ENIEME TRAHISON DE LA KOLLABO CFDT ! LA FEDERATION GENERALE DES MINES ET DE LA METALLURGIE CFDT SOUTIENT LE RAPPORT GALLOIS ET LES MESURES GOUVERNEMENTALES !

Publié le par Tourtaux

 

 

 

 

Fédération Générale des Mines et de la Métallurgie
Contact général : 01 56 41 50 72 – Fax 01 56 41 50 96
www.fgmm.cfdt.fr – mines-metallurgie@fgmm.cfdt.fr

 

COMMUNIQUE DE PRESSE

 

Du : 9 novembre 2012

 

Contact : Dominique Gillier secrétaire général de la FGMM 01 56 41 50 70

 

Rapport Gallois et mesures gouvernementales

 

La FGMM-CFDT est convaincue du rôle irremplaçable de l’industrie dans la création d’emplois, de richesses et d’évolutions technologiques, garante de notre niveau de vie et de l’indépendance nationale. C’est pourquoi la FGMM-CFDT accueille positivement les mesures gouvernementales concernant l’industrie, inspirées par le rapport Gallois, sous réserve que se vérifient les investissements qui doivent en découler.

 

Améliorer les marges des entreprises pour leur permettre d’investir, c’est en effet l’objectif du « crédit d’impôt pour la compétitivité et l’emploi ».


Avec précision, le rapport Gallois pour la compétitivité de l’industrie française énonce des propositions d’actions concrètes en faveur de la réindustrialisation de la France :


- Pour une large part, ces propositions sont partagées par la FGMM-CFDT dans son livret publié en 2011 Un pacte social pour l’industrie, disponible sur www.fgmm.cfdt.fr.


- Elles insistent fortement sur les nécessités de relance de l’investissement productif, de montée en gamme et de développement de facteurs de compétitivité hors coût, notamment la formation professionnelle.


- Elles se basent avec réalisme sur des spécificités françaises (notamment le pouvoir d’entraînement des grandes entreprises), sur des dispositifs existants efficaces qu’il faut renforcer (comme les comités stratégiques de filière) et sur la création de nouveaux dispositifs à notre portée (comme l’orientation de l’épargne vers l’investissement).


- Elles placent le dialogue social et la représentation des salariés dans les lieux de décision des entreprises comme des éléments incontournables de mobilisation et de réussite d’une nouvelle politique industrielle.


La FGMM-CFDT est prête à prendre sa place dans ce dialogue et dans la mise en oeuvre d’une telle politique, pour que cette dernière se transforme réellement en « pacte », notion qui suggère la confiance indissociable d’un contenu social.

 

C’est pourquoi :


- Nous demandons au gouvernement de traduire en actes ses annonces faites suite au rapport Gallois et d’en vérifier la portée réelle au fil du temps, en concertation avec les partenaires sociaux.


- Nous demandons aux organisations patronales et aux entreprises de notre champ professionnel de se saisir de cette opportunité et d’engager un dialogue économique et social et des négociations, de branche, de filières et d’entreprise pour
garantir un usage des nouvelles marges dégagées, favorables à l’emploi, à la pérennité et au développement des activités industrielles.

 

Fédération Générale des Mines et de la Métallurgie

Publié dans Lutte des classes

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Tourtaux 14/11/2012 18:23

@TriNiTy, c'est tout à fait ça. Beaucoup de gens croient encore à un éventuel changement avec les socialistes que nos directions syndicales ont fait élire. C'est toujours comme ça quand les
socialistes sont aux affaires d'un pays. Je vais aller voir comment ça s'est passé en Grèce, au Portugal et en Espagne, pour leur journée de grève générale.

TriNiTy 14/11/2012 17:30

oui quand même beaucoup de cégétistes ; un peu de Solidaires ; très peu de CFDT ; pas de FO ; quelques CNT (autant que la CFDT) ; des NPA pas de socialistes :-))

la colère est là mais les gens hésitent encore, ils viennent de voter et pensaient avoir voté le changement, ils ne veulent pas encore reconnaître qu'ils ont été trompés.

Tourtaux 14/11/2012 17:15

Y avait-il du monde à la manif de Lille?

TriNity 14/11/2012 16:51

"Améliorer les marges des entreprises pour leur permettre d’investir, c’est en effet l’objectif du « crédit d’impôt pour la compétitivité et l’emploi ».

C'est beau ! à braire :-))

Tourtaux 13/11/2012 22:31

Je suis entièrement d'accord avec tes analyses. Je n'ai pas eu beaucoup de temps libre et n'ai donc pas pu visiter beaucoup de blogs alors, je ne sais pas si cette nouvelle vacherie de la CFdT a
été diffusé massivement. Il est probable que les syndicats ont préféré taire cette énième trahison de crainte de faire de l'ombre et de nuire aux RDV de demain. J'estime au contraire qu'il faut
dénoncer publiquement et sans modération ces salopards et ne pas le faire, c'est un mauvais calcul qui ne rend pas service à la classe ouvrière, bien au contraire.