UKRAINE : DANS SA FOLIE CRIMINELLE, LE PRESIDENT MILLIARDAIRE ET ROI DU CHOCOLAT A-T-IL FRANCHI LE POINT DE NON RETOUR ?

Publié le par Tourtaux

lundi 19 janvier 2015

Le point de non retour est-il franchi ?

Porochenko décidé a aller au bout de folie criminelle !

Comme à chaque fois, que les négociations de paix s'apprêtent a reprendre sur le discours des armes, le gouvernement de Kiev relance les combats et les bombardements contre les bastions séparatistes, accusant ensuite ces derniers d'avoir commencé en premier. 

Par exemple, en ce début de janvier si l'aéroport a été repris de force par les Forces Armées de Novorossiya, c'est pour permettre à ces dernières d'avancer vers les positions tenues par l'artillerie de Kiev qui avait repris intensément ses bombardements sur les quartiers résidentiels.

Il est fort à parier que le compte rendu de situation que les occidentaux vont présenter aux prochaines réunions de l'Union Européenne concernant la crise, commenceront perfidement à la contre-attaque séparatiste devenue agression terroriste...

Porochenko a donc choisi l'option militaire ou plutôt génocidaire, car en donnant l'ordre à son armée d'écraser les villes du Donbass sous le feu de ses canons et de son aviation, il provoque une escalade gravissime dans un  conflit aux enjeux et menaces internationales. 


Jusqu'où les occidentaux vont-ils soutenir ce satrape meurtrier ? est-il encore le pantin d'une stratégie étasunienne d'agression contre la Russie ou dans sa folie,a-t-il échappé à tout contrôle de ses parrains cupides et stupides ?


 

Dans les 2 cas si rien est fait pour stopper ce fou, il est probable, 1 siècle après 1914, que l'Europe soit précipitée à nouveau dans une nouvelle spirale suicidaire, car la Russie malgré tous ces efforts diplomatiques ne pourra laisser exterminer la population du Donbass, sans réagir par d'autres moyens.


Erwan Castel


Porochenko a rejeté le plan Poutine de retrait de l'artillerie 
et a commencé l'agression


Article publié sur le site "RUSSIA TODAY" le 18 janvier 2015, le lien :  ICI

Le plan de cessez le feu de Poutine rejeté par Kiev !
video
Kiev a repris son offensive militaire dans l'Est de l'Ukraine le dimanche malgré la réception d'une proposition jeudi soir par le président russe que les deux parties du conflit retirent leur artillerie lourde, a déclaré l'attaché de presse du Président Poutine.

"Ces derniers jours, la Russie a toujours fait des efforts pour arbitrer le conflit. En particulier, le jeudi soir, le président russe Vladimir Poutine a envoyé un message écrit à président ukrainien Porochenko, dans lequel les deux parties au conflit ont été offerts un plan concret pour l'enlèvement de artillerie lourde. La lettre a été reçue par le Président de l'Ukraine le vendredi matin," a déclaré le porte parole du  Kremlin, Dmitri Peskov, à l'agence RIA Novosti.

"Les derniers développements en Ukraine liés aux bombardements renouvelés des zones peuplées dans les régions de Donetsk et de Lougansk et une grave alarme et qui a pour conséquence de mettre en péril le processus de paix basé sur le mémorandum Minsk," a écrit Vladimir Poutine

Poutine a proposé le retrait immédiat de l'artillerie d'un calibre plus de 100 mm à la distance définie par les accords de Minsk. La Russie est prête à contrôler le respect de ces mouvements conjointement avec l'OSCE, conclut la lettre.

Cependant, Peskov a souligné, que le dirigeant ukrainien a rejeté le plan, sans offrir des solutions de rechange et que "des actions militaires ont été à nouveau déclenchées" entraînant une "dégradation absolue de la situation dans le sud-est de l'Ukraine."

Un immeuble résidentiel à Donetsk endommagé par des bombardements
ukrainiens le 18 Janvier 2015 (RIA Novosti / Mikhail Parhomenko) 
Le ministère russe des Affaires étrangères a accusé Kiev d'utiliser le cessez le feu pour "regrouper ses forces, en essayant de prendre le chemin d'une nouvelle escalade avec un but de « régler » le conflit d'une manière militaire."

"Nous sommes profondément préoccupés par le fait que la partie ukrainienne continue d'accroître sa présence militaire dans le sud-est du pays, en violation des accords de Minsk," a indiqué le ministère dans un communiqué.

Les troupes ukrainiennes ont lancé un assaut massif sur les domaines de la milice le dimanche matin.

L'ordre de Kiev est intervenu après plusieurs jours de violents affrontements dans les ruines de l'aéroport international de Donetsk - une scène de combats incessants au cours des mois au milieu d'un cessez-le fragile entre l'armée ukrainienne et les milices locales.

Vue de drone de l'aéroport de Donetsk 
video
Il a également été évoqué le bombardement meurtrier d'un bus plus tôt cette semaine; où 12 personnes ont été tuées mardi lorsque le bus a été pris pour cible à un poste de contrôle tenu par Kiev près de la ville de Volnovakha.

Les Forces Armées de Novorossiya ont nié les accusations selon lesquelles la milice locale était responsable, affirmant que le bus a été ciblé par les troupes ukrainiennes.

Un brusque escalade des affrontements a également été signalée sur toute la ligne de front à Donetsk et dans les régions avoisinantes.

La Russie a exhorté tous les membres de la communauté internationale, notamment l'OSCE, d'exiger que Kiev stoppe inconditionnellement sa politique forcée du conflit.

"Il y a un besoin urgent de cesser les hostilités et de reprendre le mode« silence »en Ukraine; la mission de l'OSCE devrait jouer un rôle particulier dans ce domaine, "

Moscou a souligné la nécessité de poursuivre les discussions au sein du groupe de contact pour respecter les accords de Minsk, en disant qu'il va faire tout ce qu'il peut pour que le groupe peut se réunir au début de la semaine prochaine.

"Nous demandons à tous les membres et ceux qui ont une influence sur la situation, de ne pas laisser une autre répartition [en pourparlers arrivera]», a déclaré le ministère des Affaires étrangères.

Les bombardements massifs de Kiev sur Donetsk 
video
La Russie a déclaré sa préparation "à utiliser son influence sur les milices", dans le sud l'Ukraine afin qu'ils acceptent volontairement de se retirer armement lourd de la ligne de front, de sorte que ses coordonnées géographiques correspondent aux demandes de Kiev "pour éviter plus de victimes parmi la population civile."

Le ministère des Affaires étrangères a lié les attaques meurtrières ordonné par Kiev provoquant "gigantesque embrasement" de Donetsk à la prochaine réunion du Conseil Affaires étrangères de l'UE le 19 Janvier.

Il a noté que "de telles tentatives ressemblent à des provocations (comparable au crash du Boeing MH17 et l'incident du bus à Volnovakha) arrivent généralement, à la veille de réunions de l'Union européenne et d'autres Etats de l'Ouest, concernant la situation en Ukraine ".

Le secrétaire général de l'ONU, selon un porte-parole, est "alarmé" par la grave escalade des combats dans l'est de l'Ukraine, qui a déjà fait de nombreuses victimes, et a appelé à une "cessation immédiate et complète des hostilités."


Voir les autres articles sur le site "RUSSIA TODAY" :
___________

Sources de l'article 
Site "RT" (Russia Today) le lien : ICI

Publié dans Ukraine

Commenter cet article