SYRIE : EN ECHANGE DE DEUX DES LEURS, LES TERRORISTES DE L'ASL LIBERENT UN COMBATTANT DU HEZBOLLAH

Publié le par Tourtaux

Un combattant du Hezbollah.. libéré par l’ASL et non le Nosra

 

L’équipe du site

Un combattant du Hezbollah enlevé par la milice de l'Armée syrienne libre (ASL) a été libéré en échange de deux miliciens qui ont été fait prisonniers par la résistance libanaise.

« Le frère détenu Imad Ayyad a été libéré en échange de deux prisonniers entre les mains du Hezbollah, et ce à midi le mardi 25-11-14 », a indiqué le Hezbollah dans un communiqué publié ce mardi

Toujours selon le texte du Hezbollah, cet échange de prisonniers a été possible grâce "à des négociations  qui ont duré plusieurs semaines avec les ravisseurs".

Selon le site libanais d'information Elnashra, les canaux de médiation dans cette transaction sont très différents de ceux des autres, dont celle des enlevés d'Azzaz et des religieuses de Maaloula.

Le communiqué du Hezbollah ne précise pas l'identité véritable des ravisseurs. De nombreux médias avaient accusé la branche militaire d'al-Qaïda en Syrie d'êtres derrière l'enlèvement de Ayyad, mais selon la chaine de télévision al-Manar, les ravisseurs appartiennent à l'ASL.

Ayyad avait été enlevé dans une attaque perpétrée contre une position du Hezbollah dans la région de Assal al-Wared dans le Qalamoune, le mois d’octobre dernier.

Toujours selon Al-Manar, Ayyad a été échangé contre deux officiers de l'ASL qui ont été faits prisonniers après l'enlèvement de Ayyad. La télévision ne précise pas leur identité.

Selon la télévision libanaise al-Jadid, il s'agirait de Morhef Abdel Ghani alRayyes et de Morhi Morhi.

Or le site d'information al-Hadath News opère un lien entre cette libération et celle d'un officier syrien de l'ASL qui se trouvait ente les mains de l'armée libanaise, un certain général Abdallah al-Rifaï qui  est l'un des chefs du secteur occidental du Qalamoune. Ayant été arrêté à Aarsale par les Services de renseignements militaires, il aurait été relaché sur une décision  du Tribunal militaire au motif qu'il n'a rien commis d'illégal sur le sol libanais et a été remis ainsi qu'un autre officier du nom de famille Morhi et qui avait été fait prisonnier par le Hezbollah à la partie médiatrice, des notables de la localité de Assale al-Wared.

Les sites des réseaux sociaux ont posté les premières photos de Ayyad, dont l'une d'entre elles lui a été prise dans la mausolée de Sayeda Zaïnab à Damas, sa première destination après sa libération.

Les détails de cette opération devraient être révélés ultérieurement. Affaire à suivre...

Source: Spécial notre site

25-11-2014 - 17:06 Dernière mise à jour 25-11-2014 - 21:35 | 969 vus
 

Publié dans LIBAN

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article