DANS L'ESPAGNE FRANQUISTE, ARRESTATION DE 16 PERSONNES DONT CELLE DE 12 AVOCATS

Publié le par Tourtaux

EUSKAL HERRIA

Arrestation de 16 personnes : elles devraient être interrogées aujourd'hui

Les 16 personnes interpellées par la Garde Civile devraient être interrogées ce mardi 13 janvier par les policiers. A la suite des perquisitions qui se sont prolongées jusqu'à 20 heures, les gardes civils auraient emporté 90 000 euros du siège du syndicat LAB, d'après l'agence Europa Press. Un pécule qui semble provenir de la manifestation réalisée samedi à Bilbo en faveur des droits des prisonniers basques.

Goizeder Taberna|2015/01/13|0 iruzkin
Lab
La Garde Civile espagnole compte l'argent trouvé au siège de LAB à Bilbo.

L'opération "Mate" ("mat" en espagnol, en référence au jeu d'échec) lancé lundi 12 janvier s'est soldée par 16 arrestations, dont celles de 12 avocats, et dix perquisitions. A Hernani, Bilbo, Durango, Iruñea, Gernika et Leioa, les locaux ont été fouillés pendant des heures. D'après le site d'information Naiz, le juge Eloy Velasco entendra les prévenus le mercredi 14 janvier. Aujourd'hui, ils devraient être entendus assistés de leurs avocats par les policiers.

Quelques heures après ces interpellations, une cinquantaine de magistrats ont dénoncé cette opération, au Collège des avocats de Bilbo, notamment au niveau de la forme : au lieu de les convoquer, la Audiencia Nacional a privilégié l'arrestation. "Cette opération peut se vendre dans l'Etat espagnol, mais au Pays Basque, elle n'est pas crédible", ont-il fustigé. Et ils ont assuré que "les prisonniers indépendantistes ne resteront pas sans assistance juridique".

Les réactions de ce type se sont multipliées dans la journée. Elles sont venues, par exemple, de la Fédération syndicale mondiale qui compte 90 millions d'adhérents. En effet, la dernière perquisition concernait le siège du syndicat LAB duquel les policiers auraient emporté 90 000 euros, d'après Europe Press. Les policiers ont quitté le local du syndicat basque à 20 heures. Ils en ont soustrait des sacs qui contenaient sans doute l'argent recueilli lors de la manifestation de Bilbo du 10 janvier. C'est du moins ce qu'a affirmé la secrétaire générale du syndicat, Ainhoa Etxaide. Cet argent aurait été conservé dans ces locaux depuis samedi, en attendant que les bureaux de banque ouvrent.

Organisateur de la manifestation, le mouvement citoyen Sare a exigé au corps militaire qu'il rende l'argent, et a ajouté : "tant qu'on violera les droits fondamentaux, la société basque continuera à travailler pour leur respect".

http://mediabask.naiz.eus/eu/info_mbsk/20150113/arrestation-de-16-personnes-elles-devraient-etre-interrogees-aujourd-hui

Publié dans Fascisme

Commenter cet article