NASSER KANDIL : LE "FUTE" ASSAD SAURA EVITER LE PIEGE ISRAELIEN !!

Publié le par Tourtaux

mercredi, 10 décembre 2014 06:32

Damas frappé : le " futé Assad" évitera le piège israélien!! par Nasser Kandil

Damas frappé : le " futé Assad" évitera le piège israélien!! par Nasser Kandil  
IRIB- Alors que certains observateurs se raillent de la retenue de Damas....

... face aux attaques militaires israéliennes, Nasser Kandil que Damas veut éviter avec clairvoyance le piège tendu par Tel-Aviv. 

Le célèbre analyste politique libanais des affaires du Moyen-Orient, et encien député du Parlement libanais, estime que le gouvernement syrien a défini clairement ses priorités militaires et politiques, et qu’il évitera avec intelligence le piège d’une guerre d’usure que les sionistes lui ont tendu. Nous reproduisons ici l’article de Nasser Qandil, publié dans le quotidien libanais Al-Bana.

***

"Il y a des observateurs qui, dans leurs analyses hâtives, se moquent la l’absence d’une ferme réaction de la part du gouvernement syrien aux attaques aériennes de l’armée israélienne contre des cibles en Syrie. Ils veulent suggérer ainsi que le gouvernement de Damas se trouve dans un état de faiblesse totale et qu’il est incapable de réagir aux exactions du régime israélien. Il est vrai que certains dirigeants arabes prétendent résister aux politiques de Tel-Aviv, mais comme le disait l’ancien Premier ministre du Qatar, quand il s’agit réellement d’agir, leur politique est la politique de l'autruche qui refuse de voir le danger en se cachant la tête pour échapper au péril. Tout le monde sait aujourd’hui que les grandes puissances sont tous impliquées directement dans la guerre en Syrie. Il y en a certains qui estiment même que leur rôle géopolitique dans la région dépend du sort de cette guerre, comme les Etats-Unis, l’Arabie saoudite ou la Turquie.


Damas a défini des priorités militaires :

Les dirigeants syriens savent très bien que dans une situation où de nombreuses puissances souhaitent la chute du gouvernement de Damas, ils doivent définir très clairement leurs priorités politiques et militaires pour arriver à éviter les pièges que leurs ennemis leur tendent. L’un de ces complots est celui d’une guerre d’usure entre Damas et le régime sioniste. Depuis quatre ans, l’armée du régime sioniste attaque de temps en temps certaines cibles en Syrie. Les objectifs sont multiples : aider les groupes terroristes, infliger des dégâts à la Syrie et inciter le gouvernement de Damas à réagir afin que le gouvernement israélien ait un prétexte pour déclencher la guerre. En outre, ce qui est très important, c’est que ces attaques aériennes sont toujours liées aux activités de l’axe de la Résistance en Syrie. Les autorités du régime sioniste disent que chaque fois qu’elles ont découvert l’existence d’un convoi d’armes ou d’un dépôt d’armes et de munitions appartenant à la Résistance, ils ont lancée un raid aérien pour le détruire.


Damas reste dans la logique de la résistance anti-israélienne :

Les dirigeants du régime sioniste parlent sans cesse des missiles antinavires Yakhont et des missiles antiaérienne S300 que la Syrie peut utiliser contre les forces armées israéliennes. Aujourd’hui, comme dans le passé, le gouvernement du président Bachar al-Assad reste dans la logique de la résistance anti-israélienne. En outre, il existe un rapport direct entre les attaques aériennes du régime sioniste et le cours des événements à l’intérieur de la Syrie, en ce qui concerne les affrontements entre l’Armée syrienne et les groupes terroristes. Chaque fois que les groupes terroristes avancent sur divers fronts, Tel-Aviv se tait pour ne pas être accusé de coopération avec les groupes extrémistes. Mais quand ce sont les unités de l’armée syrienne qui l’emportent sur leurs adversaires, le régime sioniste attaque militairement la Syrie. A rappeler que la première attaque aérienne israélienne a eu lieu après la victoire de l’armée syrienne à al-Quseir. Ainsi, l’aviation israélienne est l’instrument de l’application des politiques de tous les ennemis de la Syrie comme les Etats-Unis, la France, la Turquie et l’Arabie saoudite. Dans ce sens, ces raids aériens ont un message clair pour les dirigeants syriens : le régime sioniste veut faire comprendre que si l’armée syrienne l’emporte dans la guerre contre les terroristes, le régime sioniste entrera directement en guerre contre le gouvernement du président Bachar al-Assad.

Cette fois-ci, la menace israélienne a aussi un autre message. Le but des agressions militaires israéliennes est de faire déclencher une guerre d’usure contre le gouvernement de Damas pour que le régime sioniste puisse soutenir plus activement, et avec l’approbation des Etats-Unis, le groupe terroriste du Front al-Nosra, pour affaiblir à la fois le gouvernement syrien et les terroristes extrémistes de l’Etat islamique (Daech). Le but de Tel-Aviv est de préparer le terrain à l’encerclement total de Damas par les forces du Front al-Nosra. Mais les batailles de Damas et d’al-Ghalamoun ont prouvé par le passé que dans de cas pareils, le gouvernement syrien ne reste pas dans l’inaction et agit avec force contre les activités des terroristes dans cette partie de la Syrie." 

 

Publié dans Syrie

Commenter cet article