DROITS DE L'HOMME EN CALIFORNIE : LES ETUDIANTS DE LA PRESTIGIEUSE UNIVERSITE DE STANFORD ONT DEPLOYE UN IMMENSE DRAPEAU PALESTINIEN SUR LE PONT DE SAN MATEO

Publié le par Tourtaux

 

Droits de l’homme : Un drapeau palestinien déployé en Californie

       Martin Luther-King est-il de retour ? Le pasteur a été « convoqué » jeudi par des étudiants de la prestigieuse université de Stanford de Californie. Reprenant l'engagement de MLK pour la défense des droits des noirs et des hommes en général, ces étudiants ont déployé un immense drapeau palestinien sur le pont de San Mateo. Par Rachid Solfi
Les étudiants de la prestigieuse université de Stanford ont réalisé une action inédite aux Etats-Unis. Photo: D.R

La manifestation a duré 28 minutes. Une symbolique dédiée à la mort d’afro-américains. Chaque 28 heure, un noir est tué aux Etats-Unis, soit par la police, soit par des agents de sécurité. Pour les étudiants, cette situation ne peut plus durer.

L’action « Ferguson » se veut un mouvement estudiantin pour attirer l’attention sur les connexions de l’oppression et ses différentes formes. Comme au temps de Martin Luther-King, cette oppression, attestent les étudiants, « présente plusieurs visages ». Elle est à la fois raciste, militaire et matérielle.

Un combat triple en somme qui va du Mexique jusqu’en Palestine, et où la superpuissance américaine est coupable, aux yeux des étudiants, de semer le désordre sur la planète.

Pour se faire entendre, les étudiants de l’université aux 18 Prix Nobel ont brandi, lors de leur mouvement de protestation, le drapeau palestinien aux grands étonnements des automobilistes qui empruntaient le pont de San Matéo. Pour eux, le combat pour la Palestine rejoint celui des noirs et des hispaniques, également sous le joug de la dictature étasunienne.

68 interpellations

standford68-sanmateobridgeLes policiers californiens avant de procéder aux arrestation des manifestants. Photo: D.R

Pendant 28 minutes, des slogans hostiles à l’administration américaine ont été scandés avant que la police n’intervienne. Des échauffourées ont alors éclaté alors que la manifestation, reprenant l’esprit de MLK se voulait pacifique. La police finira par interpeller 68 étudiants dont le sort reste incertain.

Menottés et embarqués, ces derniers ont réussi leur coup. Choisissant le week-end pour plus d’audience, ils ont pu attirer la curiosité de nombreux automobilistes en partance pour des repos de week-end.

Les étudiants, eux-mêmes, ont choisi le timing, délibérément. Ils voulaient faire passer le message aux habitants de l’une des régions les plus prospères de Californie. Les faire « sortir » de leur confort pour leur rappeler l’interconnexion des luttes à travers le monde.

En plus des combats à mener en dehors des Etats-Unis, les pancartes brandies par les étudiants ont rappelé que le système de leur pays reste très violent. Un système où les armes circulent dangereusement et où la police n’a pas beaucoup évolué dans ses pratiques raciste depuis Martin Luther King.

R.S

http://www.impact24.info/?p=3992

Publié dans USA

Commenter cet article

Tourtaux 25/01/2015 10:11

Nouara Imes : Bonjour Jacques , un grand merci de ma part pour ton ami

Tourtaux 25/01/2015 10:10

Bonjour Nouara, merci à mon frère algérien Mohamed Bouhamidi pour cette info qui met en forme pour la journée

Tourtaux 25/01/2015 10:09

Nouara Imes : ça commence bien, bravo pour ces étudiants!je salue leur courage et leur détermination!