance ? » Reprenez votre souffle camarades – bonnes gens à l’arrêt d’autobus qui n’arrive pas, le ticket entre les dents glacées – citoyennes surtaxées – SDF mal logé – déshérités des soupes populaires et des comptoirs alimentaires – petits bourgeois surendettés – chômeurs désespérés – assistés sociaux paupérisés et ouvriers malmenés et surexploités. Quelques poncifs  déconnectés de la réalité se penche sur vos priorités et tels les curés, ils vont trancher à propos de vos désirs inavoués.

 

Pas un de ces bobos alter mondiaux s’épivardant dans La Presse des Affaires n’a remarqué que l’économie capitaliste est en sursis, qu’il n’y a plus de croissance réelle (j’exclus  la surchauffe monétaire inflationniste et l’enflure boursière des actifs spéculatifs). Aucun de ces plumitifs n’a noté qu’un krach boursier de « décroissance » catastrophique s’invite (1).  Et voilà ces intellectuels laïques spéculant sur les relents de bonheur de la décroissance et du misérabilisme croissant des travaillants – pas pour eux évidemment. Pour les plus âgés, vous vous souviendrez des curés et des vicaires d’antan qui discouraient devant nos parents à propos de la misère volontaire des riches souffrants de cet argent mal acquise, courbant sous le poids de ce patrimoine marchand spolié, que le thuriféraire opposait au bonheur du pauvre laboureur s’échinant sur sa charrue de la barre du jour à la nuit venue ?

 

Permettez que je vous cite une fleur de ce jardin d’universitaire. L’auteur sévit aux HEC – la grande école de nos futurs administrateurs capitalistes et étatiques. La prose du servant va comme suit : « Yves-Marie Abraham, cité dans ce dossier [du journal La Presse du 31 janvier 2015], tenant de la décroissance, affirme que « Ce modèle de croissance à tout prix arrive à ses limites ». Tiens j’avais cru comprendre que la croissance était terminée depuis longtemps et pas près de revenir. Mais où donc ce jésuite a-t-il observé de la croissance ? Est-ce auprès des malades qui attendent que le ministre de la Santé réduise les temps d’attente à l’urgence, ou auprès de ceux qui n’ont toujours pas de médecin de famille, malgré les promesses du ministre Barrette ?

 

Les poncifs économistes déblatèrent comme si quiconque ici sur Terre avait le moindre contrôle sur la croissance ou la décroissance économique – et sur l’évolution du mode de production capitaliste. Pourtant, chaque gouvernement aux parlements (à Québec et à Ottawa) fait la preuve d’une totale impuissance à contrôler quoique ce soit dans la gouvernance économique de la décroissance. Hier, Harper prétendait équilibrer ses finances. Aujourd’hui, il déchante puisque rien n’est assuré. Barack Obama ne contrôle pas l’économie américaine. Quel pouvoir de planification de la «croissance-décroissance» mondiale possède monsieur Abraham ?

 

On croit rêver à la lecture de ces billevesées déconnectées de la réalité, de la misère des quartiers, de l’endettement astronomique des foyers et de la pauvreté des enfants qui s’épand. C’est ce genre de mystique volontariste qui a fait voter par l’Assemblée nationale une loi pour combattre la pauvreté au Québec dont Québec Solidaire est si fier. Depuis ce libellé avorté, la pauvreté ne cesse de se développer dans la province de Québec en crise systémique chronique.

 

On nous permettra un dernier commentaire à propos des idées étalées dans le bréviaire de l’auteur de l’«Éloge de la richesse ». Ces fadas s’intéressent à l’indice de bonheur et supputent qu’à : « partir d’un certain niveau de PIB, il n’y a plus de corrélation entre le bien-être et la croissance économique, prenant pour exemple le Québec, qui se classe très bien dans cet indice de bonheur de l’OCDE même si son PIB par habitant est relativement peu élevé » (2).

 

Il faudrait que notre universitaire aille s’expliquer devant les vieillards parqués, non lavés, dans des résidences pour personnes âgées, parfois molestées, mal alimentées,  menacées, incendiées, taxées, qui en viennent à réclamer la mort comme une délivrance (et la petite bourgeoisie guerroie pour adopter des lois qui leur permette de se suicider).  Il est à combien l’indice de bonheur dans ces mouroirs de la providence ? Au lieu de prêchi-prêcha à propos de la pauvreté volontaire et plutôt que de spéculer pour savoir si la «croissance économique» est un objectif louable ou pernicieux ces économistes en tricycle devraient tenter de comprendre et de nous expliquer pourquoi la croissance durable est tout simplement impensable en économie capitaliste non planifiée et anarchique, soumise aux lois du profit maximum et de l’accumulation optimum.   

 

MANIFESTE DU PARTI OUVRIER : http://www.publibook.com/librairie/livre.php?isbn=9782924312520

 

 

 

(1)    http://plus.lapresse.ca/screens/d1bfc05f-c372-400c-a2d7-7c40742d6f96%7C_0.html

 

Publié dans Lutte des classes

Partager cet article

Repost 0

GRECE : LE RETOUR AU SMIC A 750 € EST REPORTE ... AUX CALENDES GRECQUES. IL SERA NEGOCIE ET CONDITIONNE A DES CADEAUX AUX ENTREPRISES

Publié le par Tourtaux

tsipras-juncker.jpgGrèce : le retour au SMIC à 750 € est reporté … il sera négocié et conditionné à des cadeaux aux entreprises

Article AC pour http://www.solidarite-internationale-pcf.fr/

Le temps des folles promesses semble déjà révolu pour le nouveau gouvernement grec, l'heure est au réalisme. Face à la levée de boucliers patronale, Tsipras et ses ministres rassurent : le SMIC à 750 €, ce n'est pas maintenant et ce ne sera pas sans compensation pour le patronat.



Le syndicat de classe PAME – lié fortement au Parti communiste grec – avait mis en garde la semaine dernière sur l'intention du gouvernement SYRIZA de revenir sur ses promesses électorales, et de ne pas rétablir le SMIC à son niveau d'avant 2012, soit 750 €.



La presse grecque confirme et relaie les propos du Ministre du Travail Panos Skourletis qui se veulent rassurants, enfin pour le patronat grec.



Skourletis a confirmé que l'augmentation-rétablissement du salaire minimum de 480 à 750 € ne serait pas mise en œuvre dans l'immédiat ni appliquée en une seule fois, elle serait négociée avec les « partenaires sociaux » et graduelle.



Tentant de souffler le chaud et le froid, le Ministre a insisté sur une « situation contradictoire », où il veut prendre des mesures mais est confronté aux résultats de la situation antérieure : « le tout, c'est que le bilan soit positif. Que le vent du changement souffle ».



Au-delà de ce lyrisme réaliste, Skourletis a confié une autre réalité bien prosaïque : aucune augmentation du salaire minimum sans contre-partie pour les entreprises.



« Elle (tout augmentation du salaire minimum) devra être articulée à des arrangements spécifiques qui donneront aux entreprises un peu d'air. Par exemple, les dettes des entreprises vis-à-vis des banques et fonds de pension pourront être reconsidérées ».



Le ministre a également évoqué une série d'exonérations fiscales patronales, qu'il souhaiterait voir appliquer avant tout aux petites et moyennes entreprises. Des déclarations qui ont de quoi susciter un scepticisme légitime :



les « PME » ne sont-ils pas toujurs l'alibi pour des exonérations fiscales au moyen et grand capital ? La « reconsidération » des dettes des entreprises, au cas par cas, n'est-ce pas la porte ouverte à une nouvelle forme de clientélisme ?



Il ne faut pas non plus oublier que le parti de droite extrême « Grecs indépendants » est connu – outre sa défense des privilèges des armateurs et de l'Eglise, et sa promotion d'une Armée forte – pour son insistance sur le soutien aux entrepreneurs endettés et criblés d'impôts.



La négociation d'un compromis SYRIZA-Grecs indépendants – hausse du salaire minimum vs exonérations fiscales patronales – est probable. On voit mal en quoi ce compromis constituerait une solution progressiste à la situation de travailleurs de Grèce.



Dans le même temps, le ministre de l’Économie Varoufakis indiquait lundi que si la privatisation du port du Pirée serait suspendue, il excluait toute « remise en cause des privatisations déjà réalisées », prétendant que ce serait « peu sage ». Une nouvelle version du « Ni-ni »



Combien de temps le « moment SYRIZA » va-t-il encore durer ? Au rythme des promesses déjà remisées, des espoirs en un bras de fer institutionnel qui semblent briser sur le « mur de l'Union européenne », la question se pose d'ores et déjà.

 

Lundi 9 février 2015

Publié dans GRECE

Partager cet article

Repost 0

RODEZ (12) : MARDI 17 FEVRIER TOUS ENSEMBLE POUR ACCOMPAGNER VICTOR AU TRIBUNAL, INCULPE POUR AVOIR VOULU PARTICIPER AU DIALOGUE SOCIAL !

Publié le par Tourtaux

Mardi 17 février à Rodez (12)

Soutenons Victor !

... inculpé pour avoir voulu participer au dialogue social !
Le 30 mai dernier à Rodez (12-Aveyron), Victor, Musicien Technicien intermittent du spectacle, participait à une manifestation " Contre la Précarité et pour de nouveaux Droits sociaux ".
Cette manifestation pacifique était co-organisée par le CIA, Collectif des Intermittents de l'Aveyron et des composants du mouvement social ( citoyens, collectifs, syndicats et partis politiques).
Le cortège a voulu ouvrir un dialogue social avec F. Hollande venu inaugurer le nouveau musée Soulages.
Un impressionnant dispositif policier était déployé ... Victor a été happé par les forces de l'ordre.

Arrêté, menotté, gardé à vue, Victor s'est vu accusé de violences sur agents.
Il a été inculpé.
Il a toujours nié les faits.

Il est convoqué au Tribunal correctionnel de Rodez le 17 février 2015 à 10 h.
Lors de ce procès, Victor aura besoin de toute notre solidarité, de tout notre soutien et ... de notre présence.
En recourant à la pénalisation en permanence, le gouvernement tente d'enfermer dans l'illégalité toute pensée contestataire ...
Accompagnons Victor au Tribunal !
Départ en cortège depuis la Salle des Fêtes à 9 h
(accueil petit déjeuner à partir de 8h)
Toute la journée, débats, stands information, spectacle de rue, prise de parole
Si vous ne pouvez venir à Rodez, vous pouvez adhérer au CSIDS :
http://csids.blogspot.fr/
Diffusez, relayez, informez !
Alain Bellebouche pour le CSIDS
Comité de Soutien aux Inculpés du Dialogue Social




--
CIP-idf
http://www.cip-idf.org/
https://fr-fr.facebook.com/CipIdf
Twitter : @CIPIDF
Pour ne pas se laisser faire, agir collectivement, partager infos et expériences, chaque LUNDI, de 15h à 18h, des PERMANENCES ont lieu au Café de la Commune Libre d’Aligre, 3 rue d’Aligre Paris, 12ème. Tel : 01 40 34 59 74

Publié dans Lutte des classes

Partager cet article

Repost 0

RESISTANCE POLITIQUE : TOUS SUSPECTS !

Publié le par Tourtaux

Dimanche 8 février 2015  

Tous suspects !

La source qui sert de base à l'article ci-dessous nous a paru fiable, mais en fait, c'est un canular ! La source réelle est "La dèche du midi", un site parodique. Bref, on s'est fait avoir. Mais l'histoire est belle et bien trouvée ! DR


Tous suspects, c’est le principe même de l’anti-terrorisme ! En voici une illustration, belle comme un gag de Dany Boon.

À la mi-janvier, la DGSI alerte une brigade de gendarmerie de l’Aveyron : un présumé terroriste se prépare à partir pour le djihad et ça ce passe dans leur coin. Les gendarmes font diligence, et en à peine quelques heures, un barrage intercepte un barbu au volant d’une Citroën. Il est franchement basané ! En fouillant le véhicule, les pandores trouvent un petit arsenal : un couteau de marque Laguiole, une hachette, un fusil de chasse, les munitions qui vont avec, et un sac d’engrais qui peut servir à faire des bombes. 

Placé en garde à vue, le barbu, qui s’appelle Raymond, s’explique. Sa barbe ? Ça fait 40 ans qu'il la porte. Il l'a rasée une fois, pour voir… mais sa femme ne lui a plus adressé la parole jusqu’à ce qu’elle repousse ! Basané ? Il est agriculteur, dit-il, et avec le soleil et le vent, derrière le pare-brise de son tracteur, on est toujours bronzé ! Le couteau ? Mais dans l’Aveyron, tout le monde a un couteau dans la poche ! La hachette ? C’est pour faire du petit bois. Le fusil ? Je suis chasseur, explique-t-il, avec permis et tout ! L’engrais ? Mais c’est pour ses champs, enfin !

Mais que faisait-il sur cette route ? Il doit se justifier : « depuis cet hiver, j’ai été pas mal occupé dans ma ferme et je n’ai pas eu le temps de faire du bois », dit-il. Alors avec le froid qui vient il a décidé d’acheter des chutes de bois. Comment ça, des chutes de bois ? « Ben oui », dit-il, « des chutes de bois, c’est moins cher. Avant de monter en voiture, j’ai appelé ma femme sur son portable pour lui dire que je partais pour la scierie ».

Voilà l’affaire : la DGSI écoute tout ! Et ils sont un peu à cran en ce moment à ce qu’il paraît. Alors, ils ont tout de suite prévenu les gendarmes ! Ceux-ci reconnaissent qu’ils ont été surpris lors de l’interpellation. Au lieu de hurler « Allah Akbar », comme il convient, le bougre n’a cessé de maugréer « Diou me damne ! Diou me damne ! »

La DGSI ferait mieux d’écouter ses collègues de la DGSE qui, en Syrie, arme et conseille des terroristes tout à fait authentiques !

D.R.

 

http://www.resistance-politique.fr/article-tous-suspects-125504010.html 

Publié dans Fascisme

Partager cet article

Repost 0