SYNDICAT CGT DE LA CULTURE DE LA MAIRIE DE PARIS : DANS LES BIBLIOTHEQUES PARISIENNES, LES AUTOMATES NE REPONDENT PLUS

Publié le par Tourtaux

Jeudi 22 janvier 2015 SYN    

 

                         your computer 1983-02 015-m

                                         - Allo le bureau des bibliothèques ?

                                   

Les usagers font beaucoup de réclamations au personnel, ils vivent ce faux progrès comme une régression.

Depuis l’installation de nouveaux automates de prêt dans les bibliothèques municipales parisiennes, le personnel et les usagers s’arrachent les cheveux. Ces machines, de marque bibliothéca modèle 1000, posent de gros problèmes.

Concrètement, des bugs divers et variés bloquent ces automates plusieurs fois par jour pour une durée pouvant aller de quelques minutes à plusieurs jours, les redémarrages et procédures de relances de logiciels n’aboutissent pas.

Les platines intégrées à ces automates sont peu puissantes et ne détectent quasiment pas les puces RFID, notamment les « rondes » qui équipent  CD et DVD. En effet, une sur trois doit passer en retour manuel ! De plus l’activation des puces n’est pas réalisée, les documents ne sont plus protégés contre le vol. C’est ce qu’on appelle le progrès.

Évidemment, ces dysfonctionnements ne sont pas sans conséquence. Cela  nous oblige à mettre en permanence une personne en plus pour assister les lecteurs qui n’arrivent pas, la plupart du temps, à rendre leur documents. De plus, un autre poste est dédié entièrement à la résolution de problèmes liés à l’automate, L'agent qui occupe ce poste est constamment solliciter pour répondre à ces questions. Il manquerait plus qu’il leur tombe un plan Vigipirate sur le dos !

Ce qui était imaginé comme un service simplifié pour le lecteur est devenu un vrai casse-tête pour tout le monde. Les usagers font beaucoup de réclamations au personnel, ils vivent ce faux progrès comme une régression, mais aussi comme une déshumanisation du service public.  

En tout cas, les pannes persistent et les réclamations faites par les bibliothécaires restent sans réponse. Peut être que le Bureau des bibliothèques est équipé lui aussi d’automates pour sa communication ? A moins que ce soit une nouvelle fois, par incompétence D’autan,t qu'il a l’intention d’étendre ces merveilles à d’autres bibliothèques du réseau. Nous demandons à la mairie de Paris de mettre fin immédiatement à ce calvaire tant pour les personnels que les usagers.

 

                               stare_komputery_149_s.jpg

 

 

 

Lire aussi

La Mairie de Paris s’est encore plantée pour son parc informatique

 


Publié dans Lutte des classes

Commenter cet article