IKRAM GHIOUA : L'ALGERIE EST UN PAYS SOUVERAIN. APRES BECHAR ET OUARGLA, LE CHEF D'ETAT-MAJOR DE L'ARMEE NATIONALE POPULAIRE MARQUE SA PRESENCE SUR LE TERRAIN A TAMANRASSET

Publié le par Tourtaux

LE VICE-MINISTRE DE LA DÉFENSE NATIONALE À TAMANRASSET

Une présence marquée sur le terrain

 

Par
Taille du texte : Decrease font Enlarge font
Gaïd Salah à Tamanrasset, après Béchar et OuarglaGaïd Salah à Tamanrasset, après Béchar et Ouargla

L'Algérie s'est arrangée pour saisir l'opinion internationale par son ministre des Affaires étrangères, Ramtane Lamamra qui a clairement souligné que l'Algérie est un pays souverain et n'accepte aucune ingérence.

Poursuivant ses déplacements à travers les secteurs opérationnels sur le territoire, le général de corps d'armée Ahmed Gaïd Salah, vice-ministre de la Défense nationale, chef d'état-major de l'Armée nationale populaire, s'est rendu après Béchar et Ouargla à Tamanrasset à la 6e Région militaire.
Dans un communiqué du ministère de la Défense nationale il est souligné que cette visite intervient dans le même cadre que les visites précédentes afin que le vice-ministre de la Défense puisse s'enquérir personnellement «de la disponibilité opérationnelle des unités de l'Armée nationale populaire déployées aux frontières Sud du pays», mais aussi qui cadre avec «le contexte des visites de suivi sur le terrain menées aux différentes Régions militaires». Selon le même communiqué, cette visite a été effectuée sur une durée de trois jours, soit les 17, 18 et 19 décembre.
Le chef d'état-major a au cours de ces trois jours inspecté tout le secteur de près. La même communication indique que «cette visite a permis au général de corps d'armée de s'enquérir de près du niveau de disponibilité des unités de la Région, et ce, à travers l'inspection sur le terrain des dispositifs de défense et du déploiement des forces sur le territoire de la Région militaire, ainsi qu'à travers les diverses rencontres avec les cadres et les personnels des unités chargées de veiller à la protection et à la sécurisation des frontières nationales déployées au niveau des Secteurs opérationnels de Bordj Badji Mokhtar et d'In Guezzam». Lors de son périple, le Général ne manquera pas de donner des instructions, tout en encourageant les troupes de l'Armée nationale populaire, lesquelles ont exprimé toute la disponibilité à défendre comme il se doit le territoire national. Cette rencontre s'est d'ailleurs clôturée par une rencontre avec les cadres du commandement.
A travers leurs interventions, le vice-ministre de la Défense prendra connaissance «du bilan des activités opérationnelles pour l'année en cours et a donné les instructions et orientations visant l'amélioration des conditions de vie et de travail au niveau des unités, permettant à la troupe de fournir une meilleure performance dans la sécurisation des frontières et la défense de la patrie».
Comme lors de ses visites à Béchar et Ouargla le chef d'état-major insiste sur la vigilance, recommandant aux troupes de l'ANP «de redoubler d'efforts et d'être en permanente disponibilité pour faire face à toute tentative visant la sécurité et la stabilité du pays».
Les déplacements du vice-ministre qui se sont multipliés ces derniers temps, ne renseignent-ils pas sur un danger réel qui vise l'Algérie, notamment à l'ombre des violences et actes terroristes en Libye? S'agit-il de cette menace de frappe contre l'Algérie depuis ce territoire pris au piège par des milices terroristes multinationales? Ou seulement par stratégie préventive relativement à l'installation d'un camp d'entraînement de Daesh à Derna en Libye? Pour une raison ou une autre, aucun n'ignore que l'Algérie demeure une cible aussi bien pour les réseaux terroristes sous-traitants pour instigateurs visant le renversement des régimes, que pour les puissances occidentales aux appétits infinis qui les sortiraient bien de leurs crises économiques. Sa situation géographique et sa position géopolitique répondent forcément aux aspirations des envieux, d'où cette volonté de faire croire par le biais de groupuscules que Daesh menace l'Algérie. La réponse de l'Algérie exprimée par le chef d'état-major lors de ses déplacements, n'a pas tardé à faire valoir la peine d'être directement transmise aux détracteurs qui sèment le désordre dans le monde tout en restant à l'abri. L'Algérie s'est arrangée aussi pour saisir l'opinion internationale par son ministre des Affaires étrangères, Ramtane Lamamra qui a clairement souligné que l'Algérie est un pays souverain et n'accepte aucune ingérence.

 

http://www.lexpressiondz.com/actualite/207519-une-presence-marquee-sur-le-terrain.html

Publié dans ALGERIE

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article