CE MERCREDI 28 JANVIER 2015 A 18H30 C’EST « L’HEURE DE L’METTRE » SUR RADIO CAMPUS LILLE 106,6

Publié le par Tourtaux

CE MERCREDI 28 JANVIER 2015
 
A 18H30
 
C’EST « L’HEURE DE L’METTRE »
 
Sur RADIO CAMPUS Lille 106,6
 
En direct et en archives sur www.campuslille.com
 
 
 
            C’est un travail de précision. Au beau milieu de la Grande Confusion. Penser, dire et faire la révolution, c’est un travail de précision. Pour le moment on balbutie. C’est l’heure de balbutier !
 
            Alors que chez nous le pouvoir s’échine à faire vivre « l’esprit du 11 janvier » pour mieux faire passer les pilules amères de nos austères Docteurs Folamour, chez les Grecs, on se prend à rêver d’un autre avenir.
 
            Et c’est déjà ça.
 
            Mais nous n’en avons pas fini avec les illusions. Comme il s’est agi de récupérer à bon escient l’émotion populaire que vous savez, les mêmes tenteront tout pour limiter l’impact des élections grecques. Et recycler la vieille peau social-démocrate sous le cuir euro-bancaire.
 
            Et peut-être bien que ça marchera. On verra.
 
Mais ça ne durera pas.
 
            Ici, on n’en finit pas d’enterrer les vieilles lunes de « l’Europe Sociale » ; ici, on veut éteindre l’incendie social avec de la laïcité et des cours de morale ; ici, on continue d’éviter le travail de précision…
 
            Ailleurs, on creuse plus profond le sillon. Ailleurs, on a peut-être aussi meilleure mémoire. D’autres expériences. Utiles.
 
            Mercredi, nous serons cubains. Et revolucionarios. C’est le titre d’un beau film, que vous pouvez voir et soutenir ici : http://www.legrandsoir.info/revolucionarios-on-ne-nait-pas-revolutionnaire-on-le-devient.html
 
            Avant la Semaine à Cuba, nous nous entretiendrons avec Viktor Dedaj, administrateur du Grand Soir, et qui a eu l’idée originale de revenir à la révolution. Un beau travail. De précision…
 
            C’est l’heure de l’mettre !
 
 
"l'heure de l'mettre"
radio campus lille 106,6
en direct sur www.campuslille.com

Publié dans Lutte des classes

Commenter cet article