LES USA ENCLINS A ADOPTER L'HEGEMONIE DU CHAOS AU LIEU DE L'HEGEMONIE DU DROIT. CETTE STRATEGIE DU CHAOS SERA UN DEFI PARTICULIER POUR LE DEVELOPPEMENT PACIFIQUE DES NOUVELLES GRANDES PUISSANCES.

Publié le par Tourtaux

Les Etats-Unis, de « l’hégémonie du droit » à « l’hégémonie du chaos »
 

La stratégie hégémonique des États-Unis jette une ombre sinistre sur le développement de la sécurité dans de nombreuses régions du monde.
Pris dans le déclin de leur puissance, les États-Unis sont de plus en plus enclins à adopter la vaine approche de l’« hégémonie du chaos » au lieu de «l’hégémonie du droit », essayant d’utiliser le chaos comme une arme pour contrôler certaines zones. Il ne fait guère de doute que l’«hégémonie du chaos» utilisée comme une sorte de « stratégie » va constituer un défi particulier pour le développement pacifique des nouvelles grandes puissances.

La cause directe de la recherche de « l’hégémonie du chaos » par les États-Unis est une désillusion, celle de ne pas avoir réussi à établir une hégémonie sur la gouvernance mondiale. En raison de nombreuses erreurs stratégiques des Etats-Unis dans leurs prises de décision, plusieurs régions d’Asie centrale, du Moyen-Orient et d’Europe de l’Est ont été plongées dans un état de confusion, voire de semi-désordre.

A cause de la crise financière et du déclin de l’équilibre des pouvoirs, les États-Unis ont commencé, grâce au « chaos contrôlé » à tenter de maintenir leur hégémonie, amenant certaines régions à se trouver dans une situation de confusion, quand elles ne sont pas même devenues hors de contrôle. Faute d’énergie ou de capacité suffisantes pour contrôler ces régions, les États-Unis ont dû reconnaitre la faillite de leur théorie du « chaos contrôlé », préférant laisser ces zones dans une situation de désordre, afin d’empêcher l’établissement possible de tout ordre régional opposé à l’hégémonie américaine à court terme.

Ce qui explique ce rêve brisé de « l’hégémonie du droit », c’est que les Etats-Unis n’ont pas su répondre aux exigences d’une nouvelle ère de la politique internationale, et notamment parce qu’ils n’ont pas pu établir des relations solides avec les grandes puissances émergentes.

Actuellement, la région Asie-Pacifique étant devenue la clé du maintien de l’hégémonie du droit, les États-Unis ont commencé à essayer d’y mettre en œuvre « l’hégémonie du chaos ». La stratégie de «rééquilibrage en Asie-Pacifique» des États-Unis, qui a consisté ces dernières années à déplacer leur centre de gravité stratégique vers l’Orient et à renforcer leur opposition à la Chine devenue une cible, n’a fait que prolonger les conflits et les différends dans la région Asie-Pacifique, et constitue la véritable source de chaos.

Aujourd’hui, ce que les Etats-Unis poursuivent dans la région Asie-Pacifique, c’est un chaos et une tension contrôlables, et la tension qui y règne n’a pas atteint le dangereux niveau de confusion que l’on voit au Moyen-Orient et en Asie centrale. Les Etats-Unis encouragent certains pays à provoquer la Chine, et en fomentant de prétendues révolutions, renforcent les attaques de flanc sur celle-ci. Par conséquent, la Chine a besoin d’assurer ses arrières. La mise en œuvre par la Chine de sa stratégie « Une ceinture et une route », en même temps qu’elle vise à aider les pays du Tiers-Monde à se développer simultanément, se doit aussi d’isoler les opposants, prendre diverses mesures, et inciter les pays alliés de cette hégémonie à reconnaitre la réalité de la situation.

Dans le même temps, la recherche de partenaires stratégiques, le partenariat global stratégique de coopération avec la Russie ainsi que les relations multilatérales avec les pays de l’Organisation de Coopération de Shanghai et des BRICS a une signification importante.


Yang Yucai :professeur au Département de recherches stratégiques de l’Université de la Défense Nationale
Source: le Quotidien du Peuple (en ligne)

 

Source: Sites web

01-01-2015 - 15:15 Dernière mise à jour 01-01-2015 - 15:15

Publié dans USA

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article