OSCAR FORTIN : ENONCE DE POLITIQUE ETRANGERE CHINOISE (2014)

Publié le par Tourtaux

samedi 6 décembre 2014

ÉNONCÉ DE POLITIQUE ÉTRANGÈRE CHINOISE (2014)


ÉNONCÉ DE POLITIQUE ÉTRANGÈRE CHINOISE (2014)

  
Alors que la Chine vogue en ligne droite pour devenir la puissance économique mondiale et leader incontournable du destin de l’humanité, l’énoncé de sa politique internationale ne peut que nous intéresser.
Dans le cadre d’une conférence organisée par la direction du Parti communiste chinois, les 28 et 29 novembre derniers à Beijing, portant sur les questions liées aux affaires étrangères, le Président Xi Jinping a prononcé un important discours plaçant l’ensemble de la politique étrangère chinoise sous l’égide d’un concept connu en Occident sous le nom de l’« avantage d’autrui ».
Un des principes de cette nouvelle politique est celui de fonder ces relations en favorisant autant que cela puisse être possible des avantages réciproques réels entre les États.
« Nous avons promu la construction d’un nouveau type de relations internationales s’appuyant sur la coopération gagnant-gagnant, mis en avant et suivi une politique consistant à sauvegarder la justice et à poursuivre des intérêts partagés, et défendu une nouvelle vision fondée sur une coopération et une sécurité durable commune, à l’échelle globale. »
Ces relations internationales doivent se réaliser dans le cadre de relations de confiance, de sincérité, d’inclusion et d’intérêts mutuels. La dimension humaine et de respect y occupe une place de premier plan.
« … une politique de bon voisinage fondée sur l’amitié, la sincérité, l’intérêt mutuel, et l’inclusion, ainsi que les contours des relations de la Chine avec l’Afrique, fondées sur la sincérité, la réalisation des objectifs, l’affinité et la confiance mutuelle. »
Sur la question de l’architecture des relations internationales il relève le fait qu’elle est en constante évolution et que la tendance faisant passer d’un monde uni polaire à un monde multipolaire est là pour rester.
« Nous devons toujours garder à l’esprit la complexité d’une architecture internationale en évolution, et nous devrions reconnaître que la tendance croissante à l’établissement d’un monde multipolaire ne va pas change. »
Sur la question des tensions internationales et des conflits qui y émergent, il insiste sur le fait de demeurer « alertes » sur leur gravité, tout en affirmant que la quête de la paix et du développement demeurera inchangée. La lutte pour un ordre international juste et équitable est là pour rester tout comme la direction prise pour en modifier la réalité restera inchangée.
« Nous devrions rester alertes par rapport à la gravité des tensions et des luttes internationales; mais nous devons également reconnaître que la paix et le développement, la tendance sous-jacente de notre époque, demeureront inchangés. Nous devrions être parfaitement conscients de la nature durable de la lutte pour l’ordre international; nous devons par contre reconnaître que la direction dans la réforme du système international restera inchangée. »
Par rapport au statut de tous les pays, il réaffirme ce qu’en dit le droit international.
« Nous continuons fermement à penser que tous les pays, indépendamment de leur taille, puissance et niveau de développement, sont des membres égaux de la communauté internationale, et que le destin de l’humanité devrait être décidé par les peuples de tous les pays. Nous devrions défendre la justice internationale et, en particulier, faire entendre la voix des pays en voie de développement. »
Sur la question des relations avec les pays en développement, le Président  chinois fait ressortir l’importance d’une vision de développement qui intègre tant celui de la Chine que ceux des pays en développement.
« Nous devrions renforcer l’unité et la coopération avec les autres pays en voie de développement, et intégrer étroitement notre propre développement avec le développement commun des autres pays en voie de développement. »
Il fait finalement un appel à la communauté internationale pour développer des projets concrets qui répondent à des intérêts communs. Il fait référence à « la route de la soie, projet de développement, évoqué en 2013, allant de l’Europe à la Chine en passant par la Turquie, la Syrie, Israël ou l’Iran. Un projet présenté comme alternative à la géopolitique impériale qui mène l’humanité à la guerre.
Nous devrions renforcer la coopération en vue d’objectifs concrets, travailler activement à la construction de la Ceinture économique de la route de la soie et de la Route de la soie maritime du 21e siècle, travailler fort pour élargir la convergence des intérêts entre diverses parties, et promouvoir la coopération gagnant-gagnant grâce à des objectifs concrets.”
QUE CONCLURE?
Je me permets de relever trois points qui démarquent cette politique de la Chine d’avec celle des États-Unis.
Le premier et le plus percutant est celui de la reconnaissance effective de l’égalité, en droit, de tous les États, petits et grands.
Le deuxième portent sur les tendances de fond qui secouent le système actuel des relations internationales et qui sont là pour rester. C’est le cas pour la recherche de la paix et du développement pour tous les peuples de la terre, c’est également le cas pour le passage d’un monde unipolaire à un monde multipolaire et, finalement, c’est le cas de la réforme du système international incarné par l’ONU.
Le troisième est celui qui se rapporte aux relations avec les pays en développement. Il s’agit de faire siennes les nécessités du développement de ces pays et d’œuvrer ainsi à un développement commun.
À la lecture de ces quelques extraits, on ne peut que constater un contraste substantiel d’avec la pratique de la politique étrangère des États-Unis et de ses alliés. Le caractère offensif et conquérant de ces derniers ne cadre évidemment pas avec celui de la Chine, pas plus  d’ailleurs, qu’avec celui de pays toujours plus nombreux de la communauté internationale. Il suffit de penser, entre autres, à la Russie, aux nombreux pays de l’Amérique latine, à l’Afrique du Sud, à l’Inde, etc.
Oscar Fortin
Le 6 décembre 2014

Publié dans Chine

Commenter cet article