Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

BELGIQUE : LE GROUPE VLAN (GROUPE ROSSEL) POURRAIT LICENCIER 36 PERSONNES A BRUXELLES

Publié le par Tourtaux

Jeudi 20 décembre 2012420/12/Déc/201218:27

Le groupe Vlan pourrait supprimer 36 emplois sur 260 au sein de son entité bruxelloise, a indiqué le groupe mercredi lors d'un conseil d'entreprise, en raison de l'effondrement du marché de la petite annonce, la complexité grandissante du marché publicitaire local et le renforcement du support numérique.

Le groupe a annoncé "son intention de prendre diverses mesures visant à restaurer la rentabilité de ses activités bruxelloises, et dès lors à assurer leur pérennité". "En cinq ans, le chiffre d'affaires sur les annonces publicitaires au sein du groupe Vlan a baissé de 30% tandis que celui sur les petites annonces a chuté de 63%", souligne François Delcampe, directeur des ressources humaines du groupe Vlan (Vlan, 7Dimanche, Le Sillon belge et Landbouwleven). La version papier de Vlan avait quant à elle enregistré une perte de 17% de ses ventes entre 2011 et 2012, selon les chiffres de la dernière vague du Centre d'information sur les médias (CIM).


Une chute "inéluctable"

 

"Cette chute inéluctable, ainsi que les mutations technologiques provoquent la disparition de certaines activités au sein de l'entité bruxelloise du groupe Vlan", explique le groupe dans un communiqué. Une concertation avec les représentants du personnel doit avoir lieu mercredi à la suite de ce conseil d'entreprise. Ensuite, une assemblée générale se déroulera demain/jeudi à 09h00. La phase d'information et de concertation sociale, comme le prévoit la Loi Renault, débutera alors le 9 janvier afin de déterminer les alternatives existantes, diminuer l'impact social pour le personnel ou encore négocier des conditions de départ, précise François Delcampe. Trente-six emplois seraient ainsi menacés au sein de l'unité technique d'exploitation du groupe Vlan -à savoir principalement les activités commerciales- qui se situe à Evere.

 

Les critères de licenciement restent à fixer

 

Les critères de licenciement n'ont pas encore été fixés et seront discutés avec les membres du conseil d'entreprise. Ils seront liés aux besoins futurs de l'entreprise "qui devra repartir sur une base plus saine". Le groupe compte ainsi rattraper le train en marche de l'évolution vers le numérique qui est "plus rapide sur le marché bruxellois que dans les entités provinciales", constate le directeur des ressources humaines. L'annonce ne concerne pas les autres activités du groupe ni ses filiales en province qui "continuent à être rentables", précise le communiqué. "Le groupe devra continuer à développer ses activités en ligne, la plate-forme internet et des applications numériques", ajoute encore François Delcampe.


Les syndicats parlent d'une douche froide


L'annonce du licenciement collectif chez Vlan, dans son entité bruxelloise, a fait "l'effet d'une douche froide parmi les travailleurs, tant le nombre avancé est élevé", indiquent les syndicats dans un communiqué commun. "C'est très dur à encaisser pour les travailleurs, juste avant les fêtes. Ils sont frustrés car, durant les belles années, Vlan a été un peu la vache-à-lait du groupe Rossel. Il va falloir maintenant dépasser le stade de l'émotion et aller de l'avant", a commenté Pascal Freson de la CGSLB. Jeudi matin, une assemblée générale du personnel se tiendra sous l'égide de la direction chez Vlan Bruxelles. Une séance de questions-réponses se tiendra probablement. "Des actions ne sont pas à exclure dans les prochains jours", a confirmé le syndicat libéral.

 

http://www.cgtvdn.com/article-le-groupe-vlan-groupe-rossel-pourrait-licencier-36-personnes-source-rtl-be-113651777.html

Publié dans Lutte des classes

Partager cet article

Repost 0

LETTRE OUVERTE DES FEMMES CONGOLAISES DE LA DIASPORA A M. OBAMA

Publié le par Tourtaux

Lettre ouverte des femmes congolaises de la diaspora à M. OBAMA

 

 

 

 

Lettre ouverte des femmes congolaises de la diaspora à M. OBAMA

 

imageGoma1

 

A Son Excellence Mr. Barack OBAMA

Président des Etats-Unis d’Amérique

Maison Blanche

1600 Pennsylvania Avenue NW

Washington, D.C. 20500

 

Ref: FCDD/MCB-RM/004/1212

 

Excellence, Monsieur le Président,

 

Nous, Femmes Congolaise de la Diaspora, voudrions avant toute chose, vous présenter nos félicitations pour votre brillante réélection à la tête du plus puissant pays de la planète, et avons bon espoir que ce dernier mandant vous le consacrerez aussi pour ceux qui ne fondent leur espoir de nulle part et que vous saurez être à leur écoute.

 

A ce jour, au 21eme Siècle, les Congolais sont traités comme des sous-hommes : Enfants violés et sauvagement tués à coup de machette, vieillards violés, femmes violées, enterrées vivantes, femmes mutilées femmes meurtries, femmes sauvagement tuées et à qui ces criminels enfoncent des sticks de bois, des débris de verre et du sable dans leurs parties génitales.

 

Monsieur le Président,

 

Malgré le fait que le rapport des experts des Nations Unies accuse clairement le Rwanda et ses dirigeants d’être les auteurs des crimes abominables sur les populations sans défense en République Démocratique du Congo, il se trouve encore parmi les dirigeants de votre pays, des personnalités imminentes telles que Bill Clinton, Mme Suzanne Rice, Mme Gwendell Frazer pour nier sans honte cette évidence que ces criminels du M23 sont soutenus par le Rwanda et l’Ouganda. Mr Hermann Cohen pour sa part a déjà attribue les deux provinces du Kivu au Rwanda.

 

Monsieur le Président,

 

Nous Femmes Congolaise de la Diaspora, avons analysé très sérieusement la situation dans les pays des Grands Lacs et nous avons compris et conclus que c’est votre pays qui est à la base de nos malheurs, car comment comprendre que la grande puissance américaine, celle qui, avec ses satellites, ses écoutes, ses hélicoptères et ses avions, aidait ceux qu'on nommait " rebelles ", mais qui, en réalité, étaient en très grande majorité des Rwandais ou des Ougandais, à localiser les prétendus " génocidaires " pour les liquider alors qu’il ne s’agissait que des pauvres femmes et enfants sans défense ?.

Comment ne pas être révoltées par la passivité, voire par la bienveillante sollicitude des différentes Administrations Américaine dont le votre d’être complice de cette abomination et ce malgré le fait qu’un pré rapport de l'ONU rendu public en août 2010 décrit comme un probable génocide commis en République démocratique du Congo en 1996 et 1997 ?

Comment accepter les propagandes officielles des Administrations Américaine de l'époque, qui voulait que les Hutus n'eussent que ce qu'ils méritaient et que les Tutsis exerçassent là un légitime droit de revanche ? Alors que, justement, la version officielle de l'histoire, reçue et acceptée par la communauté internationale, est fausse ? Pourquoi cette hypocrisie ?

Monsieur le Président,

Une femme de votre pays ne pouvant plus supporter ces fausses propagandes américaines avait réagi et voici comment :

En effet, en 2001, Mme Cynthia McKinney, Candidate du parti écologiste aux élections présidentielles américaines de 2008, Ancienne sénatrice du parti démocrate, envoyée spéciale de Bill Clinton dans les Grands Lacs en 1997 ,écrit à George Bush :« Je viens juste de rentrer de la République Démocratique du Congo …Malheureusement ,je me vois dans l’obligation de vous informer qu’en R.D.C. ,comme en Afrique en général, des crimes se commettent, avec apparemment l’aide et le support de votre administration. Je tiens à vous dire que la politique des Etats-Unis a échoué en R.D.C….Le résultat est une politique africaine brouillonne, désordonnée, un continent à vif et la complicité des Etats-Unis dans ces crimes contre l’Humanité. …Je dois ajouter que votre échec à arrêter l’invasion illégale de la R.D.C. qu’ont mené à termes vos alliés, l’Ouganda et le Rwanda, a porté directement ces pays à commettre des crimes contre l’humanité en territoire congolais.”

“Maintenant, vous-même, vous demandez au monde qu’il ferme les yeux devant cette politique scandaleuse, alors que le monde entier sait que l’Ouganda comme le Rwanda ont attaqué militairement le territoire de la R.D.C. Et cela jusqu’à l’intérieur du pays et non pas seulement sur les frontières. Les atrocités qu’endurent quotidiennement tous les habitants de cette région sont scandaleuses. C’est la conséquence de la mauvaise politique des Etats-Unis et de l’indifférence du leadership américain. Vos alliés Rwandais et Ougandais ont rayé de la carte du Congo l’équivalent de toute la population du Danemark, voire de la Belgique. Leur rêve est de morceler le territoire congolais et d’en prendre le contrôle au profit des multinationales étrangères et les Etats-Unis qui les appuient. …Depuis plus d’un demi-siècle, le peuple congolais souffre et subit toutes sortes d’agressions. Autrefois, c’était la colonisation belge qui prétendait lui apporter la « civilisation ».

Aujourd’hui, ce sont les Etats-Unis qui prétendent l’aider à vivre en « démocratie ». Pour « civiliser » les Congolais, le roi Léopold II leur faisait couper les bras. Pour leur apporter « la démocratie », les Etats-Unis les laissent se massacrer. Derrière l’envie apparente d’apporter « la civilisation » et « la démocratie » aux Congolais, se cache le besoin récurrent de profiter des énormes richesses minières du Congo, richesses dont s’emparent des Belges et des Américains, tantôt discrètement tantôt ouvertement, depuis très longtemps. Ce sont toujours ces immenses richesses qui ont toujours attiré Européens et Américains au Congo et qui excitent tant leur convoitise et qu’ils en oublient les êtres humains qui peuplent ce pays. En 1961, les Etats-Unis avaient décidé d’assassiner le leader nationaliste congolais Patrice Lumumba parce qu’ils ne voulaient pas que les Congolais contrôlent eux-mêmes leurs richesses. En 2001, j’ai découvert que certains pays, dont les Etats-Unis et le Rwanda, ne supportaient plus Laurent –Désiré Kabila depuis qu’il avait pris la décision de se débarrasser des soldats rwandais qui occupaient son pays, en même temps qu’il changeait de partenaires miniers.

L’assassinat de Laurent –Désiré Kabila n’est pas non plus le résultat d’un hasard malencontreux. J’ai eu le temps de m’apercevoir que des réseaux politico-mafieux très puissants rodaient, comme des vautours, autour des richesses de la République démocratique du Congo avant même sa prise de pouvoir en 1997 ; ils n’ont d’ailleurs pas quitté les lieux… . Après la mort du « soldat du peuple », « Les Etats-Unis et certains pays européens continuent de surveiller de près les richesses du Congo et à fermer les yeux sur les massacres à grande échelle commis dans ce pays. Plus de 6 millions de Congolais sont morts depuis 1998, dont plus de la moitié tombée sous les balles des soldats du président rwandais Paul Kagamé, notre homme à tout faire en Afrique Centrale. A vrai dire, nous disposons de preuves suffisantes sur ce que fait le Rwanda dans cette région. Mais à ce jour, aucune sanction n’a été prise pour arrêter la guerre et le pillage des ressources naturelles en République démocratique du Congo. Lorsque, j’étais au Congrès, j’avais aidé le groupe d’experts des Nations Unies à rassembler une petite partie des preuves sur le pillage de la République démocratique du Congo : au final, le Conseil de Sécurité n’a adopté aucune sanction à l’encontre des pilleurs. La R.D.C. est toujours pillée et chaque jour, le nombre de femmes congolaises violées, torturées et tuées, augmente. Cela n’entraîne toujours pas de sanction contre les auteurs de ces atrocités…

 

Monsieur le Président,

 

Cette lettre de l’ancienne Sénatrice prouve à suffisance l’implication des Etats-Unis dans des crimes de guerre, crimes contre l’humanité et dans des crimes de génocide. Nous ne sommes plus naïves. C’est pourquoi, nous vous demandons de vous pencher, dès réception de la présente lettre sur le sort du Congo et des Congolais en particulier au sort des femmes et enfants qui subissent les affres des agressions répétées des armées régulières du Rwanda, de l’Ouganda et du Burundi. Nous vous en serons infiniment reconnaissantes si vous interveniez pour faire cesser les massacres des civils innocents au sein de la République Démocratique du Congo. Car à quoi alors sert le prix Nobel de la paix qui vous avez été décerné ?

 

Monsieur le Président,

 

Nous avons été claires : bannissons l’hypocrisie qui a servi tout au long du 20ème siècle Mais, il nous semble, malheureusement que nous vivons dans les mêmes incertitudes de ce siècle écoulé, parce que les hommes et les femmes de votre pays tels que Bill Clinton, Hilary Clinton, Georges Bush, Dick Cheney, Donald Ramsfield, Suzanne Rice, Gwendell Frazer, Hermann Cohen, Madeleine Albright, Colin Powell et tant d’autres que vous connaissez, n’ont pas cherché la face de DIEU, mais au contraire, ils se sont détournés de LUI en choisissant de servir le MAL en incitant des tueurs-tutsi-rwandais de l’AFDL, du RCD/Goma, du PPRD, du CNDP, du M23 et de l’ARC d’exterminer le peuple bantous du Kongo comme ce fut le cas pour les Indiens d’Amérique et des Noirs américains. Ces tueurs rwandais appliquent les lois éculées de Lynch du Ku Klux Klan en égorgeant des enfants, en mutilant sauvagement des femmes.

 

Comment pouvez-vous rester silencieux sur ces abominations ? Et où avez-vous mis le discours d’Abraham LINCOLN ? L’homme qui a mis fin à l’esclavage et affranchi le peuple noir ? Cet homme providentiel avait su faire la part des choses, c’est à dire, qu’il avait le sens du sacré et de la noblesse pour l’humanité. Vous avez prêté serment sur sa Bible…vous devez alors être a la hauteur de sa grandeur d’âme et d’esprit.

 

C’est pourquoi nous vous demandons dès l’instant où vous recevrez cette lettre de méditer profondément sur ces 2 versets bibliques :

 

1. « Et je punirai la terre de sa malice, et les méchants de leur iniquité; je mettrai fin à l'orgueil des superbes, et j'abattrai l'insolence des oppresseurs » (Esaïe 13:11).

 

2. « Tôt ou tard, le méchant ne demeurera point impuni; mais la race des justes sera délivrée » (Proverbes 11:21)

 

Tout ce que nous vous demandons, Monsieur le Président, c’est de nous prouver que vous êtes un homme épris de paix et de justice ; dans ce cas, nous vous demandons d’aider la République Démocratique du Congo afin de la rétablir dans ses droits les plus légitimes, à savoir la récupération de l’ensemble de son territoire, de faire pression sur les pays responsables des massacres à verser des dommages-intérêts aux familles des victimes innocentes, car elles n’ont pas d’avocat pour les y assister.

 

Au delà, nous vous demandons de faire pression sur Kagamé et Museveni, de cesser de commettre des crimes en République Démocratique du Congo.

 

Pour Nous, Femmes Congolaises de la Diaspora, les dirigeants du Rwanda, de l’Ouganda et de Burundi sont des menaces à la paix et à la sécurité internationale et nous ne comprenons pas comment vos Administrations successives ont pu recevoir à la Maison Blanche des hommes ayant les mains tachées de sang ?

 

En tout cas, Nous Femmes Congolaises de la diaspora ne laisseront pas ces crimes impunis, même nos générations futures demanderont des comptes pour que justice et dédommagement soient faits à la République Démocratique du Congo et au Peuple Congolais.

 

Nous considérons également que l’armée régulière du Rwanda, l’armée régulière de l’Ouganda ainsi que l’armée régulière du Burundi comme étant des “forces négatives” occupant illégalement notre pays, causant la mort et la désolation au sein des populations congolaises au même titre que le M23 et autres FDLR, interhamwe, Mai-mai, les Mbororo et d’autres groupuscules criminels qui sèment la mort et la désolation au Congo.

 

 

Un jour après la 2ème guerre mondiale, la Communauté Internationale avait dit ceci : "plus jamais ça", aujourd'hui cette même Communauté Internationale agit envers les nations du sud en l'occurrence la RDC, pire que les nazis, où allons nous ? Où est la justice, la démocratie ?

 

Le Rwanda n’a pas de place au sein du Conseil de Sécurité des Nations Unies: Tous les dirigeants rwandais et ougandais, y compris Kagamé et Museveni, devrons être traînés devant la Cour Pénal Internationale comme des criminels de droit commun pour des crimes de guerre, crimes contre l’humanité et crimes de génocide. Vous avez le pouvoir de le faire car c’est la mission que DIEU vous a confiée.

 

Monsieur le Président, nous croyons vous avoir dit ce que nous pensons dans le plus profond de nous même car, nous sommes persuadées que c’est à vous qu’est donné la mission du bonheur de l’humanité, de part la place et le rôle que vous occupez dans le monde d’aujourd’hui.

 

 

De ce qui précède, Nous sollicitons auprès votre bienveillante Personne une audience pour vous exprimer de vive voix notre détresse et notre indignation.

Veuillez agréer, Monsieur le Président, l’expression de nos déférents hommages.

Londres, le 14 décembre 2012

 

Pour les Femmes Congolaise de la Diaspora,

Marie-Christine BALANGA

Copie pour information aux :

-Au Congres des Etats-Unis d’Amérique

-A la Reine d’Angleterre

-A Sa Sainteté le Pape Benoit XVI

-Au Président de la République Française

-Au Roi des Belges

-Au Président de l’Afrique du Sud

-Au Président du Venezuela

-Au Premier Ministre du Canada

-Au Premier Ministre du Québec

-A la Reine Beatrix des Pays-Bas

-Au Président de la République de Chine

-Au Premier Ministre du Japon

-A Mme le Président du Brésil

-Au Président de la République de l’Inde

http://www.afrohistorama.info/article-lettre-ouverte-des-femmes-congolaises-de-la-diaspora-a-m-obama-113629882.html

Publié dans L'Afrique en lutte

Partager cet article

Repost 0

LE 6 DECEMBRE 1986 ETAIT ASSASSINE L'ETUDIANT MALIK OUSSEKINE

Publié le par Tourtaux

http://mai68.org/spip/spip.php?article4787

Les policiers ont assassiné Malik Oussekine le 6 décembre 1986 vers une heure du matin (vidéo 4’39)

jeudi 20 décembre 2012, par Visiteur (Date de rédaction antérieure : 20 décembre 2012).

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

 

Les PVM - Policiers Voltigeurs Motorisés - en action !

Cliquer sur l’image pour voir la vidéo.

1986 - Malik Oussekine

http://debord-encore.blogspot.fr/2010/04/asger-jorn.html

mercredi 28 avril 2010

Depuis le 25 novembre 1986, étudiants et lycéens manifestaient contre le projet Devaquet. De graves affrontements avec la police avaient lieu pendant les manifestations, faisant des dizaines de blessés.

Le 6 décembre 1986, après une manifestation, des éléments incontrôlés occupaient la Sorbonne. L’université est évacuée dans le calme vers 1 heure du matin mais quelques manifestants restent dans le quartier latin, occupent la rue et tentent d’élever une barricade à l’angle de la rue Monsieur-le-Prince et de la rue de Vaugirard dans le 6e arrondissement de Paris. Immédiatement, une équipe de voltigeurs motocyclistes est envoyée sur place.

Les voltigeurs sont des policiers montés à deux sur une moto tout-terrain. L’un conduit, l’autre est armé d’une matraque. Ils ont comme mission de « nettoyer » les rues après les manifestations en pourchassant les « casseurs ». Malik Oussekine, étranger au mouvement étudiant, sortait de son club de jazz. Il est minuit. Des voltigeurs le remarquent et se lancent à sa poursuite. Malik Oussekine court, il croise un homme qui rentre chez lui. Celui-ci, fonctionnaire des finances, laisse l’étudiant entrer dans le hall de son immeuble. Ce dernier se croit à l’abri, mais les policiers qui l’ont suivi entrent à leur tour. Selon le fonctionnaire des finances, seul témoin des faits, les voltigeurs « se sont précipités sur le type réfugié au fond et l’ont frappé avec une violence incroyable. Il est tombé, ils ont continué à frapper à coups de matraque et de pieds dans le ventre et dans le dos ».

Malik Oussekine est enterré au cimetière du Père-Lachaise à Paris. Le 7 décembre 1986, une manifestation voulue silencieuses par la bande à socialauds-Harlem et qui rassemble 60 000 personnes à Paris se transforme en émeute.

Comme le déplorent les articles de presse plus bas, des Incontrôlés-Situationnistes passent à l’action avant même l’arrivée des Autonomes. Une petite escouade de CRS chargée de protéger le comico du 13e est débusquée à l’angle de la rue Coypel. Deux énergumènes qui ne savent pas encore que 3 ans plus tard ils fonderons ACT-UP Paris utilisent un kilo de Mandarines pour bombarder les CRS aux cris de "Flics, fascistes, assassins" attirant l’attention des inorganisés et Autonomes et déclenchent l’émeute…

Les deux voltigeurs directement impliqués dans sa mort passent en jugement pour « coups et blessures ayant entraîné la mort sans intention de la donner ». Ils sont condamnés le 28 janvier 1990 à deux et cinq ans de prison avec sursis. En interne, leur administration les sanctionne par des mesures disciplinaires de deuxième et quatrième groupe. Celui qui était âgé de cinquante-trois ans au moment des faits écope du niveau de sanction le plus sévère, la mise en retraite d’office. Le second est sanctionné par un déplacement d’office.

 


Hommage des étudiants en 1986 après l’assassinat de Malik Oussekine

Publié dans Lutte des classes

Partager cet article

Repost 0

LES DERNIERES NOUVEAUTES PUBLIEES PAR LES CAMARADES DU SITE RESISTANCE.FR

Publié le par Tourtaux

Voici les dernières nouveautés publiées sur le site de Résistance.

 

La lutte contre l'impérialisme et le sionisme : une nécessité de notre temps

La dangerosité de l'État d'Israël apparaît comme une évidence. Les exactions commises soit directement par lui, soit par des alliés ou des mercenaires nous le rappellent quotidiennement. La presse du régime, dans une vaste entreprise de diversion, ne cesse de mettre en avant le programme nucléaire iranien, sans dire que Téhéran a toujours manifesté son intention de ne pas détenir l'arme atomique… mais sans dire non plus que l'État sioniste détient, lui, quelque quatre-vingts têtes nucléaires (rapport 2009 du SIPRI) et que sa capacité de production de matières fissiles ne cesse d'être développée.

lire l'article entier

Patriyòt n° 10, journal du PKLS

Le Parti communiste pour l'indépendance et le socialisme (Pati kominis pour lendépandans ek sosyalizm en créole) vient de nous envoyer le dernier numéro de Patriyòt, la nouvelle version de son mensuel.

lire l'article entier

Des syndicats soutiennent l'impérialisme !

La CGT, la FSU et Solidaires ont fait le 5 décembre dernier une déclaration commune sur la Syrie depuis le siège de la CGT à Montreuil. Ces syndicats s'alignent sur les intérêts de l'Empire, de l'Union européenne, contre le peuple syrien. Voyons ce texte.

lire l'article entier

Les Italiens luttent pour survivre...

Une crise comme les Italiens n’en ont jamais connue. Une crise qui bouscule toutes les certitudes et qui fait craindre un avenir bien sombre.

Le 46ème rapport du CENSIS ne nous pousse en effet pas vraiment à l’optimisme. Son analyse est sans appel : la sécurité de l’emploi est précaire, les traitements et les salaires sont modestes et ne permettent pas d’avoir un niveau de vie décent,...

 

lire l'article entier

La Grèce commémore Alexis, tué à l'âge de 15 ans par un policier

Il y a quatre ans déjà qu'Alexis, quinze ans, était froidement tué par un policier alors qu'il était en train de discuter avec des gamins de son âge sur une place du quartier d'Exarchia à Athènes. C'était le 6 décembre 2008… Epaminondas Korkonéas descendit ce jour-là de son véhicule, s'approcha tranquillement du groupe de jeunes avec lequel il avait eu peu de temps auparavant une altercation et ajusta son tir. Une détonation retentit. Puis, sans se départir de son calme, remonta dans sa voiture et redémarra.

lire l'article entier

Grèce : chronique d'un système de santé en chute libre

Helena Dimitriadis est dans une position intéressante. Sept mpois. Des jumeaux. Elle avoue : « les neuf cents euros à payer pour les examens et l’accouchement, je ne les ai pas ». Elle s’est levée ce matin à six heures et demie, a pris le tramway et est désormais en pole-position dans la queue qui s’étale devant la porte de l’hôpital tenu par Médecins du monde. Le serpent humain, derrière elle, est long et coloré. Deux cents personnes sont en attente d’une visite ou d’une vaccination… gratuite. C’est l’avant-garde de ce million et deux cent mille damnés qui, fautifs d’avant été privés d’emploi depuis plus d’un an en Grèce (et en Europe) ont perdu le plus élémentaire des droits : celui de se soigner.

lire l'article entier

L'Afghanistan, antichambre du déclin des États-Unis

Avec le retrait des troupes combattantes d'Afghanistan, prévu pour la fin de l'année 2014, la Maison blanche commence à songer à la forme que prendra la présence militaire qui sera maintenue, officiellement sous couvert de missions d'instruction ou antiterroristes, dans ce pays ô combien stratégique. Les dernières indiscrétions de la presse étasunienne font état de plusieurs hypothèses allant du simple maintien d'unités spéciales représentant moins d'un millier d'hommes à un contingent beaucoup plus nombreux dont l'effectif avoisinerait les 10.000 militaires.

lire l'article entier

Russia Today réagit !

Au cours de l'attaque d'Israël contre Gaza, l'immeuble qui abrite les médias a été la cible de plusieurs missiles. Selon l'AFP, deux hôtels qui abritent des journalistes sur le front de mer (le Beach Hotel et le Commodore) ont été attaqués. Il s'agit bien sur d'un acte d'intimidation délibéré. L'AFP se contente de rendre compte des événements, donner les justifications de la propagande israélienne, et se garde bien de la moindre critique !

lire l'article entier

À propos de l'aéroport de Notre-Dame des Landes

Nous vivons dans un monde formidable : les caisses sont vides, il y plus un rond, nous dit-on, mais pour Vinci, c'est différent ! Pour eux, il y a tout l'argent qu'il faut, parce que eux, ils sont au CAC 40. Alors, ils vont construire un nouvel aéroport du côté de Nantes, (enfin, ils essayent !). L'État a signé un contrat avec Vinci fin 2010. À l'époque, c'était donc Nicolas Sarkozy qui était président. Le changement, c'est pour maintenant, donc on continue pareil ! C'est simple : l'État lève l'impôt, et Vinci encaisse. L'aéroport ne sert à rien, pensez-vous ? Grave erreur, il est très utile, au contraire, pour enrichir Vinci !

lire l'article entier

Á qui profite le déclassement de l'économie française par Standard & Poor's ?

L'usure internationale ne désarme pas, et c'est désormais au tour de la France, deuxième économie européenne, d'en faire les frais. L'agence privée étasunienne Standard & Poor's a ainsi confirmé la dégradation des notes à long terme AA+ et à court terme A-1+ de la France. Cette décision intervient quatre jours à peine après le déclassement opéré par Moddy's, une autre agence de notation. " Après la stagnation de 2012, a déclaré Standard & Poor's, nous nous attendons à ce que la croissance de l'économie française ne dépasse pas 0,4% en 2013 ".

lire l'article entier

La Palestine a le droit de se défendre !

La Palestine a le droit de se défendre. Parce que c'est elle qui est agressée, occupée, dépecée depuis 60 ans, et non l'inverse ! Israël tue délibérément, détruit les infrastructures du gouvernement, et, comme le font tous ceux qui ont tant de choses à cacher, détruit les bâtiments où se trouvent les médias. Et Israël promet de faire pire dans les heures qui viennent.Mais pourquoi cette agression contre Gaza, et pourquoi maintenant ?

lire l'article entier

 

 

Publié dans Lutte des classes

Partager cet article

Repost 0

LES ARDENNES QUI SOUFFRENT - LA SOUS FRANCE:150 COURAGEUSES OUVRIERES DU GROUPE HERMES DE LA MAROQUINERIE DES ARDENNES EN GREVE SPONTANEE DURANT DEUX JOURS ONT ARRACHE UNE AUGMENTATION SUBSTANTIELLE

Publié le par Tourtaux

HERMES à Bogny-sur-Meuse : les ouvrières arrachent une augmentation !

hermes Implantée depuis 10 ans à Bogny-sur-Meuse (08) , grâce à de nombreuses aides publiques , la maroquinerie des Ardennes ( du groupe de luxe Hermes) pratique une politique salariale inversement proportionnelle à sa généreuse distribution de dividendes aux actionnaires !!


Profitant d'un taux de chômage important et de la rareté des emplois féminins dans les Ardennes , la direction impose des salaires proches du Smic ....alors que chaque salariée produit environ 15 sacs de luxe par mois à 3500 euros pièce ! A Bogny , les Ardennes qui souffrent - la sous France , ont juste le droit de rester bouches cousues ! c'est pourquoi il convient de saluer le courage des 150 ouvrières qui viennent de faire 2 jours de grève dans un climat tendu pour demander une hausse de salaires !


La demande des grévistes était de 60 euros /mois : elles ont obtenu avec leurs syndicats une augmentation de 41 euros par mois de salaire , 10 euros de prime/mois et 30 euros de primes personnalisées . C'est une première victoire !


Comme le dit une habitante du bourg , "les Ardennes , à mes yeux, c'est la Chine de la France. On a des salaires trés bas , on n'est pas trés qualifiés au départ , mais on apprend vite , on est vaillant et pas toujours trés au courant de nos droits ."


Le groupe HERMES profite abusivement de cette situation pour faire des profits hors normes !! ainsi , il a réalisé en 2011 le MEILLEUR BENEFICE NET DE SON HISTOIRE ( plus 40,9 %) selon la presse financière ... et il a distribué UN DIVIDENDE EXCEPTIONNEL DE 5 EUROS PAR ACTION , soit la somme ASTRONOMIQUE de 738 MILLIONS D'EUROS POUR L'ENSEMBLE DES ACTIONNAIRES !!


Cerise sur le gâteau , le gérant d'Hermés vient d'annoncer ( en Novembre) que le luxe ne connait pas la crise et que -au vu des résultats des 3 premiers trimestres , les prévisions 2012 sont "dans le haut de la fourchette visée" ...comparables à 2011 !


Les salariées de Bogny , championnes de la productivité du groupe et moins bien payées qu'ailleurs , ne devraient pas se contenter des miettes laissées par les actionnaires ....d'autant qu'Hermés a une trésorerie pléthorique et ne risque pas de délocaliser !!


Par Jean-Charles VAN BERVESSELES

 

http://jean-charlesvanbervesseles.elunet.fr/

Publié dans Lutte des classes

Partager cet article

Repost 0