LE PARTI COMMUNISTE DE GRECE (KKE) : NEGOCIER SIGNIFIE SOUMISSION! LA LUTTE POPULAIRE MASSIVE EST LA SEULE ISSUE!

Publié le par Tourtaux

 

Grèce


Négocier signifie soumission!

La lutte populaire massive est la seule issue!


La coalition SYRIZA (Coalition de la gauche radicale) - ANEL (Grecs Indépendants), où la première est prépondérante, ont aux dernières élections, été appelés à gérer le système. Le peuple en rayant de son bulletin de vote les gestionnaires de la politique antipopulaire de la Nouvelle Démocratie et du Mouvement socialiste panhellénique (PASOK) a exprimé son espoir de voir des jours meilleurs. Un peuple, mobilisé dans les rues de 2010 à 2012, se retrouvera par la suite coincé et dans ... l’expectative électorale, sans que ce soit de son fait!

 

Comme prévu, la nouvelle direction indique clairement accepter l'ensemble du cadre de dépendance capitaliste - l'Union européenne et l'OTAN, la zone euro et l'euro, « nous appartenons à l'ouest » - et évolue dans celui-ci. Le supposée et illusoire « redressement de stature » du gouvernement à l'égard des « dirigeants européens » et de l'Allemagne, ainsi que l’annulation de certaines mesures antipopulaires barbares du gouvernement précédent contre lesquelles les travailleurs et les jeunes s’étaient battus et saignés, ne changent en rien le caractère de ce cadre. C'est-à-dire qu’ils ne récusent pas l'acceptation de toutes les causes et facteurs - internes et externes - qui produisent et alimentent les nouvelles rondes d’offensives antipopulaires de demain, quel que soit le nom ou la forme, qu’on leur donnera.

 

Dans la situation fluide d'aujourd'hui, SYRIZA et le gouvernement cherchent à avancer dans une période d’exacerbation des contradictions entre patrons impérialistes des États-Unis et ceux de l’UE, qui exigent sa conformité complète. Ils soutiennent ou ils pressurisent, et attendent - pas pour longtemps - l'achèvement de la « responsabilisation » de leur orientation droitière de manière à assurer la poursuite de tous ce qu’ils exigent du peuple.

 

Sinon, il existe d'autres aspects ... L’orientation prise par SYRIZA et par le gouvernement, est celle de la négociation avec les « loups » impérialistes, l'acceptation d'un « nouvel accord » d’acceptation des liens impérialistes et ce qu’ils produisent, avec le « rallongement » et l’hypothétique « amélioration des conditions ». Dans un terrain « d’entente », où non seulement le peuple n’intervient pas, mais qui lui est hostile! Même ce qui a été dit à propos de la « tonte de la dette grecque » - cet instrument de dépendance –, dont l’éventualité est totalement déterminée par les contradictions inter-impérialistes, s’est évanoui…

 

En mettant en avant les illusions bien connues d’une «autre Europe», qui se produirait sans dures luttes et organisation des peuples eux-mêmes, sans heurts réels avec le capital et l'impérialisme, sans renversements, la délégation grecque se rend à la réunion au sommet des impérialistes de l'UE, à Bruxelles pour « aménager » la dette grecque. Mais négociation signifie soumission! Aucune illusion ne devrait être entretenue par notre peuple, les travailleurs, les chômeurs, la jeunesse, par tous ceux qui ont vécu l’offensive et les résultats de la politique antipopulaire, par tous ceux qui ont lutté, qu’une telle éventualité, un tel parcours, amènera des beaux jours ou même l’amélioration de leurs conditions de vie.

 

C’est seulement avec sa propre lutte, sans « relâchement » et sans «accorder du temps » qu’il faut, par l'organisation des résistances et des revendications, contre les logiques de croyance en des sauveurs et à la concertation avec les responsables de toutes ses souffrances, que le peuple pourra inverser la sombre réalité de sa vie actuelle, et la dégradation de celle-ci dans l’avenir qui lui est réservé, et de se tailler vraiment son propre chemin!


Les peuples n’ont pas besoin de protecteurs!

Notre avenir réside en dehors des alliances de loups impérialistes!

En avant le peuple - dehors de l'UE!

Dehors les États-Unis – l’OTAN – les  BASES – l’UE – le FMI!

Sur la voie de la lutte de la résistance et de la revendication pour le renversement de la politique antipopulaire!


Parti communiste de Grèce M-L

[ΚΚΕ(μ-λ), 5.2.20150 - http://www.kkeml.gr/

Traduction Alexandre MOUMBARIS

relu par Marie José MOUMBARIS]

http://www.kkeml.gr/%CE%B4%CE%B9%CE%B1%CF%80%CF%81%CE%B1%CE%B3%CE%BC%CE%AC%CF%84%CE%B5%CF%85%CF%83%CE%B7-%CF%83%CE%B7%CE%BC%CE%B1%CE%AF%CE%BD%CE%B5%CE%B9-%CF%85%CF%80%CE%BF%CF%84%CE%B1%CE%B3%CE%AE-%CF%83%CF%84%CE%B7/

 

 

 

démocrite

democrite@neuf.fr

http://dossiersdubip.wordpress.com/ 

éditions Démocrite,

6, rue du Haras,

61140 JUVIGNY-SOUS-ANDAINE

00 33 2 50 75 62 03

Le tarif des abonnements (France et étranger) à la revue Dossiers du BIP (publié par les Editions Démocrite) est de :

40€ pour 12 numéros, 21€ pour 6 numéros, 11€ pour 3 numéros.

Pour les retraités, les étudiants… le tarif est de :

24€ pour 12 numéros, de 12€ pour 6 numéros  et de 6€ pour 3 numéros

 

Publié dans GRECE

Commenter cet article