UNE FRANCE COLONIALE ET ARROGANTE, CELLE DE LA HONTE, SURPASSE SES ALLIES OCCIDENTAUX APRES LA RIPOSTE DU HEZBOLLAH CONTRE L'ARMEE D'OCCUPATION ISRAELIENNE

Publié le par Tourtaux

 

Quand la France surpasse ses alliés occidentaux dans son arrogance au Liban

 

L’équipe du site

Alors que le Liban a déposé une plainte au Conseil de sécurité contre le bombardement israélien du sud du Liban et l'assassinat du soldat espagnol des forces de la FINUL, la France, toujours fidèle à ses habitudes coloniales, joue un rôle ambigu et partial envers le Liban..

En effet, la France a surpassé ses alliés occidentaux lors de la réunion du Conseil de sécurité de l'ONU concernant  la situation au Liban-sud suite à la riposte  du Hezbollah contre les forces d'occupation israélienne dans les hameaux  de Chebaa.

Hormis le fait que la réunion s’est tenue à la demande de la France, mais en plus  l'ambassadeur français au Conseil de sécurité, François Delatre, à tenté de faire pression sur les pays membres, afin d'adopter une résolution condamnant la riposte du Hezbollah et la qualifiant de « violation de la  1701 qui risque de causer une  escalade».

Toutefois, la diplomatie libanaise, avec le soutien de la Russie et de la Jordanie, a réussi de freiner la poussée française et a réorienté les efforts vers une déclaration  «équilibrée». En effet, le texte  s’est contenté d’exprimer  « une  préoccupation » et «invite les deux parties à faire preuve de retenue et de respecter la  résolution 1701», ont rapporté des sources libanaise citées par le quotidien libanais alAkhbar .

Or,  la France semble exceller dans son rôle de double face, d’un côté elle fait preuve d’une  intransigeance contre le Hezbollah au Conseil de sécurité, de l’autre, elle tient à dialoguer avec le Hezbollah avec la visite attendue de Giro en Février pour discuter des élections présidentielles, sans compter que  l’ambassadeur de la France au Liban , Patrice Paoli, a essayé, après le raid israélien de Qoneitra à tenter de sonder les réactions du  Hezbollah sans réussir à obtenir des réponses de sa part, pour disparaitre de vue  après l’opération  de Chebaa.

 

Source: Médias

30-01-2015 - 16:03 Dernière mise à jour 30-01-2015 - 16:03

 

 

Publié dans LIBAN

Commenter cet article