LIBAN : UNE UNITE D'ELITE DU HEZBOLLAH CAPTURE UN CAPITAINE DE L' "ARMEE SYRIENNE LIBRE" (ASL), UN TERRORISTE ARRETE

Publié le par Tourtaux

Le Hezbollah capture un capitaine de l’armée syrienne libre, un terroriste arrêté



Une unité d’élite du Hezbollah a effectué une opération militaire d’envergure dans le jurd du Qalamoun, réussissant à capturer un capitaine de l’Armée syrienne libre (ASL).

Le détenu Mohammad Abed Nassif est l’un des officiers sécuritaires du soi-disant « rassemblement du secteur de l’Ouest au Qalamoun-ASL ».
Deux autres adjoints ont également été capturés et puis transportés vers une région sure.

Selon le journal libanais, ad-Diyar, l’opération a eu lieu dans les jurd de Zabadani-Serghaya, au cours de laquelle de violents accrochages ont eu lieu entre les deux parties. Le Hezbollah a bombardé à l’artillerie les positions des miliciens terroristes du côté du jurd de Jebbeh aux confins du jurd Assal el-Ward, arrivant au jurd de Flita au nord.


Bombe de 20 kg désamorcée


Selon le correspondant de la chaine de télévision al-Manar dans la Békaa du nord, l’armée libanaise a désamorcé une charge explosive dans le jurd d’Aarsal, implantée à bord d’une route empruntée par les soldats.

Une mine antichar a été aussi découverte sur place. La charge désamorcé contient 20 kg de TNT. 


La police municipale d'Aarsal, cible de tirs


Pour sa part, l’agence de presse nationale ANI a rapporté que des hommes armés à bord d’une voiture noire Kia, ont ouvert le feu sur des quartiers à Aarsal, visant des éléments de la police municipale.

Cet incident survient après des menaces de Daesh contre le maire d’Aarsal de ne pas embaucher de nouveaux éléments qui seraient proches de l’armée.


Arrestation d'un convoyeur de femmes kamikazes


Par ailleurs, l’armée libanaise a réalisé un nouvel exploit à travers l’arrestation du terroriste Mohammad Ali Ibrahim al-Atrache, le convoyeur de femmes kamikazes et des voitures piégées au Liban, a rapporté le site électronique de la chaine de télévision al-Manar.

Le département des renseignements a traduit ledit terroriste devant la justice pour lien avec des groupes terroristes.

Selon un communiqué de l’armée, al-Atrache avait été arrêté pour « lien avec des organisations terroristes, et transport de voitures depuis Aarsal après les avoir piégées d’explosifs. Il a aussi transporté des femmes portant le niqab, qui ont été entrainées pour mener des attentats suicides, et a acheminé des matières explosives utilisées dans la fabrication des explosifs, dans le but d’entrainer le Liban dans un chaos sécuritaire ».

Source: almanar, alalam

Source: Sites web

29-11-2014 - 12:41 Dernière mise à jour 29-11-2014 - 12:55

 


Publié dans LIBAN

Commenter cet article