SAMER R. ZOUGHAIB : LA PROCHAINE GUERRE AVEC LE HEZBOLLAH EFFRAIE "ISRAËL"

Publié le par Tourtaux


Par Samer R. Zoughaib

«Israël» a revu à la hausse ses estimations de l'arsenal balistique du Hezbollah. De 100000, le nombre de missiles dont disposerait la Résistance est passé à 150000, selon un important expert militaire «israélien». De quoi amplifier les craintes de l'establishment politico-militaire et de la population.

Le compteur «israélien» affiche un nouveau chiffre: 150000. C'est le nombre de roquettes dontLa prochaine guerre avec le Hezbollah effraie «Israël» disposerait le Hezbollah dans ses arsenaux, et qui comprend des milliers de missiles de longue portée et de haute précision. L'importance de cette information est qu'elle émane du major-général «israélien» de réserve Yaakov Amidror, qui était, il y a peu, conseiller pour la sécurité nationale du Premier ministre Benyamin Netanyahu.
Passé maitre dans l'art de la guerre psychologique, le secrétaire général du Hezbollah, Sayyed Hassan Nasrallah, s'est employé à amplifier les inquiétudes «israéliennes» tout en maintenant le flou. Dans un entretien de trois heures accordé à la chaîne panarabe al-Mayadeen, le leader du Hezbollah affirme que la Résistance possède «toutes sortes d'armes au-delà de ce que peut imaginer ‘Israël'».
Yaakov Amidror, qui a longtemps dirigé le département de recherche des renseignements militaires (Aman), a donc avancé la nouvelle estimation «israélienne» officielle du nombre de missiles du Hezbollah, qui est passée, en l'espace de trois ans, de 80000 à 100000 puis, finalement, à 150000 projectiles.
Au-delà des pronostics quantitatifs, l'expert donne, dans une chronique publiée le 9 janvier sur le site du journal «Israel Hayom», une estimation qualitative de l'arsenal du Hezbollah. Il contiendrait «des milliers de missiles capables d'atteindre tout le territoire ‘israélien'», qualifiant la puissance de feu de la Résistance d'«immense» et de «rare». Selon lui, cette puissance de feu serait supérieure à «tous les pays européens réunis». «Certes, dit-il, les Etats européens sont capables de produire d'énormes quantités de missiles, mais la colonne vertébrale de leurs forces armées repose sur d'autres types d'armes, comme l'aviation. «Le Hezbollah, pour sa part, a construit sa force dans l'objectif de réduire le fossé entre lui et la supériorité militaire ‘israélienne', en se basant essentiellement sur les missiles et les roquettes, en prévision de la nature de la prochaine bataille prévue avec ‘Israël'», ajoute Yaakov Amidror.

Une guerre «sans précédent»

Dans sa chronique, l'officier de réserve fait l'inventaire des armes dont disposerait le Hezbollah: «Des missiles sol-mer de longue portée, des missiles anti-aériens, des drones et des missiles antichars sophistiqués».
Selon lui, la Résistance «est bien organisée, avec une hiérarchie pyramidale, et dispose de systèmes de contrôle et de commandement de qualité.» Il ajoute que le Hezbollah, «actuellement occupé à soutenir le régime (du président Bachar) al-Assad, accumule en Syrie une expérience au combat qu'il ne faut pas sous-estimer».
La prochaine confrontation entre l'entité sioniste et la Résistance est un thème récurrent dans les médias «israéliens». Des sources des services de renseignements, cités mercredi par le quotidien «Maariv», qualifient la prochaine guerre de «la plus violente de l'époque contemporaine.» Ce conflit «brisera le moral et l'immunité nationale ‘israélienne' d'une manière sans précédent», écrit le journal avant de poursuivre: «Le Hezbollah a mis à profit le calme qui règne à la frontière nord depuis la Deuxième guerre du Liban (en 2006) pour remplir ses arsenaux et ses dépôts d'armes iraniennes, auxquelles «Israël» n'a jamais été confronté auparavant. Il s'agit de drones kamikazes, de missiles de haute précision, de missiles antinavires. C'est une liste partielle et ces armes ne sont pas dirigés uniquement contre le Nord mais aussi vers le centre et le sud d'Israël.»

Source : French.alahednews

 

16-01-2015 | 10:45

 

Publié dans Israël

Commenter cet article