CE MERCREDI 3 DECEMBRE 2014 A 18H30 C’EST « L’HEURE DE L’METTRE » SUR RADIO CAMPUS LILLE 106,6

Publié le par Tourtaux

CE MERCREDI 3 DECEMBRE 2014
 
A 18H30
 
C’EST « L’HEURE DE L’METTRE »
 
Sur RADIO CAMPUS Lille 106,6
 
En direct et en archives sur www.campuslille.com
 
 
La campagne antirusse bat son plein. C’est très joli à voir. Surtout les effets spéciaux. Présenter la Russie comme un agresseur fauteur de guerre, en passe de dominer le monde, c’est la mode du moment. Une mode qui vient des Etats-Unis. Et qui est très suivie en France… C’est un peu la suite d’Halloween en quelque sorte…
 
Dans le rôle du méchant, le Russe agressif, sournois comme un juif, violent comme un musulman, malin comme un communiste. Et un peu Rom sur les bords aussi… Empli d’orgueil et de vodka, le Russe fait peur… A qui ?
 
Mais à nous évidemment ! Le monde libre, l’Occident, la démocratie, Hollywood, les galeries commerciales, le rayon des soldes, enfin toute la panoplie quoi… Avez-vous remarqué ? On dirait que le monde entier nous en veut : l’Amérique du Sud nous chie dans les bottes, la Chine se moque de nous, les Arabes font rien qu’à provoquer les guerres qu’on leur fait, et les Africains, faut toujours qu’on aille leur apprendre les politesses… Et maintenant les Russes ! Et il va falloir faire la guerre à tout ça ? En même temps ? Vous êtes prêts ? Bon, ben… garde à vous alors…
 
D’aucuns nous annoncent le retour de la guerre froide, brrr... Ça fait froid dans le dos… Or, la guerre froide opposait deux systèmes. Et, aux dernières nouvelles, le Palais d’Hiver n’a pas été repris à Saint-Petersbourg. Nous avons donc tout simplement affaire à une bonne vieille guerre impérialiste, contre la Russie
 
Pourtant, il n’y a pas que du faux dans la présentation rétro qu’on nous fait : Poutine doit tenir compte, dans sa résistance à l’agression perpétuelle des impérialistes, d’un héritage, celui de l’Union Soviétique. C’est d’ailleurs sur ces bases, et seulement sur ces bases, que la Russie capitaliste peut trouver les moyens de tenir tête à l’OTAN.
 
En outre, à l’est, la résistance au fascisme et au Grand Marché s’appuie sur une mémoire populaire encore bien vive : celle du sacrifice soviétique pour vaincre le nazisme, et celle des conquêtes sociales de l’URSS. Et ceux qui tiennent le pouvoir dans la Russie d’après doivent en tenir compte.
 
Poutine n’est pas, loin s’en faut, un révolutionnaire. Mais en s’opposant à l’hégémonie étatsunienne et à ses supplétifs de l’U.E., il inscrit de fait son pays dans la résistance. C’est peut-être dur à avaler, mais toute l’Histoire est faite de ce genre de contradictions, et il est des intellectuels marxistes pour en proposer la résolution.
 
Parmi eux, Samir Amin. Il était interviewé sur ce sujet russe, il y a quelques semaines chez nos amis de Radio Galère, à Marseille. Vous l’écouterez mercredi sur campus.
 
(Vous avez raté l’émission de la semaine passée ? Pas de panique, elle est encore là : http://www.campuslille.com/index.php/entry/la-bas-est-ailleurs-c-est-l-heure-de-l-mettre)
 
 
 
"l'heure de l'mettre"
radio campus lille 106,6
en direct sur www.campuslille.com

Publié dans Lutte des classes

Commenter cet article